Inondations A� Bamako : Quand le laxisme fait des victimes !

0

Au moins 16 personnes ont A�tA� tuA�es dans des inondations causA�es par des pluies torrentielles qui se sont abattues surA� Bamako, le jeudi dernier, entre 3 heures et 5 heures du matin. Les dA�gA?ts matA�riels sont A�particuliA?rement importantsA�, des blessA�s et des sans-abris sont aussi A� dA�plorer.

16 morts et 2 blessA�s. Tel est le bilan provisoire des inondations qui sont survenues dans certains quartiers de Bamako, le jeudi 16 mai dernier, faisant da��importants dA�gA?ts matA�riels et des pertes en vies humaines. Les personnes ayant perdu la vieA�? 6 sont A� Niamakoro, 6 A� Kalaban-Coro, 2 A� Missabougou et 1 A� FaladiA?. A ce sinistre bilan sa��ajoute 02 blessA�s.

En plus des quartiers ayant enregistrA� des cas de dA�cA?s, il importe de signaler que bien da��autres ont A�tA� submergA�s. Il sa��agit entre autres, de Banconi, Daoudabougou, Bacodjicoroni, TiA?bani et Kabala, Yirimadio, Kalaban-Coura et Sotuba.

A�

Un phA�nomA?ne A� rA�pA�tition

Les inondations dans la ville de Bamako durant la saison des pluies sont monnaie courante. En aoA�t 2013, dA�jA� les inondations avaient fait plus de 30 mortsA� et des dA�gA?ts matA�riels importants dans la ville. Les causes de ces dA�gA?ts sont nombreuses. Elles viennent aussi bien des populations que des autoritA�s.

En effet, les autoritA�s se limitent le plus souventA� A� un curage A� 2 ou 3 mois de la��hivernage et le reste de la��annA�e elles restent impassibles aux raisons du remplissage, aucune mesure conservatoire na��est prise, le sable et les ordures excavA�s sont laissA�s A� la pA�riphA�rie ou sont enlevA�s bien aprA?s qua��une bonne partie soit rA�introduite dans les canaux. Le laxisme des autoritA�s en matiA?re da��urbanisation est patent. Constructions anarchiques et systA?me d’assainissement inadA�quat ou entravA� (bouchA� par des constructions ou des ordures mA�nagA?res) sont aussi des causes des inondations mortelles dans la capitale malienne.

On peut citer aussi la��occupation anarchique par la populationA� des servitudes des marigots et des riviA?res mais aussi le dA�versement des ordures dans les caniveaux. Aussi, ce sont des millions da��ordures plastiques qui vont grossir, dans les canalisations, les tonnes de dA�chets solides qui empA?chent toute A�vacuation des eaux. Ces dA�chets solides introduits depuis les habitations dans les canalisations domestiques sont la cause des nombreuses petites et grandes inondations pour lesquels nous subissons tous les consA�quences de maniA?re directe ou indirecte.

DA�jA� en 2013, plus de 82% des parcelles inondA�es lors des inondations rA�currentes sont situA�es dans les servitudes et lits des cours da��eau et ces parcelles ont A�tA� attribuA�es par la mairie. En plus, 18% des parcelles inondA�es sont des habitats spontanA�s, ou des installations anarchiques. Ce qui a provoquA� des inondations historiques comme celle de la journA�e du mercredi 28 aout 2013 A� la suite da��une pluie diluvienne de 85mm.

Cependant, les facteurs sous-jacents de ces inondations sont la��occupation anarchique des lits et servitudes des cours da��eau et au non curage des ouvrages de drainage, a soulignA�A� Siaka Ballo, maitre-assistant A� la FacultA� Histoire et GA�ographie (F.H.G) UniversitA� des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (U.S.S.G B) dans une A�tude.

MalgrA� les assurances donnA�es par les autoritA�s A� la suite des inondations de 2013, rien na��a changA� dans la ville de Bamako. Pire, les sanctions promises par les autoritA�s A� la suite des inondations de 2013 se font toujours attendre par les sinistrA�s.

Dans son discours da��investiture plein de promesses et da��engagements, IBK avait promis aux Maliens et au monde entier de mener des enquA?tes approfondies pour sanctionner les responsables de cette catastrophe. Dans ce mA?me discours, le nouveau chef da��Etat avait dA�clarA� que nul ne sera au-dessus de la loi et qua��il mettrait fin A� la��impunitA� dans notre pays. A�A�Une enquA?te approfondie devra A�tablir sans tarder toutes les responsabilitA�s A� la��origine de la tragA�die rA�cente. Et il en sera dA�sormais ainsi au Malia��A�A�, affirmait IBK. Six ans aprA?s, riena��A� female viagra in bangalore, female viagra in bangalore, female viagra in bangalore, female viagra in bangalore, female viagra in bangalore, female viagra in bangalore.

Selon les spA�cialistes en la matiA?re, les causes de ces inondations sont aussi dues A� des remontA�s da��eau jusqua��A� trois mA?tres dans certaines concessions. Bamako est entourA� par des collines, les concessions sont trA?s souvent construites sans respecter les servitudes des marigots A� es inondations rA�sultent notamment du mauvais A�tat de maisons souvent en pisA� ou bA?ties dans le lit de marigots. AutreA� explicationA� des spA�cialistesA�: le changement climatique, En effet, en tant que sahA�lien,A�A� le MaliA� est exposA� aux vulnA�rabilitA�s suivantesA�; la sA�cheresse, les inondations, les vents violents et la��ensablement.

Malheureusement,A� les autoritA�sA� ne semblent toujours pas avoirA� tirA� les enseignements de ces drames successifs pourtant, mieux vaut prA�venir que guA�rir. Les prA�cA�dentes inondations devraient servir de leA�ons aux plus hautes autoritA�s pour prA�venir da��autres inondations.A� Les inondations du jeudi dernier ne sont que les prA�mices da��autres drames de plus grandes ampleur. Toutes les conditions sont rA�unies aujourda��hui A� Bamako pour favoriser de nouvelles inondations.

Mohamed Sylla

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here