Mali: à Sobane, le président IBK appelle à renoncer aux «actes de vengeance»

2

Après le Premier ministre malien, c’est le président Ibrahim Boubacar Keïta qui s’est rendu ce jeudi 13 juin dans le village de Sobane, attaqué dimanche par des hommes armés. Il s’est notamment recueilli devant la fosse commune où ont été inhumés les 35 civils tués. Il a demandé de ne pas se livrer à des actes de vengeance.

C’est à bord de l’hélicoptère de la mission de l’ONU au Mali que le chef de l’État malien arrivé sur les lieux du massacre. Accueilli à Sobane par un préfet, Ibrahim Boubakar Keïta se dirige immédiatement devant la fosse commune où sont enterrés les 35 civils tués et identifiés. L’archevêque de Bamako, Monseigneur Jean Zerbo, qui accompagnait le président Ibrahim Boubacar Keita, se met en face de la fosse. Il prie pour que l’âme des disparus, tous catholiques, repose en paix. Moment d’émotion, selon les témoins. La prière dure au moins une quinzaine de minutes. Le chef de l’État malien s’est incliné « pieusement sur la mémoire de tous ceux qui ont été martyrisés à Sobane et qui ont perdu la vie dans des conditions d’inhumanité absolue. »

Autre moment fort de cette visite éclair, le déplacement à l’intérieur de ce qui reste du hameau. Un turban autour du coup, Ibrahim Boubacar Keïta marche lentement. Devant une case brûlée par les assaillants, le chef du village explique : « Ici les assaillants ont commencé par tuer le père de famille, ensuite la mère et tous les enfants. »

Face à la tragédie, le président a tenu à affirmer qu’il fallait éviter les amalgames et qu’il ne s’agissait pas d’un conflit inter-ethnique. « Les Dogons et les Peuls, ce sont deux communautés qui ont toujours vécu en parfaite symbiose. Tous ceux qui élaborent aujourd’hui des thèses douteuses devraient revoir leur copie. En tout cas, ne pas jeter de l’huile sur le feu : il n’y a aucun conflit inter-ethnique, je le dis très clairement, a-t-il insisté. Il y a une excroissance de ce que nous avons vécu dans le Nord et que nous vivons encore dans le Nord. »

Dernière étape de la visite, une rencontre avec les populations. Le président malien est assis à côté de l’archevêque de Bamako, Jean Zerbo, aux côtés de qui on reconnaît le ministre malien de la Défense. « Pas d’acte de vengeance, nous prendrons les dispositions pour renforcer la sécurité et traquer les criminels », a notamment déclaré le chef de l’État. Avant son départ, il a laissé un peu d’argent aux habitants de Sobane : cinq millions de francs CFA.

Par RFI Publié le 13-06-2019

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to all Ubuntu. We all know IBK is well intended in his demand that revenge not be sought but it is revenge that cause this plus all other violent actions that led up to this occurrence. Initially revenge was sought for robberies, rapes plus murders committed by criminals, jahadists, terrorists plus their willing supporters. This condition is fully blown due to lack of proper management of that condition while it was in its infancy stage. Now we must make huge commitment to resolving condition. We must commit on rotational basis soldiers having great communication with larger Malian rapid deployment force. Moreover we must do this with minimum of men daring not to take soldiers from necessary pursuit plus eradication of jahadists plus terrorists.
    Each village should have soldiers in charge of security who work with members of community who are duly trained to fight attackers of their community. Moreover soldiers present in each community should be caretakers of all weapons having ability to issue them on moment notice to security forces of village they protect.
    This condition may be rescinded once government have taken control of Mali plus there is no longer cause to fear violent or plus murderous actions from large groups of organized criminals, jahadists or terrorists. Being it will take years to bring about such condition stationing of troops at strategic position in each village is practical. Moreover for security sake village should be combined thereto uniting smaller villages plus making them more security conscious plus providing for soldiers to provide greater security.
    Situation is murderous condition that is reliant on parties will not act with consideration of revenge when there is no obstacle to prevent or life takingly hinder acts of revenge is ludicrous. Thus for sake of all we must have control mechanisms in each village so that they are not unusually vulnerable to attacks.
    Under total circumstance present in Mali it was inhumanely cruel to seize weapons of Dogon villages plus leave them to be murderously sacrificed. UN plus Europeans having full comprehension that such occurrence might take place gave full support plus obligated seizing Dogon weapons as if Ubuntu lives do not matter. Not in a centuries of Sundays would they have done same to caucasian people. Moreover, UN plus European in their arrogance have not so much as apologized for misleading Malian government plus causing those genocidal murders. That is how they treat what they see as shit hole nation of Ubuntu.
    Only Ubuntu will save Ubuntu plus build perpetual modern world class living Ubuntu deserve. Do not forget it plus act in accordance.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Il est là. Et encore bien là. Le président “Tapisrouge”. Le « Napoléon » du Mande. Certes, le grand « Balajigi » de Sebetu, aux bégaiements autoritaires, encore moins le Président « Historien » ne l’auraient pas accepté. Marcher sur un tapis rouge (asiatique) pour rencontrer le Peuple endeuillé. Au Mande, en dépit des légendes, aucun pouvoir n’est sacré. Aucun pouvoir n’est divin. Seul compte le Peuple. Mais autres temps, autres cultures politiques. Face à l’immense tragédie sécuritaire que traverse le pays, qui empêcherait tout Malien de dormir à fortiori de rêver. Que pourrions-nous encore dire pour nous détromper, pour nous consoler? Consoler surtout ces veuves et enfants apeurés et traqués comme une pauvre limace? Surtout, que devons-nous faire pour rebondir comme un seul homme, trempé comme l’acier? Acier de Combat et de Dignité !!! De grâce. N’offensons pas davantage ces « pauvres » disparus, tués puis calcinés, alors qu’ils portaient des tenues malodorantes parce que puant de sueur. Cette transpiration quotidienne, ce parfum malodorant, mais qui a toujours fait de l’homme un Homme Digne. Mais prions. Et encore prions. Pour que ces « pauvres », ces « sans-dents » qui sont l’ossature féconde de notre Maliba, soient bien accueillis dans la plénitude du Firmament.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here