Maroc : La marche Verte

2

marche-verteLe peuple marocain vient de célébrer le quarantième anniversaire d’un évènement qui a consacré la récupération d’une bonne partie de son territoire. Le 6 novembre 1975, en effet, sous la clairvoyance de Sa Majesté le Roi Hassan II (aujourd’hui décédé, des centaines de milliers de Marocains n’hésitèrent pas à fouler le sol de leur Sahara. Malgré la présence des fusils des derniers colons espagnols, ils bravèrent le soleil, le vent et le sable. Ils, ce sont les fils et filles du terroir, attachés à la mère – patrie.

Quatre décennies après, il est utile de rappeler les actes posés par certains d’entre – eux. Le premier a pour nom Khalili Erguibi. C’est le père de Mohamed Abdelaziz, chef autoproclamé de la fantomatique république créée par le Polisario. Selon les historiens, Khalili est né à Oued Sakia El Hamra et a aujourd’hui 90 ans. Dès 1958, il a fait partie de l’Armée de libération du Sud qui menait une farouche guérilla contre l’armée colonialiste du Général Franco. Puis, il réintégra l’armée nationale de son pays. Il servit presque partout : Tan Tan, Kénitra, Marrakech, …Retraité, il vit entre la ville de Kasba Tadla et Laayoune. Khalili est membre du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes.

Comme quoi la vie réserve souvent des paradoxes criards. Tandis que le père, Khalili, Ergnibi, consacrait tous ses efforts pour sa patrie, son fils (Mohamed Abdelaziz) continue de se laisser confiner dans les liens des ennemis de la paix dans la région, les tenants du pouvoir algérien. Or, beaucoup de ses frères et sœurs  poursuivent leur chemin dans leur pays, loin des pressions des camps de Tindouf.

Parmi eux, l’on peut citer Asma (Opticienne à Agadir), Mohamed Salem (Agent de la Municipalité de Smara), Mohamed Saïd (Ingénieur de son état), Khadidjatou (couturière à Kasba Tadla), etc.

Moulay Hamdi Ould Errachid, son nom forge l’admiration. Le 6 novembre 1975, il avait ses 30 ans. Il a donc vécu l’occupation espagnole puis la libération. A cette date, rappelle l’un de nos confrères, Moulay était chez lui, ” dans la concession familiale, de Laayoune rivé devant la chaîne de télévision marocaine, le transistor à l’oreille. Dehors, les soldats espagnols, qui ont entouré de barbelés le quartier européen, procèdent au désarmement de tous les militaires et policiers sahraouis promarocains, tout en laissant les militants du Polisario libres de mener leurs activités. Ces derniers organisent une manifestation devant le domicile des Errachid, qu’ils considèrent comme des traitres à la cause indépendantiste. ”  Le confrère ajoute que Moulay, arme au poing avec des grenades, voulait riposter. Mais, le pire a finalement été évité. Aujourd’hui, il ne regrette rien d’avoir affiché son attachement à la patrie. A la face des renégats soi – disant indépendantistes domiciliés en Algérie, Moulay fulmine : ” Vous ne trouverez pas un seul Errachid au sein du Polisario “.

Lahbid Sid Ahmed Aouba, il fait partie de sept membres fondateurs du Polisario. Mais, très vite, il fit le constat de ses désaccords irréversibles avec Mohamed Abdelaziz. Il finit par retourner dans son pays. ” J’étais sincère et on ne regrette pas sa vie. Abdelaziz et les Algériens nous ont trompés “, confia t – il peu après avoir décelé le jeu sordide de ses ex – amis ou alliés.

Les jalons posés par ces Pionniers se raffermissent de nos jours. S.M Le Roi Mohammed VI a repris le flambeau. Il a entrepris de transformer cette partie de son pays en havre de prospérité, de développement, de bonne vie. Ce quarantième anniversaire de la Marche Verte a été l’occasion pour Sa Majesté de lancer des chantiers de grande envergure : autorités, ports, centres d’énergie solaire, chemins de fer, etc.

B. Koné

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. j'ai vécu avec des maliens à paris.. ils sont très très sympas.. actuellemtn je vis au maroc et je garde contact avec des amsi maliens.. j'ai aussi des amis algériens mais pas dans le gouvernement .. puisque le gouvernement est composé que des vieux qui ne pensent pas du tout de la même manière que moi.. ils me font rire les boutefs et campagnie..

  2. c’est bien comme article.. vous savez durant des sicèles avec toutes les dynasties et royaumes.. les almohades les moravides .. les idrissides et enfin les alaouites… la carte du maroc allait de tanger aux confins de la rivières du sénégal.. et une grande partie de l’actuelle algérie.. les sahraouis vivent au maroc et aiment le maroc.. les vieux généraux d’algérie qui été épaulé par les marocains pour avoir leur indépendance sont vraiment ingrats.. ils mangent le hallof et boivent plus de vins que de lait.. ils sont mal élevés.. mdr.. je vous aime mes chers maliens.. à plus

Comments are closed.