Mali : Interview du maire du district de Bamako à propos de l’assainissement de la capitale

75

Pour faire face au problème d’assainissement dans la capitale, les autorités maliennes ont fait appel à l’entreprise marocaine Ozone. La mairie du district de Bamako a signé une convention avec cette entreprise en septembre 2014 pour une durée de 8ans. Le coût de ce projet est estimé à 9 milliards F CFA par an, soit environ 72 milliards F CFA. Ozone a démarré ses activités en février 2015. Dans une interview accordée à Sahelien.com, le maire du district de Bamako, M. Adama Sangaré explique pourquoi la gestion de l’assainissement a été confiée à cette société et fait le bilan d’un an d’activité.

Sahelien.com : La mairie du district de Bamako a signé une convention avec la société marocaine Ozone, le 24 septembre 2014 pour assainir la ville de Bamako. Pourquoi le choix d’une société étrangère ?

Adama Sangaré, maire du district de Bamako : Le choix pour moi vient du fait que c’est une société d’un pays ami du Mali. Elle a accepté beaucoup de choses que les autres sociétés n’ont pas acceptées. Nous avons vu partir quatre ou cinq sociétés du même ordre qui sont venues pour 1 ou 2 millions de dollar que nous n’avons pas avancé. Elles sont retournées sans plus jamais revenir. Ozone a accepté ce partenariat parce que le Roi du Maroc lors de son passage, avait fait l’honneur de s’engager à nous aider à faire nettoyer la ville. Lorsque Ozone est venue, elle a compris que nous avions des difficultés pour assumer les charges du nettoyage. Elle s’est donc engagée à préfinancer les activités. C’est pour cette raison, qu’ils ont fourni le parc, ils ont refait un peu le bureau de la DSVA (Direction des services de voirie et d’assainissement, ndlr), ils ont recruté du personnel. Tout cela à leur charge. Je pense que durant toute l’année 2015, sur les 9 milliards que le gouvernement et la mairie doivent payer, nous avons payé jusqu’à cette date, 60% des décomptes qui nous ont été soumis.

Sahelien.com : Avant Ozone ce sont les groupements d’intérêts économiques (GIE) qui géraient l’assainissement. Ces derniers se plaignent d’être mis à l’écart aujourd’hui.

Adama Sangaré : Je pense que j’ai parlé avec un certain nombre de responsables de ces GIE avant l’arrivée d’Ozone. Après, j’ai fait une tournée dans les six communes pour parler avec les six maires. Et je pense que le ministre de l’environnement à l’époque, M.,Ag Erlaf a également parlé avec ces responsables. Il leur avait demandé si l’ensemble des GIE pouvait se constituer en entreprise, il allait faire résilier le contrat d’Ozone pour que ces groupements transformés en entreprise puissent faire le contrat avec la collectivité et l’Etat. Apparemment je pense qu’aucune entreprise n’a pas pu être mise en place par ces GIE pour remplacer Ozone. Le PDG d’Ozone a aussi rencontré les GIE. Il leur a dit qu’il a un label et un nom qu’il veut préserver. Il est d’accord que les GIE viennent à lui, qu’ils essayent de voir ensemble ce qu’il y a lieu de faire parce que nous devons avoir un objectif commun qui est l’assainissement de la ville de Bamako. On a demandé aux GIE qui le sont réellement, si c’est pour recruter le personnel, qu’ils viennent avec le personnel inscrit à l’INPS et qui répond aux nombreux critères administratifs qu’il est prêt à les redéployer. Mais apparemment beaucoup de GIE n’étaient représentés que par leurs responsables. Et je pense qu’il en a recruté beaucoup et il les en a fait des responsables au niveau d’Ozone. Mais des responsables de GIE qui recrutaient des saisonniers et chaque trois mois, ils faisaient remplacer leur personnel ne pouvaient pas effectivement répondre à ces critères. A ce sujet, ce que j’ai à dire, si les GIE avaient effectivement réussi, je ne pense pas que l’Etat allait faire venir une société étrangère. Que nous ayons conscience de nos forces, de nos faiblesses et de nos limites. Bamako devient une métropole, ce n’est pas avec l’attelage animal que Bamako peut évacuer les ordures. Les 3 millions d’habitants de la ville ne peuvent pas produire des ordures qui peuvent être évacuées par des animaux malades, des animaux non entretenus par des charrettes. Mais si l’objectif est commun, nous devons faire en sorte de penser à Bamako et non à nous-même. Nous devons comprendre effectivement qu’il faut davantage de moyens matériels avec des capacités renforcées dans la gestion de l’assainissement afin que nous puissions assainir la ville. Il faut nécessairement qu’on accepte de comprendre que si nous n’avons pas les ressources matérielles, humaines et que dans le cadre de la mondialisation, s’il y a une entreprise étrangère qui accepte de venir, qu’on la reçoive, qu’on essaie de voir comment ils ont réussi et aller dans ce sens. Si on a un contrat de huit ans avec eux, qu’on essaie de voir comment exploiter ces huit années et remplacer Ozone par nos sociétés maliennes. Si dans deux ou trois ans, on a une société plus performante qu’Ozone, on résilie le contrat. On assume et on donne à la société malienne. C’est ouvert.

Sahelien.com : Ozone doit-elle s’en tenir seulement au balayage des rues comme nous le constatons ?

Adama Sangaré : Ils doivent balayer les rues, curer les caniveaux, évacuer les dépôts de transit vers la décharge finale. Tout cela fait partie de leur prestation.

Sahelien.com : Pourtant après plus d’un an de prestation, la ville de Bamako est toujours sale…

Adama Sangaré : Non je ne suis pas d’accord avec vous. Quand on prend déjà le nivellement des voies principales, les voies n’étaient pas reconnues, on pensait que même la voie principale n’était bitumée. Mais lorsqu’ Ozone est venue, elle enlevé des tonnes de poussière sur ces routes. Déjà pour l’état de la route, tout le monde s’accorde à qu’ils ont fait un travail professionnel. Ensuite, ils ont pu évaluer l’ensemble des concessions de Bamako qui produit des déchets. Ce qui est très important. Et maintenant, la 2è phase consistait à l’enlèvement de ces déchets pour les amener directement à une décharge finale. Ce qu’il y a lieu de faire à court et moyen terme est de faire disparaître les dépôts de transit. Ils ont amené des petits porteurs qui devaient normalement aller chercher les ordures des familles pour les amener directement à la décharge finale afin que les dépôts de transit ne soient plus là à être débordés pour causer des soucis et des nuisances à la population. Donc l’objectif n’est pas encore atteint mais on n’est pas à la fin, on est à la première année. Et à la première année, il y avait beaucoup de résistance. Il y avait les Groupements d’intérêts économiques (GIE) qui n’étaient pas en partie d’accord, il y avait les populations qui ne comprenaient pas, le personnel d’Ozone qui ne s’entendait pas avec le personnel de la DSVA qui a été mis à leur disposition. Il y a le personnel responsable d’Ozone qui ne s’entendait pas avec les nouvelles recrues qui étaient au niveau du service Ozone. Toute chose qui n’a pas rendu la tâche facile.

Sahelien.com : Faites-vous un suivi sur le terrain ?

Adama Sangaré : Il y a une commission créée et présidée par la direction des services de voirie et d’assainissement qui contrôle régulièrement le travail d’Ozone.

Sahelien.com : Quel bilan faites-vous, un an après le démarrage des activités?

……..Lire la suite sur sahelien.com

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

75 COMMENTAIRES

  1. Le projet primordial d’assainissement de la ville de Bamako c’est la reconstruction de toutes les routes principales de la ville. Pour un début du sérieux, cette reconstruction devra consister à :
    – dégager toute occupation illégale de bords et trottoirs des artères et routes principales, afin de les élargir au minimum en 2×2 en plus des pistes cyclables…
    – bitumer tous les trottoirs adjacents les artères et routes principales
    – reconstruire les fossés/caniveaux à travers la ville
    – installer des poubelles fixables le long des routes principales ainsi qu’aux carrefours lourdement fréquentés par le public
    – mettre en place un programme de sensibilisation (télé, radio etc..) a la propreté et l’utilisation des poubelles publiques etc…
    Avec ça je pense que en ce moment une société comme OZONE pourra opérer très efficacement à Bamako…car non seulement elle n’aura plus à gaspiller son énergie à ramasser des millions des tonnes du sable, elle sera très heureuse de juste sauter de poubelle en poubelle. Et cela va sans aucun doute automatiquement assainir Bamako en diminuant la poussière.
    Autre chose pour assainir BKO de la pollution SMOG c’est d’interdire l’importation de véhicules très âgés dans le pays…l’AN doit voter une loi mettant une limite à l’âge des véhicules second-mains importés …. À 10-12 ans !
    Autre chose pour assainir BKO au niveau de son d’environnement c’est de restituer l’ensemble de 1500 espaces verts vendus/négligés par les maires et gouverneurs de la ville. Une fois récupérés ces espaces verts peuvent être reboises afin de rendre l’air de la ville plus pure et plus oxygéné.
    Hélas qui a entendu ADAMA parler de ce genre de projets indispensables ? NON il préfère amuser la galerie en parlant des « GIE » bidon…. Etc… pour lui c’est l’état qui doit initier et construire les routes pendant que lui son rôle c’est DOUGOUKOLO féré….pour cela on risque de rester très longtemps dans ville pourrie et délabrée pendant qu’on paye 9 milliards annuels pour qu’on nous ramasse du sable a longueur de journée …aussi longtemps qu’on n’élira pas un maire moderne et créatif.

  2. Le projet primordial d’assainissement de la ville de Bamako c’est la reconstruction de toutes les routes principales de la ville. Pour un début du sérieux, cette reconstruction devra consister à :
    – dégager toute occupation illégale de bords et trottoirs des artères et routes principales, afin de les élargir au minimum en 2×2 en plus des pistes cyclable…
    – bitumer tous les trottoirs adjacents les artères et routes principales
    – reconstruire les fosses/caniveaux à travers la ville
    – installer des poubelles fixables le long des routes principales ainsi qu’aux carrefours lourdement fréquentés par le public
    – mettre en place un programme de sensibilisation (télé, radio etc..) a la propreté et l’utilisation des poubelles publiques etc…
    Avec ça je pense que en ce moment une société comme OZONE pour opérer très efficacement à Bamako…car non seulement n’aura plus à gaspiller son énergie à ramasser des millions des tonnes du sable, elle sera très heureuse de juste sauter de poubelle en poubelle. Et cela va sans aucun doute automatiquement assainir Bamako en diminuant la poussière.
    Autre chose pour assainir BKO de la pollution SMOG c’est d’interdire l’importation de véhicules très âgés dans le pays…l’AN doit voter une loi mettant une limite à l’âge des véhicules second-mains importés …. À 10-12 ans !
    Autre chose pour assainir BKO au niveau de son d’environnement c’est de restituer l’ensemble de 1500 espace verts vendus/négligés par les maires et gouverneurs de la ville. Une fois récupérés ces espaces verts peuvent être reboises afin de rendre l’air de la ville plus pure et plus oxygéné.
    Hélas qui a entendu ADAMA parler de ce genre de projets indispensables ? NON il préfère amuser la galerie en parlant des « GIE » bidon…. Etc… pour lui c’est l’état qui doit initier et construire les routes pendant que lui son rôle c’est DOUGOUKOLO féré….pour cela on risque de rester très longtemps dans ville pourrie et délabrée pendant qu’on paye 9 milliards annuels pour qu’on nous ramasse du sable a longueur de journée …aussi longtemps qu’on n’élira pas un maire moderne et créatif.

  3. Nous encouragement l’état dans le projet d’assainissement de la ville pour assurer la meilleur santé de la population .Alors quelque soit ce que les journalistes penserons nous encourageons ce projet qui est salutaire.

  4. Nos routes chaque matins sont propre et surtout nos quartier sont très propres nous ne pouvons qu’encourager le gouvernement et le maire du disyrict.

  5. Depuis l’arrivée du groupe OZONE à Bamako nous pouvons dire que nos quartires deviennent de plus en plus propre alors nous encourageons cette initiative du Maire du district de Bamako.

  6. Nous savons tous aujourd’hui que l’eau est précieuse et qu’il ne faut pas la gaspiller. Dans notre vie de tous les jours en revanche, nous nous préoccupons moins de ce que devient l’eau que nous avons utilisée. Pourtant, l’évacuation et le traitement des eaux usées nous concernent tous. Il s’agit de préserver notre environnement, nos sols et nos réserves en eaux. C’est précisément le rôle de l’assainissement.Nous trouvons cet acte salutaitre.

  7. C’est très bien que le maire du district de bamako ait pris cette sage décision.Nous saluons cette initiative de la mairie et la soutenons dans ce sens.

  8. Ils sont tous corrumpus.Pourquoi un marché Grė à Gré à Ozone.Faites un Appel d Offre International et vous verez comment vous trochez le Peuple Malien.Bande d incompetents et d irresponsabled.Quel GIE.Le maire voleur a vendu tous les terrains de Bamako et maintenant il veut nous divertir.Ton tour viendra bientôt et tu verras.Criminels

    • Et toi tu n’as rien dans la tête.Qu’est que tu as à proposer pour assainir notre cité?Si tu n’as rien à proposer tu la ferme ta vilaine boîte à la mauvaise à haleine.

  9. On dirait que la majorité d’intervenants ici ne vit à Bamako…sinon comment peut-on fermer les yeux sur le fléau actuel de l’insalubrité, du désordre et de l’anarchie totale que vit la ville sous ADAMA et CO? Encore on mélange les pédales en commentant sur la compétence d’OZONE qui est, bien entendu, avérée…. au lieu de se focaliser sur l’incompétence brillante de la Mairie du District. Ozone nettoie proprement la zone standard de BAMAKO aux alentours d’ACI, Cite Ministérielle, BLV d’ Indépendance etc…. mais pour le reste des zones non-standard délabrées et pourries (qui est 95% de la ville) elle ne fait que remplir les bennes du sable à longueur de journée…. comment peut-on payer 9 milliards pour cela ? Cest ca la question? Il faut d’abord construire la ville a un niveau standard avant de signer un contrat d’assainissement avec des sociétés aussi efficaces que l’OZONE. Le contrat OZONE- MAIRIE DU DISTRICT est comme si une société aéronautique signait un contrat avec une société de management de charrettes a âne (fali-wotoro) pour reparation et entretiens!! LOL 😆 😆 😆 😆 😛 :mrgreen: ca n’a pas beacoup de sens! ❗ ❗

    • L’on remarque aussi que ne parle jamais de 1500 ESPACES VERTs de BAMAKO qui sont usurpes depuis… chose qui prive aujourd’hui la ville de lieux de repos et de parcs verts… les malades d’asthme, les personnes agees et les enfants en savent quelque chose….quand cest tout le monde qui s’entasse dans des quartiers serres sous la chaleur infernale sans nulle part a aller echapper et tirer de l’oxygene! Cest tout le monde a BAMAKO qui souffre de SMOG….
      Mr. le Maire, que dire de la situation de ces espaces verts perdus dans la nature… ou en sommes nous…que est ce que vous en savez????? 😯 😯 😯 😯

    • C’est justement pour mettre fin à ce désordre qu’ ont créé des personnes bornées comme toi que cette décision a été prise par la mairie du district de Bamako.

  10. Il fallait rompre avec les anciennes habitudes telles que les charrettes, les brûlures et autres. Donc le choix d’Ozone n’est pas fortuit car elle est spéciale en ramassage et traitement des ordures. Je ne vous pas le mal. C’est un gros investissement pour l’état. Il faut maintenir notre capitale propre comme les autres de la sous région.

  11. Le district de Bamako ne pouvait pas continuer à traiter avec les GIE. Vu que les ordures sont trop et il fallait une équipe professionnelle pour débarrasser la ville des ordures.

  12. La ville de Bamako s’agrandit et il était temps de mettre fin à l’anarchie. L’entreprise est reconnue pour son professionnalisme en la matière dans la sous région. C’est un bon choix car c’est un domaine qui demande beaucoup de connaissance

  13. Tout début est difficile avec les moyens que l’ozone dispose nous avons foi qu’elle arrivera à ses fins ce qui est le souhait du président du district et de tous les maliens. Avec une décharge le travail sera plus simple pour l’ozone et il faut que le gouvernement travaille pour que la capitale soit bien propre.

  14. Depuis la venue de cette société au Mali nous avons constaté que la ville de Bamako a commencé d’être de plus en plus propre, nous souhaitons que cela continuera dans les jours à avenir.

  15. Bien organiser cette société d’assainissement ; car chaque jours ces agents de nettoyage sont toujours sur place pour faire leur travail et en plus de ça aussi il y a aussi des superviseurs à leur cotes cela montre l’importance qu’il accorde à ce travail.

  16. Moi j’aimerai bien que les gens fassent attentions aux agents de la société d’ozone lorsqu’ ils sont entrain de nettoyer la route. Ils risquent leur vie pour assainir nos routes donc faisons beaucoup attention à eux quand nous conduisons.

  17. lorsqu’ Ozone est venue, elle a enlevé des tonnes de poussière sur ces routes. Déjà pour l’état de la route, tout le monde s’accorde à qu’ils ont fait un travail professionnel. Beau travail les gars continuer sur cette base.

  18. Vraiment nous ne pouvons rien dire de cette société et de ces agents de nettoyage nous savons tous que ce n’est pas une chose facile de balayer les routes, curer les caniveaux, évacuer les dépôts de transit vers la décharge finale.

  19. Si le Groupement d’Intérêts Economiques (GIE) avait bien fait leur travail aujourd’hui, il n’aura pas une autre société de nettoyage. GIE n’est pas capable d’assainir notre ville s’il en était capable il y a longtemps la ville de Bamako déjà propre.

  20. c’est à nous d’aider l’ozone qui faire ses preuves sur le terrain. nous devons comprendre qu’un lieu malsain est un danger pour nous et surtout pour les enfants donc chacun de nous doit doit assainir là où il exerce. un changement de mentalité serait un plus pour cela.

  21. Je crois cette société marocaine est un bon choix dans ce domaine parce que nous savons bien que la capitale du Maroc Rabat est une ville très propre. En plus, c’est une société qui dispose des matérielles adéquats pour l’assainissement après une année nous voyons déjà les résultats.

  22. L’insalubre de la ville de Bamako est la source de tant de maladies chez la population pour lutter contre ces différentes maladies comme le paludisme, le rhumes, la diarrhée etc. Il faut obligatoirement assainir nos maisons, nos rues vos villes. La société d’assainissement marocaine est là pour nous aider.

  23. Cette société marocain OZONE pourra assainir la ville de Bamako pour qu’elle puisse être comparable aux capitales de la sous-région en matière d’assainissement .Nous savons bien que vôtres taches ne sont pas du tout facile certes, nous vous soutenons.

  24. c’est à nous d’aider l’ozone qui faire ses preuves sur le terrain. nous devons comprendre qu’un lieu malsain est un danger pour nous et surtout pour les enfants donc chacun de nous doit doit assainir là où il exerce. un changement de mentalité serait un plus pour cela.

  25. La venue d’ozone au Mali fut une très grande utilité dans la ville de Bamako .Apres quelques mois seulement de travaux nous voyons tous que notre capitale devient de plus en plus propre.

  26. Les GIE étaient dans le faux car il les a été proposé de venir avec des travailleurs mais les critères mis en place par l’ozone ces GIE ne remplissaient pas les conditions donc qu’ils ne disent pas qu’ils ont été mis à l’écart par le district car il s’agit de la propreté de la ville de Bamako qui est la capitale du Mali.

  27. On peut être contre le fait que ce sont les entreprises étrangères qui exécutent certaines actions dans notre pays mais que faire si c’est le seul recours. Une réalité est d’abord que nous n’entreprenons pas assez et une autre est le problème de l’inadéquation formation-emploi. Il faut donc que les formations soient orientées dans le sens de nos besoins et aussi que nous puissions faire des entreprises aussi modernes qu’innovantes.

  28. l’assainissement d’une ville n’est pas comparable à celle d’un quartier car cela demande des investissements du vrai matériels donc il ne faut pas qu’on se blague la GIE ne pouvait pas supporter les charges pour un bon assainissement de la capitale d’où l’ozone est la bienvenue.

  29. Effectivement des routes de la capitale que nous croyions inexistantes ont été mis à nu pour ne dire sauver par l’action d’ozone. Les rues sont nettoyées mais on ne doit pas se leurrer et le maire doit avoir l’humilité de le reconnaitre Bamako est loin d’être ce que chaque bon citoyen veut pour son pays. Il faut donc plus d’actions d’ozones dans le sens de sa mission. Les populations aussi doivent les aider en ne déversant pas les ordures n’importe comment.

  30. Tout a été fait pour que ces GIE soient bien réorganisés mais pour des intérêts personnels ils n’ont pas pu se réunir. nous devons savoir que l’ozone est dans l’obligation de bien faire le travail car il y a un contrat qu’elle a approuvée.

  31. Pour que Bamako soit propre en plus du renforcement de l’action d’ozone; il faut que nous mêmes contribuons à l’assainir en évitant de jeter nos ordures dans la rue et dans les caniveaux; en évitant de relier nos latrines directement aux caniveaux comme nous le voyons fréquemment. Il n’est pas rare de voir que des personnes après avoir organiser des manifestations dans la rue d’abord sans aucune autorisation; ne daignent même pas nettoyer le lieu de cette manifestation et laisse derrière eux sachets d’eaux et même des restes de nourriture. Ce n’est pas responsable!

  32. Malgré l’action de ozone mali Bamako est toujours est toujours sale parce que nous sommes un pays sahélien ou il y a toujours le vent qui emporte tout sur son passage plus particulièrement le sable pour le déposer là où nous ne le souhaitons pas c’est-à-dire sur la voirie. Il y a aussi le fait que nous Maliens sommes sales nous mêmes. Il y a des personnes qu’il faut saluer qui ont des officines et autres magasins devant lesquels ils installent des poubelles mais des personnes laissent ses poubelles et jettent les ordures que ce soit les canettes et autres papiers de sandwichs et peau de fruits par terre. Comment notre ville peut être propre?

  33. si le GIE faisait pleinement son travail le district n’allait pas faire appel une société étrangère pour la gestion de l’assainissement de la capitale. je pense que c’était aux responsables du GIE d’offrir leurs services à l’ozones et travailler en sous-traitance.

  34. Que l’assainissement de Bamako soit confié à une structure étrangère ou pas; le plus important c’est que d’abord ce pour quoi l’entreprise a été coopté puisse être fait et qu’en second plan; les jeunes de notre pays puisse être employés dans ces structures. En ma connaissance ce ne sont pas des marocains exclusivement qui travaille dans Ozone.

  35. le maire du district vient de nous éclairci pourquoi le choix a été porté sur la société marocaine ozone qui s’est investi à assurer le service vu les difficultés rencontrées sur le terrain un e chose qu’il faut saluer car pour l’hygiène d’une ville cela demande assez de moyen sans que le district ne débourse un fond elle a commencé son travail avec ses propres moyens.

  36. Adama sangaré a lui même reconnu que malgré les actions de Ozone; le bilan n’est toujours pas satisfaisants; il faut que le suivi soit plus efficace et que les infrastructures nécessaires pour la bonne marche de cette politique d’assainissement de notre capitale.

  37. Pour la santé de la population le district a fait appel à une société marocaine une très bonne chose et il faut dire que la santé n’a pas de prix et surtout à la capitale d’un pays doit très propre. Nous devons savoir que la société ozone s’est pleinement engagée et à permis à certains frères et sœurs d’avoir du boulot.

  38. Selon les dires du maire; il a rencontré les maires pour expliquer aux GIE les enjeux de l’assainissement de nos jours; le ministre de tutelle en sont temps et le directeur de l’ozone ont entrepris des démarches aussi donc les GIE ne peuvent pas se plaindre ‘d’être mis à l’écart. Des opportunités leurs ont été offertes mais si ils ne les ont pas saisies; à qui la faute donc?

  39. Je pense qu’au lieu de fustiger le comportement de nos autorités qui confient les contrats à des sociétés étrangères; nous devons prendre des initiatives et faire aussi dans le modernisme pour que certaines opportunités nous soient attribuées. Nous avons un code d’investissements qui nous donnent des avantages; profitons-en donc!

  40. je pense que le choix d’une société se porte sur des critères et qui si elles correspondent à nos exigences alors nous pouvons nous engager avec ce dernier. et en ce qui concerne assainissement il est mieux que cela ne soit pas local car elle ne pourra.

  41. Les autorités de notre pays en collaboration avec les sociétés d’assainissement font un bon boulot mais il y a beaucoup à faire. Chaque matin allant au boulot on voit des hommes et des femmes qui balaient les routes mais qui souvent n’enlèvent pas le sable ou l’entasse près de la route. Ce qui redescends sur la route et crée des désagréments aux usagers. Il faut donc plus de rigueur dans cette tâche.
    Cependant, un autre aspect qui ne doit pas être négligé c’est le fait que les populations mêmes contribuent à salir la rue. Je prends le cas de ce motocycliste qui a balancé un bidon de cocktail qu’il venait de consommer juste devant lui et sur lequel sa moto a trébuché et a été à la base de son accident. Juste pour dire que nous devons aussi faire des efforts en mettant les ordures dans les poubelles.

  42. C’est avec le cœur triste mais il faut pouvoir le dire. Si nous ne voulons pas innover; comment la mairie ne va pas confier l’assainissement de la ville à des sociétés étrangères.
    Comme le maire l’a dit dans son intervention on ne va plus continuer à vouloir assainir notre capitale avec des charrettes tirées par des animaux. Ce temps est révolu; innovons donc pour que les marchés nous soient attribués.

  43. La ville de Bamako a changé de visage depuis qu’Ozone est là. La population salue cette initiative du maire du district.

  44. la mairie du district de bamako veut ainsi donner une plus belle allure à la ville de bamako.C’est une très bonne chose que nous soutenons et que nous accompagnons.

  45. Je félicite le maire du district de Bamako pour son bon travail, grâce à son travail salutaire la ville de Bamako est maintenant de plus en plus saint. La convention salutaire signée entre le maire du district de Bamako et la société marocaine est en train porter fruit et toute la population de Bamako est ravie de cela.

  46. La bonne relation diplomatique entre le Mali et le Maroc a joué un grand jeu en faveur du Mali dans cette affaire. Les autorités maliennes ont utilisé cette bonne relation diplomatique pour signé une très bonne affaire avec la société Ozone du Maroc. Plusieurs sociétés ont postulées mais le maire du district de Bamako a préféré Ozone car les chiffre d’affaire et les relations diplomatiques étaient avantageuses pour le MALI.

  47. Tu as raison, cette convention est n’est pas chère ne c’est les autorités malienne et les habitants de Bamako qui en profitent le plus. Je trouve salutaire que le maire du district de Bamako est confié cette tâche à la société marocaine appelé Ozone.

  48. Je pense que le maire district de Bamako a très bien fait de signé cette convention avec la société marocaine Ozone, car c’est la ville de Bamako qui bénéfice largement. Les autorités maliennes ont signé une convention qui ne leur est pas très chère mais qui fait profiter la population de Bamako.

  49. L’explication de Maire du district Adama Sangaré prouve qu’il a fait un travail salutaire car c’est la ville et les habitants qui bénéficient aujourd’hui de cet avantage. La ville de Bamako avait vraiment besoin de ces genres de convention avec une société aussi expérimenté pour bien faire le travail.

  50. Avant l’arrivée de cette société la ville de Bamako était de plus en plus mal propre, dès l’arrivée de cette société marocaine la ville et les habitants de Bamako sont maintenant bien assainis. Je remercie le maire du district de Bamako Adama Sangaré d’avoir signé cette convention aussi très salutaire.

  51. Je crois qu’il faut soutenir cette décision du maire du district de bamako.L’assainissement de notre ville nous incombe à tous.Il faut qu’on apporte notre contribution en respectant les règles d’hygiène.

  52. La mairie du district de Bamako a très bien fait de signé cette convention avec la société marocaine Ozone. Le maire district de Bamako doit tout mettre œuvre pour que les modalités de la convention soit élaborer dans les règles de l’art pour le Mali puisse en tiré profit.

  53. Cette société marocaine est en train de répondre à nombreuse attentes dans le cadre de l’assainissement de la ville de Bamako. Depuis son arrivée à Bamako les rues de Bamako sont de plus en plus propres, les ordures ménagères sont tous ramasser.

  54. Je pense que le gouvernement a très bien de faire appel à cette société marocaine pour bénéficier de son expertise dans l’assainissement de la ville de Bamako. La population malienne a beaucoup apprécié le travail de la société et souhaite que le travail soit aussi durable que possible.

  55. L’arrivée de cette société marocaine a été vraiment remarquée sur le champ. La société est en train d’accomplir des travaux salutaires dans assainissement de la ville de Bamako. Ozone Mali assainit tous les rue de la ville de Bamako et débarrasse la population des autres ordures tout genre.

  56. Tiê ADAMA a tô an Ga do mê ! 😈 👿 👿 La réalité est que vous n’avez jamais été compétent par rapport à la gestion de la ville de Bamako….depuis 10 ans votre vocation principale n’a été que le marchandage lucratif des terres (où vous et les maires des communes comme Ballo et vos équipes des agents commerciaux de terres ambulants ont transformé Bamako en une zone de land-business afin d’y puiser des milliards). Préoccupé dans ce business, vous n’aviez plus le temps pour manager le bien-être environnemental de la ville de Bamako…. ainsi inévitablement vos résultats sont là….Bamako est aujourd’hui devenu invivable….poussière SMOG, chao absolu dans la circulation routière, routes dégradées, éclairages publiques dignes du 18e siècle, trottoirs non bitumés, bord des routes occupés par des parkings anarchiques de camions et par des points de vente et kiosques illégaux tous permis par les maires, 1500 espaces verts vendus/occupés, rond- point mal-conçus et entassés ( ex., Tour d’Afrique etc..) ❗ ❗ ❗
    Oh ! J’ai oublié…ce n’est pas le rôle d’un maire de faire tout ça ! Apparemment au Mali un maire n’a pas assez de matière grise dans le cerveau pour avoir une telle créativité….son travail se limite à la vente des terres ! Quand on demande à un villageois quel est le travail d’un Mèri…il te dira DOUGOUKOLO féré !

  57. Il faut saluer et encourager le maire du district de bamako pour cette idée d’assainissement car la ville en a vraiment besoins.Bon courage et nous adhérons à cette décision.

  58. Nous sommes entièrement pour cette décision du district de Bamako de faire assainir notre capitale.Je pense que les populations doivent accompagner cette initiative en adoptant des comportement sains.

  59. L’assainissement doit commencer dans nos maisons.C’est à dire que les populations doit adopter des comportement de propreté.Sinon l’effort du gouvernement de faire de notre cité une belle sera vain.

  60. Tiê ADAMA a tô an Ga do mê ! 😈 👿 La réalité est que vous n’avez jamais été compétent par rapport à la gestion de la ville de Bamako….depuis 10 ans votre vocation principale n’a été que le marchandage lucratif des terres (où vous et les maires des communes comme Ballo et vos équipes des agents commerciaux de terres ambulants ont transformé Bamako en une zone de land-business afin d’y puiser des milliards). Préoccupé dans ce business, vous n’aviez plus le temps pour manager le bien-être environnemental de la ville de Bamako…. ainsi inévitablement vos résultats sont là….Bamako est aujourd’hui devenu invivable….poussière SMOG, chao absolu dans la circulation routière, routes dégradées, éclairages publiques dignes du 18e siècle, trottoirs non bitumés, bord des routes occupés par des parkings anarchiques de camions et par des points de vente et kiosques illégaux tous permis par les maires, 1500 espaces verts vendus/occupes, rond- point mal-conçus et entassés ( ex., Tour d’Afrique etc..) ❗ ❗ !
    Oh ! J’ai oublié…ce n’est pas le rôle d’un maire de faire tout ça ! Apparemment au Mali un maire n’a pas assez de matière grise dans le cerveau pour avoir une telle créativité….son travail se limite la vente des terres ! Quand on demande a villageois quel est le travail d’un Mèri…il te dira DOUGOUKOLO féré !

  61. Depuis l’arrivée d’Ozone au Mali, les routes qui étaient sales ne le sont plus et il y a peu de poussières sur les routes de la ville. Les routes bitumées ne se sont plus envahies par la poussière. Des tonnes de poussières ont été enlevées sur les routes de la capitale.

  62. Grâce à la société Ozone-Mali les routes de la ville de Bamako ne sont plus sales et les riverains et autres usagers de ces voix sont accrochés au travail de cette société qui a été remarqué sur les voix de la capitale.

  63. Toute la population de la capitale est heureuse et reconnaissante envers le personnel de la société Ozone Mali. Le contrat de cette société allait être résilié si les groupements d’Intérêt Economique parvenaient à se composer autour d’une seule entreprise.

  64. Le contrat de la société Ozone doit durer 8 ans. D’ici l’arrivée du terme du contrat, la capitale malienne ne connaitra plus de poussières intempestives qui soufflent à tout moment actuellement.

  65. Je ne savais pas que les GIE avaient approchés par les autorités pour qu’ils forment une entreprise et remplacer la société Ozone dans l’assainissement de la capitale. Merci au maire pour ces éclaircissements.

  66. Grâce à l’avènement de la société Ozone dans notre pays, la capitale l’une des plus sales de la sous-région est devenue l’une des plus saines de la sous-région. Le maire du district de Bamako a mis les points sur les ‘’i’’ concernant le choix de cette société étrangères.

  67. Les dirigeants de la nation malienne sont tous engagés à assainir la capitale malienne qui est la ville la première vue à l’extérieur du pays et l’image d’un Etat. Je sollicite d’avantage leur engagement pour une ville propre et saine.

  68. Il faut reconnaître tout simplement que l’Etat prend le marché le moins cher quand c’est lui qui est donne le marché. Nous remercions le personnel de cette société marocaine pour l’assainissement qu’elle a fait dans la capitale malienne.

  69. Ozone est cette société qui assainisse la capitale malienne, Bamako. Je remercie le maire du district de Bamako pour son intervention auprès de sahelien.com sur l’assainissement de la ville de Bamako qui est en train de se faire.

  70. Si toutes les autres sociétés n’étaient pas prêtes à s’engagement pour l’assainissement de la capitale et que c’est seulement Ozone qui l’a fait, je crois que c’est l réponse à la question de savoir pourquoi le choix d’une société étrangère.

  71. Le choix d’Ozone vient de son engagement de la réduction qu’elle a fait et que les autres sociétés n’ont pas pu faire. Le maire du district de Bamako a été clair avec les journalistes sahelien.com. La société marocaine a été celle qui a décroché le marché.

Comments are closed.