Koulouba répond à l’Elysée : «Depuis son élection, IBK n’a cessé de prendre des initiatives politiques pour faire avancer la paix au nord du Mali »

0

Après la mort du 18e soldat français au nord du Mali, le ministre français de la Défense Jean Ives Le Driant a aussitôt exhorté le président IBK à prendre des initiatives politiques pour faire avancer la paix dans le septentrion malien. La réponse de la Présidence de la République du Mali ne s’est pas fait attendre.

Lors d’une émission sur une télévision française (iTELE), M. Jean-Yves Le Drian a cru bon d’appeler le président IBK à prendre les «initiatives nécessaires» pour faire avancer la paix dans le nord du Mali, toujours instable.

«Je répète régulièrement au président Ibrahim Boubacar Kéita qu’il faut prendre les initiatives nécessaires pour assurer l’intégration des peuples du nord dans la communauté malienne», a-t-il déclaré lors de l’émission hebdomadaire «Grand rendez-vous» (Europe 1/Les Echos/iTELE).

«Il importe que les Maliens prennent à bras le corps leur propre sécurité. Cela passe aussi par des initiatives politiques», a-t-il martelé. De la réponse du berger à la bergère, la voix de Koulouba notamment le Directeur de la Communication de la Présidence du Mali, Racine Thiam, a indiqué que «le président IBK est un homme de paix qui travaille d’arrache-pied à faire amener la paix au nord du Mali». C’était lors du 10e numéro de «Rendez-vous avec Koulouba». En témoigne, la nomination de Baba Hakhib Haïdara président de la Commission préparatoire de la Conférence nationale prévue dans l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Toujours selon le patron de la Communication présidentielle, le président IBK est prêt à tout pour faire pour que la paix revienne au Mali, notamment au nord. «Il a pris des initiatives politiques allant dans ce sens et il en prendra d’autres…», a laissé entendre M. Racine Thiam.

Soulignons que dans le dernier rapport des Nations Unies publié le 06 octobre 2016, il est ressorti que le chef de l’Etat malien, IBK, a fait de l’application de l’Accord de paix, son cheval de bataille. A son actif, d’importants efforts consentis pour la paix et la réconciliation nationale.

Dans cette publication, les Nations-Unies reconnaissent que les autorités maliennes ont fait de l’instauration de la paix un sacrifice ultime.

Aliou Touré

 

TENUE OU PAS DU SOMMET AFRIQUE- FRANCE A BAMAKO

Les assurances de Racine Thiam

Le Mali doit abriter le sommet France-Afrique en janvier 2017. Avec des attaques répétitives dans la capitale Bamako et presque sur toute l’étendue du territoire malien, des menaces planent sur la tenue de ce grand sommet.

Face à la presse, la semaine dernière, le directeur de la communication et des relations publiques de Koulouba a reconnu qu’il y a une recrudescence de l’insécurité à travers le pays ces mois-ci. Mais, Racine Thiam a tenu à lever toute équivoque sur la tenue ou non du sommet France-Afrique en janvier 2017. «Ces attaques sporadiques ne mettent pas en cause l’organisation du sommet France-Afrique », a-t-il rassuré.

«On a l’impression que ce sont des attaques organisées pour porter un coup aux résultats sécuritaires engrangés récemment et mettre en mal les progrès obtenus…», a dénoncé M. Thiam.

Et le directeur de la communication et des relations publiques de Koulouba de conclure que, pour mettre un terme à ces attaques à répétitions, le président de la République a instruit lors du dernier Conseil de défense aux forces de sécurité d’être plus offensives et proactives en quittant la posture défensive !

A Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER