Soumaïla Cissé, le convive de Koulouba qui tance son hôteL

49

Le chef de file de l’opposition n’aura pas été du tout courtois lors de son récent passage à Koulouba où il prenait langue avec le chef de l’Etat. Connu pour un franc-parler parfois abrupt, Soumaïla Cissé n’a point failli à cette réputation en intervenant sur les antennes de l’IOrtm au sortir de l’audience où il a été convié par le locataire de Koulouba. Tout en appréciant l’initiative de partager les préoccupations nationales avec l’ensemble des composantes politiques, le président de l’Urd n’a pu se passer, pour une fois au moins, de tancer son hôte. Il a déclaré haut et fort et sans ambages avoir rencontré un président complètement dépassé par les événements et très peu au fait de ce qui se passe dans son pays. Et dire que la Chaine nationale ne s’est même pas donné la peine de censurer la une séquence aussi alarmante

3 ans, trois PM, trois Ségals

Il ne paraît pas point vraisemblable que la série va s’arrêter à 3, d’autant qu’il reste encore deux longues années d’un mandat dont la troisième bougie vient d’être soufflée. Au fait, en faisant le bilan de son parcours, difficile de ne pas intégrer la fréquence des bouleversements déstabilisant pour le fonctionnement de l’Etat et de l’administration. En trois ans, effet, Ibk se trouve à son troisième premier ministre et trois gouvernements ayant connu chacun au moins un réaménagement. L’instabilité ne concerne pas que la seule institution gouvernementale.

Depuis l’avènement d’IBK, l’institution présidentielle a connu autant de perturbations  avec trois Secrétaires généraux suite à la récente nomination de SoumeylouBoubeyeMaiga en remplacement de Mohamed Alhousseini Touré. Beaucoup d’observateurs estiment que cela tient au fait que le régime tâtonne encore et n’a pas encore fini de chercher ses marques. Les observateurs sont tout de même persuadés qu’avec Boubeye un terme sera mis à la série du moins pour ce qui est des Segals. A moins de porter l’intéressé sur un piédestal supérieur : le poste de chef du Gouvernement.

Quand l’Etat malien se traine  aux pieds de familles

Qui l’eut cru ? L’Etat malien – dont l’autorité aurait dû être réhabilitée avec l’avènement d’IBK – perd progressivement de sa superbe depuis trois ans. En plus d’un devoir citoyen et d’un incivisme au rabais, l’autorité et même la souveraineté de l’Etat est ravalé aux pâquerettes même par la plus haute autorité de la République. En atteste, en effet, cette démarche inédite du chef de l’Etat qui a eu l’imagination triviale de se déplacer en personne pour rendre un visite aux familles fondatrices de Bamako. Le cortège présidentiel et tous les symboles de l’Etat ont été mobilisés pour cette marque de considération excessive à friser l’obséquiosité. Mais naïf qui pense qu’une telle générosité est désintéressée, à deux années de l’élection présidentielle où devrait normalement rempiler. A noter que les hôtes d’IBK ont eux-mêmes lâché le mot en indiquant que la fatwa sera prononcée a tous ceux des leurs qui n’auront pas accompagné la cadence de l’accompagnement politique du visiteur.

Les maires indignés par le président de la République

Le chef de l’Etat se distingue de plus en plus par la subtilité de dire en langue vernaculaire tout ce que la gêne l’empêche de dire en langue française. Si la manœuvre passe avec la communauté diplomatique résidant au Mali, elle passe difficilement inaperçue quand les critiques concernent ses propres compatriotes. C’est le cas par exemple des élus municipaux qui ont eu la désagréable surprise d’être perçu par le président de la République de la même façon qu’ils le sont dans l’imaginaire populaire. Répondant aux questions des confrères dans le cadre du bilan de ses trois années, IBK a dit sans fioriture que les Maires maliens sont des voleurs, allusion faite notamment à la réputation de spéculateur foncier qui leur colle aux basques. La sortie d’IBK a naturellement indigné les nombreux maires qui se battent comme des beaux diables pour faire face aux besoins sociaux les plus pressants de leurs administrés dans les domaines où la défaillance de l’Etat brise leur espoir. Grâce au créneau de la coopération décentralisée, ils arrivent notamment à mobiliser de nombreux fonds auprès des partenaires chez qui l’Etat a peu de crédit.

La Rédaction

 

 

Commentaires via Facebook :

49 COMMENTAIRES

  1. A force de vouloir distraire les Maliens, vous avez finis par vous distraire vous-même. Il faut être un pro-IBK pour dire que ce Monsieur vaut quelque chose. IBK est le plus mauvais Président que le Mali a connu depuis l’indépendance. Un Président déconnecté des réalités et de la situation du Pays. C’est normale qu’il change de PM et de gouvernement. La visite aux familles de Bamako n’est revenue dans son programme qu’après qu’il ait appris la grande déception de celles-ci par sa subite conversion en monarque, puisqu’il est devenu inaccessible à ces gens-là. Il sait que des nouvelles élections approchent. Il y va de son intérêt de les rencontrer de nouveau pour encore promettre et disparaître. Les chefs de grandes familles ne pourront plus embarquer personne avec ce type. Les temps ont changé. Aucune fatwa n’amènera les Maliens à revoter ce vieux bourricot, pour galérer encore cinq autres années. Un mandat, ça suffit. Qu’il dégage maintenant, il a montré ses limites. Ce n’est certainement pas Boubèye qui sauvera la situation, si l’on sait que lui aussi fait parti des surfactureurs nationaux de matériel militaire. IBK, merci.

  2. Je pense que nous devons beaucoup éviter de faire de mauvaises interprétations des dires du président de la république. Le président sait qu’on peut beau dire qu’un corps de métiers est corrompu mais il y a toujours des personnes intègres. Le président IBK a indexé les spéculateurs fonciers et il n’est un leurre pour personne que la majorité de nos élus locaux sont à la base de spéculation foncière dans notre pays. Pourquoi devrais-je me sentir frustré si je ne fais pas partie des spéculateurs?

  3. Soumaïla cissé “tance son hôte”; le terme est vraiment tout trouvé mais ce n’est pas ce que soumi n’a pas pu dire devant le président IBK qu’il va dire dans la presse.
    C’est dans les journaux que ces ignares font leur boucan sinon devant le président IBK ils ne peuvent que se contenter des formalités. Qu’est ce que soumi peut bien apprendre à la gestion d’un pays que le président IBK ne sait pas?
    Arrêtez de lancer des fleurs à cet “minuscule monsieur”.

  4. Cette pratique d’aller saluer les familles “fondatrices de bamako” ne datent pas de la gouvernance du président IBK. La majorité des présidents qui sont passés à la tête de ce pays en ont fait une tradition; c’est pourquoi le président IBK respectueux des valeurs de son pays sacrifie à ce qu’est devenu une tradition. Pourquoi sous l’ère des autres présidents vous ne vous en êtes pas indignés?

  5. Que le président IBK ait changer de gouvernement 1000 fois; le plus important c’est que ces derniers soient à même à travers nos actions de nous apporter un mieux vivre. Comment peut-on selon vous travaillez avec des personnes si celles-ci n’arrivent pas à produire les résultats que nous voulons?
    J’encourage personnellement le président IBK dans ce sens de ne pas hésité à changer les personnes à chaque fois qu’il en sentira la nécessité.

  6. “…IBK a dit sans fioriture que les Maires maliens sont des voleurs, allusion faite notamment à la réputation de spéculateur foncier qui leur colle aux basques.” OUI MAIRES VOLEURS ET TOUT…
    MAIS LUI AUSSI DOIT ACCEPTER LE VOCABLE OU L’ATTRIBUT “IMPUISSANT” PUISQUE LUI A ETE ELU POUR METTRE FIN A CE VOL.
    aH 🙂 🙂 : CA ME FAIT PENSER A CETTE PUBLICITE ; au cours du braquage d’une banque, les clients atteres et couches a plats ventre se tourne vers le seul policier parmis eux et lui demande de faire quelque chose. Aussi effraye que les autres, le fameux policier se tourne et leur lance a la figure: “je ne suis pas la pour attraper les bandits, mais pour signifier s’il y a un vol. Alors, je vous l’annonce, il y a braquage…” Dans notre cas icic, e President represente le policier: “les maires sont des voleurs…”
    Alors PEUPLE DU MALI, DEBROUILLE-VOUS.

  7. “A noter que les hôtes d’IBK ont eux-mêmes lâché le mot en indiquant que la fatwa sera prononcée a tous ceux des leurs qui n’auront pas accompagné la cadence de l’accompagnement politique du visiteur….” 🙂 🙂 🙂 hUM UNE FATWA N’EST EFFECTIVE QUE QUAND CELUI QUI LE LANCE EST AU DESSUS DE TOUT; INTEGRE HONNETE …. EST CE LE CAS ICI?:) 🙂

  8. ” Et dire que la Chaine nationale ne s’est même pas donné la peine de censurer la une séquence aussi alarmante…” PLEASE ARRETE DE PISSER 🙂 🙂 🙂

  9. Le président doit écouté tout monde sauf l’opposition malienne parce qu’ils n’ont aucun proposition a donnée pour un sorti de crise surtout leurs chef de file de l’opposition qui passe tout son temps a mentir sur nos autorités.

    • Il ne fait qu’ ecouter sa famille. Cissé vaut nettement mieux que lui aujourd’hui.

  10. Soumaïla Cissé est et restera l’ennemi de cette nation. Il n’a aucune intention de vouloir du bien pour ce pays. La seule chose qu’il veut en ce moment est de devenir président de la république. Je ne pense pas aussi s’il l’obtiendra. Car les maliens sont tous contre lui.

    • C’est toi l’ennemi du Mali, te cachant derriere le clavier pour parler sans preuve. C’est la presidence qui te paye?

  11. Economiquement, « le pays bouge et avance », croit le Président avec un PIB de 7% selon lui. Ce bilan est formidable pour un pays qui traverse une période difficile de son existence. Si dans l’économie marche dans un pays, le développement est proche et possible.

  12. Pendants seulement trois ans, si je peux me permettre de le dire ainsi, au moment où la crise envahissait le pays, un accord de paix a été signé, plusieurs tracteurs distribués, plusieurs logements sociaux attribué, des équipements donnés à l’armée malienne. Il reste quoi encore, mon pauvre journaliste.

    • Il reste a etablir la paix sur l’ensemble du territoire, a diminuer les indicateurs de pauvrete, a developper le secteur agricole pour que le mali ne reste pas envahie par les produits maroccains, de creer une industrie de transformation de nos matieres premieres, a faciliter l’acces a la carte NINA et au passport pour les Maliens, a reduire la corruption et de nepotism car demande de le detruire serait plutot un reve, a reprendre les logements sociaux accordes aux enfants des ses ministres, a arreter de construire sa residence privee avec l’argent publique….la liste est longue Tembely et c’est dommage de t’en prendre aux journalistes qui relatent les faits.

  13. Il n’y a pas un ennemi de cette nation plus que Soumaïla Cissé. Il peut tout dire et tout faire contre la gestion d’Ibrahim Boubacar Keïta mais les maliens ne vont jamais tenir compte de ses dires. Car nous savons tous qu’il n’aime pas ce pays.

    • C’est toi l’ennemie du pays pour avoir de tels propos. Malien que je suis, j’ai change du rpm a l’opposition car IBK est archi nul et n’a fait que enfoncer le pays depuis son arrivee pour maintenir sa vie de bourgeois.

    • Que Dieu eloigne Soumi du pouvoir, effronté à ce sont Mody le maudit Ndiaye, Amen

  14. Aucun malien ne peut apprécier la manière dont Soumaïla Cissé est en train d’agir en ce moment. Je me souviens, depuis, après avoir été assujetti aux critiques à cause de son silence qui n’est du tout conforme au nouvel statut qu’il venait juste d’avoir, il n’a rien dit de bon sur le régime en place. Et pour tant il est en droit de faire des propositions allant dans le sens de l’intérêt général. Mais comme nous le constatons, il ne fait que critiquer sans raison valable t ne propose rien, absolument rien de concret. Donc si 2015 a été un échec pour les maliens, Soumaïla est lui aussi responsables en tant le chef de file de toute l’opposition.

  15. Nous espérons que ce face à face avec les différents acteurs politiques de notre pays permettra au moins d’apaiser les fausses rumeurs publier par ces différents hommes politiques.Elle permettra d’échanger sur les différents point de vue politique sur de nombreux questions

  16. Ceci ne nous surprend guère car le président IBK est quelqu’un qui est ouvert a tout le monde concernant la gestion de ce pays qui traversa une époque difficile lors de cette crise qui a commencé avec le coup d’État du capitaine Sanogo.

  17. Ce pays n’est pas actuellement besoin d’une opposition farouche dans ce pays.Il serai mieux si les gens de l’opposition comprenait que ces critiqués infondé ne servira a rien du tout.Nous devons tous nous donne la main pour la stabilité de notre Maliba.

  18. Malgré tous ces critiques que les petits messieurs de république font envers le président de la république afin de lui dénigrer sur tous les plans. Il les invite a échangé sur les différents questions du pays. Vraiment chapeau a toi presi.

  19. Soumaïla et sa bande d’incapables d’opposants ne sont que des malhonnêtes, ennemis de la nation. Actuellement ce pays a besoin de tous ces fils pour sauver l’honneur de ceux qui ont été des grandes personnalités du Mali et de tout le monde entier, à savoir : Modibo Keïta (l’un des initiateurs de l’OUA), Soundiata Keïta, Fily Dabo Sissoko, Babemba Traoré, j’en passe.

  20. L’opposition au Mali est devenue un obstacle à la bonne gestion. Cela depuis l’avènement de Soumaïla Cissé à la tête de la nouvelle institution, si je peux le dire, le chef de file de l’opposition politique. Ce nouveau poste devrai être un plus pour la démocratie malienne qui est un luxe pour le continent africain.

  21. En trois ans nous pouvons dire qu’il a fait la moitié de ces promesses comme par exemple, la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation, l’adoption de la loi de programmation militaire, 20% d’augmentation de salaire au profit des agents de la fonction publique, l’octroi de 15% du budget national au secteur de l’agriculture. Le gouvernement a investi plus de 300 milliards en faveur du monde paysan. Le Fonds Monétaire International (FMI) apprécie la situation macroéconomique et les performances enregistrées dans la mobilisation des ressources internes.

  22. Cet article est la honte de la presse malienne qui n’est pas capable de distingué un hôte et un hôtel quel merde il s’est foutre se journaliste selon moi ce journaliste est un ba tard

  23. Les journalistes maliens n’ont plus les mots a dire maintenant ils prennent comme pretexte le cortège présidentielle pour faire votre publication quelle honte pour la déontologie de la presse malienne

  24. Soumaïla Cissé ne vise pas le bienêtre des maliens. Depuis qu’il est venu au poste de chef de file de l’opposition il ne cherche qu’à déstabiliser le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta qui a été élu à plus de 77% des voix. Essayez de décrédibiliser le pouvoir de celui-ci reviendra à porter atteinte à la voix des maliens.

  25. ces foutu journalistes minable et la fanatisante médiatique au mali est tout aussi un problème que les problèmes sociales économiques sécuritaires l’état doit procéder a une désintoxication Les nations que vous voyez en plein essor ne se sont pas faites en un jour ni en deux ans c’est les résultats d’une longue date de travaille

  26. Ceci est une bonne initiative du président de la république d’échanger avec les différents acteurs de la scène politique du pays. Nous espérons que ces gens seront honnêtes lors de cet échange sur les différentes questions qui seront évoqué avec le chef d’état.

  27. Ce journaliste pseudo fait semblant de ne pas être au courant des changements apportés par cette équipe de modibo keita je te dis que le mali est en marche et laisser nous avec ton histoire de remaniement que tu tiens de soumi qui voulait un poste stratégique c’est pourquoi il se plaint des nommé

  28. Ce n’est pas les critiques bidon qui vont faire avancer le pays ne fera point de nous un bon citoyen il faut savoir ce qu’on veut avant de porter notre jugement il faut être capable d’apporter des solutions aux problèmes

  29. le peuple malien dans la misère depuis 20 ans ce n’est pas sous le régime d’IBK qui a peine 3 ans au pouvoir que vous allez décrier çà faisons un pas en arrière en 2013 tout près les maliens acclamait IBK que c’est lui seul qui peut nous faire sortir de la crise et voir les publications dans les médias sur les réseaux sociaux les marches etc je me demande quel genre de peuple vous êtes comme si les histoires ne suffisait pas pour nous faire comprendre que le président a besoin du soutien de son peuple mais le peuple malien se laisse manipuler par ces pseudo politiciens qui nous laisse croire que c’est eux la solution alors qu’on sait tous bien que nous n’avons pas de leçons a tirer d’eux

  30. Je ne vois pas dans quel intérêt les journalistes continuent de mettre de l’huile dans le feu tous les moyens sont utilisé pour renverser le pouvoir en place pensez l’électorat malien qui a élu le président n’est pas dans le pays une chose est sure les journalistes ne représentent pas 0;25% de la population active donc vous êtes petit

  31. Cette série de rencontre avec les différents acteurs politiques de ce pays, fut une très bonne initiative de la part de notre chef d’état. Qui permettra de mettre aux claires certaines questions d’intérêt national.

  32. A ma conviction, ce sont seulement nos opposants et les individus mécontents du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta qui pensent qu’après trois ans de gouvernance des affaires publiques, que le président n’a pas travaillé. Alors qu’en réalité IBK a fait d’énorme progrès durant ces 3 ans au pouvoir.

  33. J’invite les opposants et autres esprits malsains à rester optimiste. Inch’allah IBK remontera les défis comme il l’a fait avec la diplomatie de ce pays. Tout le monde sait qu’il n’est pas facile d’être appelé à gouverner un pays qui traverse une crise multidimensionnelle. Déjà certains projets ont été réalisés.

  34. Ce journal est un mauvais témoin. En démocratie, nous voulons de la transparence, et elle veut que tout soit connu et dit de façon ouverte et réelle. Tu veux qu’il ment sur des choses que nous savons déjà ? non çà sera se cuir lui même. Quant à l’ORTM, s’il ne dit pas d’autres TV le feront savoir. Tu as le défoulement de certains soldats aux obsèques des 17 morts de Nampala à Ségou ? c’est d’autres Télévisons qui nous montré. L’on peut se passer de l’ORTM lorsqu’il s’agit de voir la vraie réalité du pays et de la gouvernance actuelle. C’est pourquoi, tous sont unanimes qu’il y a des difficultés.

  35. L’ORTM n’a rien a censurer. Tous savaient que Soumi n’était pas sincère quand il s’est affiché auprès de IBK. après l’élection présidentielle. Donc son attitude ne surprend pas et cela montre qu’il n’est pas digne de confiance pour que le président partage des nouvelles sensibles du pays avec lui !!!!!!!!!!! La politique n’est pas que courir derrière les suffrages.

    • selon toi il devrait dire que tout va bien alors qu il n en n est pas faut pas nous mettre plus en retard seul la verite compte

      • Dans tous les cas hommes ne peuvent pas tout faire sans ta propre vision et tes conseils.Rien ne peut justifier ses imperfections.

      • Nul n’est parfait dans la vie IBK a fait confiance à des hommes en les nommant dans des postes stratégiques qui n’ont pas pu jouer leur rôle, voila pourquoi ces hommes ont été remanié, et je trouve ça aussi normale.

    • En faisant le bilan d’IBK les trois ans sont positifs, durant les trois ans le Mali a eu sa place dans le concert des nations, une chose est claire même l’opposition malienne doit remerciée le président de la république vu le statut de l’opposition qui a été voté en son mandat fait de l’opposition malienne une opposition républicaine.

      • Soumi n’a rien à dire tout le monde sait que les événements du Mali dépasse non seulement IBK mais tous les acteurs politiques du Mali, mais si tu n’as pas de mot à dire tais-toi.

    • Est ce que ce qu’il a dit est faux? A t-il menti? Non! Donc il n’a fait que son travail d’opposant qui est de dire tout haut ce que les rats du couloir de Koulouba ne nous dirons jamais au Chef de l’Etat. Bravo à Soumi!

Comments are closed.