IBK lors de l’installation officielle des facilitateurs du dialogue politique inclusif : «Votre long parcours nous aidera à circonscrire les pièges de l’enlisement et de l’irréalisme »

8

Hier, mardi 25 juin 2019, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a officiellement installé les facilitateurs du dialogue politique inclusif dans leurs fonctions. Il s’agit du Triumvirat, Pr Baba Hakhib Haïdara, Médiateur de la République, Oumane Issoufi Maïga, ancien premier ministre et Aminata Dramane Traoré, ancien ministre. « A travers ce dialogue politique inclusif, il s’agira de faire l’inventaire des problèmes auxquels notre pays est confronté…Votre mission consistera à contribuer à l’apaisement du climat social…Votre long parcours, Madame et messieurs du Triumvirat, nous aidera à circonscrire les pièges de l’enlisement et de l’irréalisme », a déclaré le président de la République.

La cérémonie d’installation officielle des facilitateurs du dialogue politique inclusif, présidée par le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) s’est déroulée, hier, dans la matinée, dans la salle des Banquets du Palais présidentiel de Koulouba, en présence du premier ministre, Dr Boubou Cissé, des membres du gouvernement, des présidents des institutions, des diplomates accrédités au Mali, des chefs des partis politiques, les responsables des mouvements armés, les chefs religieux et coutumiers et de nombreuses autres personnalités. «A l’instant, nous installerons les trois personnes sur lesquelles le choix que me confèrent mes charges, s’est porté, pour conduire le dialogue politique inclusif ainsi que le processus subséquent de réformes institutionnelles. Une femme et deux hommes », a déclaré le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Avant d’ajouter que Aminata Dramane Traoré est une femme attachée au terroir, au territoire, à l’Afrique, une femme au verbe et clair et haut. Concernant les deux hommes, il dira que le Pr Baba Hakib Haidara, médiateur de la République, est un militant infatigable, persuasif et loyal. Puis, il a fait savoir que Ousmane Issoufi Maiga, ancien Premier ministre, est un homme d’action porté sur le résultat, avec la poigne et l’autorité qui lui sont reconnues, mais également avec le respect qui lui est témoigné, y compris par ses adversaires. « Dans ces travaux, vous aurez certes besoin de tout le Mali dans son ensemble mais pour coordonner et harmoniser cet ensemble, un homme d’expérience vous accompagne, l’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra dont le parcours pour le moins élogieux milite en tous points pour lui, là encore au bénéfice du pays tout entier. Vous êtes de ceux-là ! La Nation vous a désignés ! Vous ne saurez-vous dérober ! Et je sais, vous ne vous déroberez point », a souligné le président IBK. A ses dires, tout le monde doit saluer, avec déférence ce triumvirat. IBK a dit qu’il sera toujours reconnaissant envers ce triumvirat qui a accepté la mission. A l’en croire, ça ne sera rien de facile pour le trio arbitral (Pr Baba Hakhib Haïdara, Oumane Issoufi Maïga, et Aminata Dramane Traoré). En outre, IBK dit avoir adressé en mai dernier une lettre à tous les partis politiques, aux mouvements et aux regroupements politiques, à la société civile, aux autorités religieuses et coutumières, aux centrales syndicales et aux syndicats autonomes pour solliciter leur contribution à la tenue du dialogue politique inclusif. « Je peux me réjouir de la réception de propositions de qualité à hauteur des enjeux nationaux, et qui serviront de base au travail du Triumvirat. Permettez-moi de remercier vivement tous ceux qui ont fourni ces propositions et de solliciter encore une fois leur accompagnement et leur soutien pour enrichir les débats à venir lors du dialogue politique inclusif. C’est votre art, Aminata Dramane Traoré, Baba Hakib Haidara, Ousmane Issoufi Maiga, qui fera le succès de ce grand moment d’évaluation et de propositions que doit être le dialogue politique inclusif », a-t-il dit.

« Votre mission consistera à trouver un consensus politique en vue de l’organisation des élections»

Selon lui, à travers ce dialogue politique inclusif, il s’agira de faire l’inventaire des problèmes auxquels le Mali est confronté avec l’ensemble des acteurs, et de proposer des solutions avec un chronogramme et un plan d’actions de mise en œuvre. « Votre mission, sous mon autorité, consistera à assurer l’inclusivité du dialogue politique avec l’ensemble des forces vives de la Nation ; à assurer l’adhésion de l’ensemble des acteurs aux résolutions et conclusions du dialogue ; à favoriser l’adhésion des acteurs aux réformes politiques et institutionnelles ; à assurer l’orientation du dialogue politique inclusif ; à connaitre les attentes de toutes les forces vives de la nation ; à contribuer à l’apaisement du climat social ; à trouver un consensus politique en vue de l’organisation des élections ; à s’entendre sur la loi fondamentale ; à renforcer la confiance entre les Institutions de la République et les populations ; à encadrer le dialogue politique inclusif. Votre long parcours, Madame et messieurs du Triumvirat, nous aidera à circonscrire les pièges de l’enlisement et de l’irréalisme. Ma confiance en vous est totale. Le Mali compte sur vous », a conclu le président IBK. Après son discours d’installation des facilitateurs du dialogue politique inclusif dans leurs fonctions, il a remis le document d’accréditation des facilitateurs au Pr Baba Hakhib Haïdara. Prenant la parole, le Pr Baba Hakhib Haïdara, au nom des facilitateurs, a remercié le président IBK d’avoir placé sa confiance en leur personne afin de leur permettre d’être utile pour le Mali. Selon lui, la singularité de la crise malienne est connue de tous. Et cette crise, dit-il, empêche le Mali d’avancer dignement. Il a mis l’accent sur l’attaque d’Ogossagou, Sobame Da. A l’en croire, il est important de circonscrire le fléau qui dévaste le nord et le centre du Mali. Aux dires de Baba H Haïdara, si les maliens se parlent, beaucoup de chose pourront être épargnée. Enfin, il dira que le dialogue politique inclusif tant souhaité par la majorité des maliens sera dans l’intérêt de la stabilité nationale.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Mr. IBK; vous êtes un des auteurs du crime que le pays subit actuellement. Seul un développement économique et un justice fiable peuvent amener une paix durable comme au Rwanda. Les nominations des memes visages ne contribuent qu’a appauvrir plus ce peuple soufrant maline. Vous avec l’ADEMA ont pille ce pays pendant des décennies. Cette pauvreté et manque de perspective contribuent au cycle de violence avec son lot de victime, de déplacés, de traumatisme. Vous trouverez Dieu devant vous.

  2. Voyons voir ce que ca va donner….. Perso je reste sceptique….. Je n’attends plus rien de bon de la présidence d’IBK!!!!!!!

  3. RIEN QUE DES DISCOURS. QUAND IL S’AGIT DE DIRIGER. IBK NE SE REND PAS COMPTE QUE CETTE CEREMONIE EST LE SIGNE DE SON ECHEC TOTAL.
    C’EST PARCE QUE LUI A FAILLI QUE NOUS AVONS RECOURS AU DIALOGUE NATIONAL. SI L’INITIATIVE ETAIT VENU DE LUI EN 2013, CELA AURAIT ETE A SON ACTIF COMME UNE REALISATION QUI LUI AURAIT VALLU DE RENTRER DANS L’HISTOIRE. MAIS LA, IL APPARAIT COMME UN CHEF DE FAMILLE QUI NE MAITRISE PLUS RIEN..

  4. Je partage l’opinion d’Aminata Traore’ sur les institutions financieres internationales. C’est mon pragmatisme americain qui constitue la grande difference entre elle et moi. Ousman Issoufi Maiga. No comment!!! Pas de Ganda Koi a’ la table de reconciliation. (IM’MA MOGO CHI TOGO FO! RIRE!!!!) Pinochet, ton maitre Coulibaly t’aime bien. Il faut seulement mettre beaucoup d’eau dans votre KENKELIBA .
    J’aime prof Haidara! Je le trouve tres sage!!!!!
    President IBK, il faut continuer dans le chemin de la reconciliation. JE VOUS CONSEILLE VIVEMENT DE VOUS RECONCILER AVEC LE RMP ET SES DIRIGEANTS HISTORIQUES QUI VOUS ONT ACCOMPAGNE’ DES LES PREMIERS JOURS DE LA CREATION DE VOTRE PARTI. JE VOUS CONSEILLE EGALEMENT DE LIBERER LE GENERAL SANOGO ET SES COMPAGNONS. JE N’OUBLIE PAS MA FILLE DJENE’ SOGODOGO. IL FAUT CONTINUER DANS LE SENS DE L’APAISEMENT EN LA LIBERANT!
    LA VIE EST SIMPLE. EVITONS DE LA RENDRE COMPLIQUE’E!!!
    LE MALI NE PEUT PAS ETRE L’OTAGE DE CELLES ET CEUX QUI NE VEULENT PAS DE RECONCILIATION ENTRE LES ENFANTS DU MALI. IBK, VOTRE ROLE EST DE FAIRE CE QUI EST BIEN POUR LES MALIENNES ET LES MALIENS!!!!! JE VOUS CONSEILLE D’EVOQUER LA RAISON D’ETAT POUR LIBERER TOUS LES PRISONNIERS CITE’S PLUS HAUT!!!!

  5. Le triumvirat et acolyte DIARRA sont tous comptable de la décrépitude dans laquelle le Mali se trouve actuellement. Nous sommes victimes de la gouvernance actuelle du médiateur de la République, car lors de la casse des gardes républicaines pendant le putsch de Amadou Haya SANOGO, nos bureaux ont été saccagés à la Primature à la cité administrative. Dans de pareil cas un citoyen n’a de recours que le médiateur de la République, nous avons touché tout de suite cette structure par une demande en joignant les effets que les gardes nous ont volé, voilà ce que nous avons eu comme réponse de cet homme, “votre bureau ne peut pas être une garde-robe “, on dirai que ces voleurs avaient le droit de saccager notre bureau. Nous sommes sidérés par ce comportement indigne, éhonté, honteux, ignoble, irresponsable de la part de cette structure, par ce comportement du médiateur nous pouvons dire qu’il fait l’apologie des voleurs de notre très cher Mali, comment de telle personne pourrait mener à bien cette tâche difficile qui demande d’être honnête et sans partie-pris? Cela s’appelle impossible, donc nous sommes toujours dans l’oeil de la torde.

  6. Le triumvirat et acolyte DIARRA sont tous comptable de la décrépitude dans laquelle le Mali se trouve actuellement. Nous sommes victimes de la gouvernance actuelle du médiateur de la République, car lors de la casse des gardes républicaines pendant le putsch de Amadou Haya SANOGO, nos bureaux ont été saccagés à la Primature à la cité administrative. Dans de pareil cas un citoyen n’a de recours que le médiateur de la République, nous avons touché tout de suite cette structure par une demande en joignant les effets que les gardes nous ont volé, voilà ce que nous avons eu comme réponse de cet homme, “votre bureau ne peut pas être une garde-robe “, on dirai que ces voleurs avaient le droit de saccager mon bureau. Nous sommes sidérés par ce comportement indigne, éhonté, honteux, ignoble, irresponsable de la part de cette structure.

  7. Le triumvirat et acolyte DIARRA sont tous comptable de la décrépitude dans laquelle le Mali se trouve actuellement. Nous sommes victimes de la gouvernance actuelle du médiateur de la République, car lors de la casse des gardes républicaines pendant le putsch de Amadou Haya SANOGO, nos bureaux ont été saccagés à la Primature à la cité administrative. Dans de pareil cas un citoyen n’a de recours que le médiateur de la République, nous avons touché tout de suite cette structure par une demande en joignant les effets que les gardes nous ont volé, voilà ce que nous avons eu comme réponse de cet homme, “votre bureau ne peut pas être une garde-robe “, on dirai que ces voleurs avaient le droit de saccager mon bureau. Nous sommes sidérés par ce comportement indigne, éhonté, honteux, ignoble, irressponsable de la part de cette structure.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here