L’honorable Lahassana Koné : Un homme engagé auprès des populations

0

Vice-président de la commission finances de l’Assemblée Nationale du Mali, l’honorable Koné est un  homme politique pas comme les autres en atteste son parcours. Avec un  emploi du temps professionnel bien rempli, a toujours été au service de sa localité. Présentant sous la couleur du parti l’ASMA-CFP (Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques), contrairement à beaucoup d’autres, n’a pas eu à faire de campagne pour gagner les suffrages de sa population.

Admirer par ses gestes de tous les jours, ce sont les habitants de la commune  qui ont motivé sa candidature à l’élection législative afin de défendre les  intérêts de la commune  dans l’hémicycle. L’honorable Lahassana Koné s’est depuis lors engagé corps et âme pour atteindre cet objectif avec satisfaction.

Parrain du festival Saye, une commune du cercle de Macina, il a su apporter son concours pour le développement de la culture. Loin d’être à sa première expérience, c’est le secteur de l’éducation qui a recu les actions concrètes de l’honorable Koné.

En effet, il faut retenir la construction de  09 écoles publiques et 07 écoles communautaires avec des matériels scolaires dans le seul objectif d’aider les communautés à faire face à l’analphabétisme des plus petits. Aussi des kits Ebola ont ete offerts dans les localités de Saro, Saye pour les dix CSCOM de l’inter fleuve du cercle de Macina et les sous-préfectures, 06 ordinateurs pour les 06 mairies de l’inter fleuve, l’implantation d’une radio de proximité, la construction d’un lycée, d’une mosquée, d’un centre de référence par le soin de l’honorable Lahassana Koné.

Avec le soutien de certains partenaires, il aidera avec la construction de plusieurs écoles, des centres de santé et ne compte pas s’arrêter à la commune de l’inter fleuve, il compte faire bénéficier les autres cercles voisins. L’honorable doit être une source d’inspiration pour certains autres représentants à l’hémicycle de bien représenter et de travailler dans le cadre d’améliorer les conditions de vie des populations à la base.

Fousseyni S. et Dramane F.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER