Mme Sy Kadiatou Sow, présidente de l’Adema Association: « Si la crise perdure depuis tant d’années, c’est parce qu’il y a des Maliens qui vivent de ça»

8

C’est très important ce qui est en train de se passer. Si un Collectif des associations de jeunes de la région de Mopti qui est aujourd’hui meurtri comme d’autres régions du Mali pour dénoncer les barbaries, les tueries dont sont victime les populations civiles mais aussi nos forces armées et de sécurité. Si c’est pour dénoncer l’amalgame, si c’est pour réclamer plus de sécurité pour les populations, pour réclamer et faire un plaidoyer pour le maintien de la cohésion sociale et la paix qui sont les richesses les plus importantes pour nous aujourd’hui.

Le plus important c’est d’avoir la paix et d’être uni. pour moi, tous les Maliens, quelque soit leur ethnie, leur religion, leur localité d’origine devraient être se senti concernés par tout ce qui se passe.

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est parce que des Maliens ont accepté que ça se passe. Si des étrangers, viennent comme on le dit pour déstabiliser notre pays, ils ne sont pas tous des étrangers, ils le font avec la complicité des Maliens.

Si la crise perdure depuis tant d’année, c’est parce que, je suis désolée, il y a des Maliens qui en vit, qui vivent de ça. Ils vivent de trafic d’armes, de drogue, de personnes humaines.

Ça ce sont des Maliens qui sont en relation avec des étrangers. Nous, on ne produit pas d’arme. Les armes viennent d’où ? On se pose la question, c’est les grandes puissances qui produisent les armes. Le pays est inondé d’arme.

Ces armes rentrent comment chez nous ? par quel biais ? Et pourquoi on n’arrive pas à permettre à nos forces armées d’occuper toutes les localités du Mali et de remplir leurs missions régaliennes ? pourquoi on les empêche ? pourquoi elles, elles sont cantonnées pendant qu’on laisse les groupes armés, les bandits, les milices de semer la mort, la haine, la violence et la désolation.

Les autorités maliennes, avant de se soucier de faire plaisir à la communauté internationale devraient d’abord se soucier de ce qui est l’intérêt du Mali. Que les populations ne restent pas indifférentes à ce qui se passe. Quant ça se passe à kidal, à Ménaka, à aguelhok etc, que les Maliens ne soient pas indifférents. Quant ça se passe dans la région de Mopti ou dans la région de Ségou, partout où il ya eu des massacres comme ça, il ne faut pas que les autres Maliens continuent à vaquer à leur occupation à faire des fêtes sans fin comme s’il n’y a pas la guerre au Mali.

Où sont nos services de renseignement ? Comment c’est possible que tout ça se préparent, que des gens viennent avec autant de moyen occuper depuis 19 heures jusqu’au lendemain matin, ils viennent, ils saccagent. Les services de renseignement, où est ce qu’ils sont ? Est-ce qu’ils ont donné les renseignements là où il fallait. Et là où ils ont donné les renseignements, est-ce qu’ils ont agit ?

Les Maliens doivent se poser toutes ces questions et ne pas laisser les autorités seules gérer la situation. C’est important que les Maliens se sentent concernés, que les Maliens s’impliquent pour dire ça suffit comme ça, trop c’est trop. Le seul bien qu’on a en commun, c’est le Mali. Nous sommes d’abord responsables de notre propre sort.

L’appel que j’ai à lancé, il est temps que les Maliens se réveillent et ne limite pas cette question à une question de conflit intercommunautaire peulh-dogon, peulh-bambara, non, c’est une question nationale. Et c’est maintenant qu’il faut mettre un frein à ça.

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Anonyme du 26 juin 21:05, INI DJON BE’ KELE’ LA? SABALI!!!!
    L’Afrique avait un certain MOBOUTOU SESSESSEKO KOUKOU BANDA WAZA BANGA! Elle avait egalement un certain Thomas Sankara. Bien avant les deux hommes cite’s plus haut, elle avait Mohamed V. Personne ne peut douter du nationalisme africain et du patriotisme d’AL MARHOUM Mohamed V et du defunt camarade Sankara. Je te laisse nous dire ce que tu penses de l’autre qui portait un nom kilometrique authentiquement africain. Je t’ai en te disant qu’il a pris des caisses de son pays 5 milliards de dollars!
    SABALI!!!!!!!

  2. Pkagame, vous etes a’ la recherche des problemes avec les griottes et des griots du Mali! Rire!!!!! Les sumuw existent pour assurer la depense quotidienne des griots du Mali!
    SABALI sinon ma cherie Fati Kouyate’ BITA WORO SONGO MINA ILA!!!! RIRE!!!
    Que voulez-vous dire avec les mots… CORTEGES SAUVAGES? Vous parlez comme Jean Marie Le Pen! SABALI!!!! Pensez-vous que les aigles du Mali ne doivent pas participer a’ la CAN parce qu’il y a une crise au nord et au centre? SABALI! La vie continue. Tout comme la recherche des solutions continuent!!!!

  3. ….LE PRONOM IMBECILE EST TOUJOURS UTILISE PAR LES FRANCISES ET SUREMENT PAR LES ARAPISSES AUSSI, JE NE PARLE PAS ARABE ET CETTE LANGUE N A RIEN TOUT COMME LE FRANCAIS A APPORTER A L AFRIQUE!….

    DIRE LES NOMS DE SES ENEMIS HAUT ET FORT EST UN COMBAT QUE TU GAGNES SUREMENT, NE PAS NOMMER SON ENEMI C EST SE RESIGNER A LA PERTE ET LA SOUMISSION!

    LES FRANCAIS ET LES ARABES ABRAHAMIQUES SONT LES ENEMIS DU MALI!

    L AFRIQUE DE LA MEDITERRANEE A L ANTARCTIC EST LA TERRE DES NOIRS, LES FAAROHS LES KEMTS LES KAA FAAROHW! L ISLAM N EST QU UNE TENTATIVE DE DOMINATION COLONIALE TOUT COMME LA FRANCOPHONIE!

  4. Ces mêmes maliens qui vivent de ce malheur mourront de ce malheur. “Qui vit par l’épée mourra par l’épée”…le l’adage… c’est simple. Mais les maliens ne mesurent pas encore qu’ils risquent tous fort de payer le lourd tribut de leur inconscience par rapport a ce complot qui perdure contre eux depuis des années…c’est pour cela qu’ils continuent leurs cortège sauvages des mariages et sumus sans se douter de rien même au lendemain des massacres d’Ogossagou etc..

    Cependant, il y a un haut risque des réactions radicales de la part de la population si les violences et les massacres continuent.

  5. La soeur Katou a raison. Il y a des gens qui vivent de la crise. Cette realite’ a ete’ confirmee par plusieurs etudes academiques! Les salles de redaction des grands journaux n’auront rien a’ vendre a’ leurs lecteurs/auditeurs s’il n’ y a pas de crise!
    L’INDUSTRIE D’ARMEMENT VIT DES CRISES! IL FAUT CREER ET MAINTENIR DES CRISES POUR POUVOIR CONTINUER A’ VENDRE DES ARMES!
    ACHETER LA PAIX EST BEAUCOUP MOINS CHERE QUE FINANCER UNE GUERRE!
    JUST PUT ON YOUR CYNICAL LENSES AND USE YOUR BRAINS TO UNDERSTAND WHAT IS GOING ON!

  6. Idem pour la corruption…… Autant la crise engraisse certains, autant le chaos et le désordre à Bamako engraissent d’autres!!!!!!!!

  7. “Que les populations ne restent pas indifférentes à ce qui se passe. Quant ça se passe à kidal, à Ménaka, à aguelhok etc, que les Maliens ne soient pas indifférents. Quant ça se passe dans la région de Mopti ou dans la région de Ségou, partout où il ya eu des massacres comme ça, il ne faut pas que les autres Maliens continuent à vaquer à leur occupation à faire des fêtes sans fin comme s’il n’y a pas la guerre au Mali.”
    MALHEUREUSEMENT Mme SY, LE PRESIDENT LUI MEME NE DONNE PAS LE BON EXEMPLE ET L’UN DES PIRES DEFAUT DES MALIENS, C’EST L’INDIFFERENCE ET DE TOUT RAMENER A BAMAKO. TANT QUE CA N’EXPLOSE PAS A BAMAKO, LE RESTE DU PAYS PEUT DISPARAIRE, “ON A EN RIEN A FOUTRE”.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here