Chronique du Web : Il « télétravaille », nous « télétravaillons… »

0

De façon anecdotique, nous-mêmes, en Afrique, télétravaillons peut-être sans le savoir. En effet, beaucoup de rédactions, beaucoup de consultants et beaucoup d’acteurs du développement ont des bureaux roulants, mobiles ou itinérants qui se résument en l’espace de leurs voitures. On est là, dans ce cas de figure, beaucoup plus dans le « Système D » que dans un contexte de télétravail bien réfléchi et adossé à une stratégie économique cohérente.  Selon une des définitions qui enlève mon suffrage personnel, « le télétravail désigne une organisation du travail qui permet d’exercer une activité en dehors des locaux de son employeur ou de son client grâce aux technologies de l’information et de la communication (Internet, téléphonie mobile, fax, etc.) ». La définition s’explicite davantage en annonçant que « le télétravail peut s’effectuer depuis le domicile, un télécentre ou de manière nomade (lieux de travail différents selon l’activité à réaliser).

Nomade, le mot est lâché ! Oui, nous sommes devenus tous des bouviers en perpétuel déplacement en quête de prairies plus vertes pour nos troupeaux. Et les TICs favorisent ce mode de production et de vie qui est promu à un bel avenir. Outre les terminaux (ordinateurs portables, tablettes et appareils mobiles sans fil …), de nombreuses applications grand public, sous licence commerciale ou en accès libre, constituent aujourd’hui l’attirail du télétravailleur. Il y a, pour commencer, des logiciels spécifiques à installer grâce à un simple navigateur. Vous avez votre bureau virtuel adapté à la raison sociale de votre entreprise. Si, en plus, vous avez une connexion de type ADSL ou d’un réseau 3G, vous êtes parfaitement dans la peau du télétravailleur modèle. Le télétravail supposant beaucoup de communication par téléphone et VoIP (voix sur IP), vous ne devez pas, non plus, lésiner sur la qualité de votre connexion Internet et des accessoires comme les casques audio.  Autre recommandation absolument vitale, c’est la question de l’espace de travail, si vous voulez une solution Cloud permettant l’accès aux fichiers et le travail collaboratif. Vous trouverez dans le cyberespace tous les outils vous permettant de sécuriser votre bureau virtuel d’éventuelles cyberattaques qui explosent par les temps qui courent. Enfin, il faudra avoir de la suite dans les idées pour éviter le grand bogue : prévoir des sources d’énergie alternatives, avoir plusieurs fournisseurs d’accès à Internet à portée de main et même une moto ou un vélo en cas de panne de courant ou d’internet alors que vous êtes en plein bouclage… si vous êtes une entreprise de presse en ligne.

Vous voici paré pour concurrencer cet ami australien, patron de presse de son Etat,  qui tente une aventure « robinsonnade » sur une ile désertique, s’éclairant à l’énergie solaire et champion de la survie. Le télétravail passe par là aussi !

Serge de MERIDIO

PARTAGER