Gestion de la transition : Assimi Goïta, désormais seul maître du jeu ?

20

La sanction ciblée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) contre les autorités de la Transition porte désormais des noms. La quasi-totalité des personnalités connues de la transition sont dans la trappe. Seul le colonel Assimi Goïta, pour l’instant épargné, et le ministre des Affaires étrangères peuvent souffler. Un statut particulier que peut mettre à profit le chef de la junte militaire pour renforcer son emprise…

 Le fait est trop gros pour passer inaperçu : quand la liste des sanctions de la Cedeao contre les autorités de la Transition, trop longtemps attendue ces derniers temps, a été rendue publique, personne ne pouvait raisonnablement penser (excepté les initiés de la chose diplomatique) qu’elle ne mentionnerait pas, en bonne place, le colonel Assimi Goïta, président de la Transition. Celui-là même qui a pris les rênes du pouvoir après avoir mis à l’écart l’ancien président de la Transition, le colonel-major à la retraite Bah N’Daw, et son Premier ministre, Moctar Ouane.

Eh bien ! C’est bien le cas : sur la liste des personnalités sanctionnées par la Cedeao ne figure pas le maître à bord, le colonel Assimi Goïta. Un fait qui a provoqué beaucoup d’interrogations au sein de l’opinion publique qui, profondément divisée sur le régime de ces sanctions décidées par les chefs d’Etat de la sous-région, n’a pas bien compris comment le nom du chef de la junte avait été omis.

Et cela, du fait qu’à priori, l’organisation sous-régionale, qui a rendu publique la liste des sanctions, n’a même pas daigné avancer la moindre justification à son geste à l’égard de l’homme fort de Bamako. Et cela, d’autant qu’il n’est pas le seul absent parmi les autorités sanctionnées.

Déjà, du fait que le chef des chefs est, pour l’instant, épargné par les sanctions, on se demande dans plusieurs chapelles politiques si une telle opportunité politique ne sera pas mise à profit par l’intéressé pour étendre son emprise sur l’ensemble de l’architecture politico-administrative du pays, voire de la transition, y compris sur la mouvance militaire, au sein de laquelle, il est clair que même désigné autorité suprême, il était contraint, avant cette situation, lui le colonel Assimi Goïta, à une sorte de jeu d’équilibrisme avec les autres composantes militaires au pouvoir.

Désormais seul maître à bord en raison du fait qu’il est l’une des rares personnalités nationales à garder son attribut de représentant du pays, en compagnie de son ministre des Affaires étrangères, également personnalité malienne épargnée par les sanctions, le colonel Assimi Goïta est dans une bien meilleure posture lui permettant de peser sans encombre dans la balance.

Dans une junte militaire, de surcroit de jeunes officiers,  ayant jusqu’ici, sans histoires, partagé les attributs au pouvoir, cela n’est pas rien pour lui d’autant qu’il aura les coudées franches pour redistribuer, à son entendement, les cartes entre les différents segments.

En dehors de lui, au milieu de tous les autres compagnons, toutes les autres têtes d’affiche connues de la junte militaire au pouvoir, sont concernées par les sanctions décidées par la Cedeao. Etant ministres ou membres du CNT, organe législatif de la Transition, tous les jeunes officiers au pouvoir sont à ce titre pris dans la nasse de la communauté sous-régionale.

C’est bien un statut singulier qu’aurait bénéficié le colonel Assimi Goïta de la part de l’organisation sous-régionale qui a durci ses sanctions contre les autres compagnons militaires du président de la transition.

Beaucoup d’observateurs y voient la possibilité, plus subtile, pour lui d’élargir sa marge de manœuvre politique ; histoire de passer à la vitesse supérieure dans la perspective de fixer un nouveau cap pour la transition. Il en aura désormais la pleine capacité d’en décider ainsi d’autant qu’il gardera, par dévers lui, les fils conducteurs de tout le mécanisme du jeu politique et institutionnel de la transition.

Va-t-il en profiter pour revoir la copie de la transition ?

C’est là toute l’énigme politique de la chose. Le fait que le ministre des Affaires étrangères, en l’état actuel des choses, puisse être épargné par les sanctions renforce toujours la main mise du colonel Assimi Goïta sur ses compagnons militaires, en ce sens que ce dernier, le très agissant Abdoulaye Diop, est considéré comme un homme clef du président de la transition, avec lequel il a toujours su compter pour pousser les pions.

De cette posture, plusieurs opportunités s’offrent désormais au colonel Assimi Goïta qui sait bien qu’il doit obligatoirement desserrer l’étau des pénalités et des sanctions sur son pays, déjà en proie à de gros périls existentiels.

Tout d’abord, à l’évidence, le président Assimi Goïta serait bien inspiré de profiter de cette nouvelle posture pour tenter d’opérer un nouveau cap sur la conduite des affaires publiques. La transition, qui a du mal à créer une dynamique de cohésion en son sein, en a fort besoin pour se donner très rapidement un nouveau souffle.

De plus, le colonel Assimi Goïta, qui a beaucoup tergiversé sur le sort de la transition, a lui aussi besoin d’un meilleur cadrage des objectifs et des priorités de la transition. Pour y parvenir, il lui faut prendre l’initiative des choses. Il en a alors aujourd’hui l’opportunité avec le fait qu’au-delà des  intrigues de pouvoir, imaginables ou non, il est devenu le seul capitaine à bord du bateau, capable d’orienter, de ce fait, les choses autour de la transition. Et cela, avant que les choses se ne corsent avec la Cedeao qui pourrait envisager de nouvelles sanctions. Si la situation intérieure du pays ne s’améliorait pas.

 

Oumar KONATE

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. Shikassi Hama, Choguel doit demissionner de lui meme et permettre au comite’ strategique du M5/RFP proposer quelqu’un a’ Assimi comme PM. Vos histoires de patriotisme n’interesse personne! Le vaillant peuple malien veut la paix, l’unite’, de quoi manger, des hopitaux et des boulots pour ses enfants!
    N’IMPORTE QUI PEUT PROTESTER CAR PROTESTER EST FACILE. C’EST GOUVERNER QUI EST DIFFICILE! CHOGUEL SAIT PROTESTER MAIS IL EST UN PAUVRE GOUVERNANT!

  2. Bamake’, pouvez-vous nous dire ce que Choguel a fait de bon depuis qu’il est PM? Vous laisserez l’Occident en paix! La France seule compte plus de 200 000 maliens dont des milliers de franco-maliens!
    L’Occident aide le Mali!!! CHOGUEL N’EST PAS LE MALI! IL EST UN MALIEN QUI NE SAIT PAS QUE SI ON EST PM, ON SE TAIT ET ON TRAVAILLE! NOUS DEMANDONS SA DEMISSION PARCE QU’IL A PORTE’ ATTEINTE AUX INTERETS SUPERIEURS DU MALI! HE MUST GO!

  3. la déchéance de la France va bien au-delà du Mali. N’avez vous pas remarquer que l’effet Choguel se répercute partout en Afrique. Mais JE ne m’aventurerais pas davantage car le Mali a pris la mauvaise habitude de sacrifier ses héros. Nous l’avons vu avec Modibo KEITA, et ATT. Je ne serais donc pas surpris de voir Choguel sacrifié sur l’autel de la traîtrise. Sinon le nom de digne fils du Mali résonne partout en Afrique et dans la diaspora Africaine dans le monde. Mais un seul conseil : Il faut savoir reconnaitre la valeur de nos hommes pendant qu’ils peuvent agir, sinon il n’y aurait que du regret.

  4. De ma culture politique modeste du Mali…, je n’ai pas connaissance que le Mali ait eu un Premier Ministre mieux que CHOGUEL.
    Se passer de lui…, juste pour plaire aux Occidentaux… Ce serait une erreur grave… !
    C’est comme si on voulait que notre pays ne s’en sorte pas. C’est pas juste… !

    Vivement le Mali pour nous tous à égalité de Droits et de Devoirs.

  5. Mes amis, mettez l’accent sur les problemes du Mali et oubliez le petit Maiga qui se croit PM! Nous savons qu’Assimi ne l’a pas choisi! Il etait le choix du comite’ qui est tout sauf strategique du M5/RFP. Aujourd’hui certain membres du meme comite’ ont de serieux problemes avec lui. LE PROBLEME DE CHOGUEL EST QU’IL NE PEUT PAS SE TAIRE POUR TRAVAILLER! IL NE TRAVAILLE PAS! IL PARLE TROP ET NE DIT RIEN DE BON! IL EST DEVENU UNE DISTRACTION! AU LIEU DE PARLER DES PROBLEMES DU MALI ET COMMENT LES RESOUDRE, ON PARLE DE CHOGUEL! CECI N’EST PAS BON POUR NOTRE FASO! CHOGUEL DOIT DEMISSIONNER OU ETRE DEMIS DE SES FONCTIONS!

  6. Le Colonel ” Aspirant General” Assimi Goita se rêve en un Jerry Rowlings.
    Il est l’un des enfants militaires issus du Prytanée de Kati, et est aussi de la géneration de l’ex Gen. Amadou Haya Sanogo. Ils sont tous des militaires sans émotions.Raison pour laquelle il veut être ce LEADER ” seul maître du jeu, ” à gouverner le Mali sans partage de pouvoirs à l’image de Poutine ou de Jin Jinping de la Chine.

    Voila son “UNILATERAL WET DREAM” .
    Seul le temps nous le dira.

  7. Pas de concordance entre le sujet et le corps fr l’écrit. L’auteur de l’article veut tout simplement montrer sa médisance vis à vis de Cloguel.

  8. LA VOLONTE’ D ETRE ET DE DEVENIR DU PEUPLE MALIEN NE PEUVENT PAS ETRE ASPHYSIES PAR DES OUILLONS DE CHEFS D ETATS DE LA CEDEAO PIONS DE L UNION EUROPEENNE

  9. Un article qui peut rendre Assimi dictateur ‘Strong men theory’ alors qu’Assimi est tres intelligent pour ne pas ecouter des conneries et des distractions, nous savons qu” Ássimi a autour de lui des femmes et des hommes qui aiment leur patrie comme lui, alors laissons-les faire leur travail patriotique pour sortir le Mali du gouffre

  10. Le seul but de cet article est de dire qu’il faut degager Choguel: ….” en ce sens que ce dernier, le très agissant Abdoulaye Diop, est considéré comme un homme clef du président de la transition, avec lequel il a toujours su compter pour pousser les pions.” Et notre fameux journaleux continue..” Va-t-il en profiter pour revoir la copie de la transition ? C’est là toute l’énigme politique de la chose.”….. AAh voila la chose!!!
    Ecoutez, monsieur votre France est morte de sa belle mort au Sahel, il faut bien fouiller les info et se positionner mieux comme vous le faites d’habitude…Vous ne pouvez pas comprendre que la France est morte et vous allez mourir avec elle….Mon cher tu touches a Choguel aujourd’hui, demain tu verras pire a Bamako que les djihadistes….ainsi en ont decide l’Algerie et la Russie, les vrais maitres de la situation et je ne vois pas qui pourrait les contrer maintenant. Faut changer d’arcane, vous etes en retard sur les vrais dossiers. Diop est le premier a le savoir et a travailler dans ce sens car il sait pertinemment que le Mali en sortira grandi et lui aussi. C’est pas un tare comme vos employeurs politicards sans vision a part les filles de Bamako! Le Mali est deja parti trop trop loin mon cher. C’est termine la lutte au Mali, c’est le tour du Burkina et du Niger. Faut avertir Ouattara et Sall, c’est affaire de quelques jours…ainsi en ont decide l’algerie et la Russie et a part Dieu personne ne peut les contrer…Voila, ainsi en ont decide l’Algerie et la Russie, et si tu comprends pas encore, fais la somme de leur superficie, peut etre tu vas comprendre un peu, si non les dates 1961 et 1946 doivent suffire a comprendre ces deux peuples la…c’est pas la blague Poutine, Macron le sait, Joe bidden aussi. merci

  11. LE COLONEL ASSIMI A GAGNE EN MATURITE. LA CEDEAO NE PEUT PAS REUSSIR DANS CE PIEGE. SI LA STRATEGIE EST DE METTRE DOS A DOS ASSIMI ET SES ALLIES C’EST PEINE PERDUE.
    IL REVIENT A ASSIMI ET SON MINISTERE DES AFFAIRES DE FAIRE BLOC CONTRE TOUTE INFILTARTION ENYRE LU ET LES ALLIES DE PREMIERE HEURE

  12. ERRATUM ;

    ’’… sur la liste des personnalités sanctionnées par la Cedeao ne figure pas le maître à bord, le colonel Assimi Goïta. Un fait qui a provoqué beaucoup d’interrogations au sein de l’opinion publique qui, profondément divisée sur le régime de ces sanctions décidées par les chefs d’Etat de la sous-région, n’a pas bien compris comment le nom du chef de la junte avait été omis.
    Et cela, du fait qu’à priori, l’organisation sous-régionale, qui a rendu publique la liste des sanctions, n’a même pas daigné avancer la moindre justification à son geste à l’égard de l’homme fort de Bamako. Et cela, d’autant qu’il n’est pas le seul absent parmi les autorités sanctionnées… ‘’
    … Désormais seul maître à bord en raison du fait qu’il est l’une des rares personnalités nationales à garder son attribut de représentant du pays, en compagnie de son ministre des Affaires étrangères, également personnalité malienne épargnée par les sanctions, le colonel Assimi Goïta est dans une bien meilleure posture lui permettant de peser sans encombre dans la balance… ’’ …///…

    :
    ’’ , le colonel Assimi Goïta est dans une bien meilleure posture lui permettant de peser sans encombre dans la balance’’.
    Sans doute, mais cette mesure de sanctions ciblées qui l’épargne lui et son Ministre des Affaire Etrangères…, peut être une lame à double tranchant.
    Car, elle pourrait aussi monter ses ’’Amis’’ et ses propres Compagnons d’Armes contre lui…
    Et ça, c’est pas bon… !
    C’est dans des cas comme ça que peut survenir encore un autre PUTSCH. Ce qui n’arrangerait personne…, pas même ses éventuels auteurs. Car, même si ses auteurs arrivaient à le renverser…,
    ils se verraient confrontés aux mêmes problèmes qu’IBK,
    aux mêmes problèmes que ASSIMI en ce moment…
    C’est-à-dire comment mettre un terme à ce conflit armé qui détruit notre pays, qui dure depuis l’année 2O12…, comment ramener la paix au Nord et au Centre du pays…, comment pacifier l’ensemble du TERRITOIRE NATIONAL, comment protéger le TERRITOIRE NATIONAL des invasions étrangères sous couvert de djihadismes et sous prétexte d’établissement de la charia dans un pays à la POPULATION déjà très pratiquante…, comment apporter la paix et la SECURITE aux Maliens… ? Comment organiser des élections transparentes, justes, crédibles et non contestables.
    Si ceux qui seraient tenter de faire un Coup d’ETAT ne peuvent répondre positivement à ces questions, ils n’y gagneraient rien.
    Ils feraient plaisir aux Occidentaux et à la CEDEAO en organisant des élections en Février prochain… ? Ces élections seront bâclées…, donc décriées et contestées car organisées sous la contrainte et dans la précipitation.

    Vivement le Mali pour nous tous à égalité de Droits et de Devoirs.

  13. ’’… sur la liste des personnalités sanctionnées par la Cedeao ne figure pas le maître à bord, le colonel Assimi Goïta. Un fait qui a provoqué beaucoup d’interrogations au sein de l’opinion publique qui, profondément divisée sur le régime de ces sanctions décidées par les chefs d’Etat de la sous-région, n’a pas bien compris comment le nom du chef de la junte avait été omis.
    Et cela, du fait qu’à priori, l’organisation sous-régionale, qui a rendu publique la liste des sanctions, n’a même pas daigné avancer la moindre justification à son geste à l’égard de l’homme fort de Bamako. Et cela, d’autant qu’il n’est pas le seul absent parmi les autorités sanctionnées… ‘’
    … Désormais seul maître à bord en raison du fait qu’il est l’une des rares personnalités nationales à garder son attribut de représentant du pays, en compagnie de son ministre des Affaires étrangères, également personnalité malienne épargnée par les sanctions, le colonel Assimi Goïta est dans une bien meilleure posture lui permettant de peser sans encombre dans la balance… ’’ …///…

    :
    ’’ , le colonel Assimi Goïta est dans une bien meilleure posture lui permettant de peser sans encombre dans la balance’’.
    Sans doute, mais cette mesure de sanctions ciblées qui l’épargne lui et son Ministre des Affaire Etrangères…, peut être une lame à double tranchant.
    Car, elle pourrait aussi monter ses ’’Amis’’ et ses propres Compagnons d’Armes contre lui…
    Et ça, c’est pas bon… !
    C’est dans des cas comme ça que peut survenir encore un autre PUTSCH. Ce qui n’arrangerait personne…, pas même ses éventuels auteurs. Car, même si ses auteurs arrivaient à le renverser…,
    ils se verraient confrontés aux mêmes problèmes qu’IBK,
    aux mêmes problèmes que ASSIMI en ce moment…
    C’est-à-dire comment mettre un terme à ce conflit armé qui détruit notre pays, qui dure depuis l’année 2O12…, comment ramener la paix au Nord et au Centre du pays…, comment pacifier l’ensemble du TERRITOIRE NATIONAL, comment protéger le TERRITOIRE NATIONAL des invasions étrangères sous couvert de djihadismes et sous prétexte d’établissement de la charia dans un déjà très pratiquant…, comment apporter la paix et la SECURITE aux Maliens… ? Comment organiser des élections transparentes, justes, crédibles et non contestables.
    Si ceux qui seraient tenter de faire un Coup d’ETAT ne peuvent répondre positivement à ces questions, ils n’y gagneraient rien.
    Ils feraient plaisir aux Occidentaux et à la CEDEAO en organisant des élections en Février prochain… ? Ces élections seront bâclées…, donc décriées et contestées car organisées sous la contrainte et dans la précipitation.

    Vivement le Mali pour nous tous à égalité de Droits et de Devoirs.

  14. Maru
    CHOGUEL MAIGA n’étant pas à sa place,naturellement il va partir.
    EN POLITIQUE,C’EST LA RÉALITÉ QUI COMMANDE.
    Si on refuse de s’y conformer on en paye le prix.
    IBK A ABANDONNÉ SON PARTI ET SA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE POUR PRÉFÉRER UN CLAN AUTOUR DE SA FAMILLE,IL EN A PAYÉ LE PRIX.
    Avant lui,ATT a refusé d’avoir une majorité politique à L’ASSEMBLÉE NATIONALE se faisant entourer par des novices en politique,tous des opportunistes,qui ont fini par créer leur parti politique.
    Face au néocolonialisme français,aucun parti politique majeur n’a trouvé nécessaire de soutenir ATT tant lui a préféré d’autres intrus de la scène politique malienne.
    ALPHA OUMAR KONARÉ A FINI EN BEAUTÉ CAR IL ÉTAIT SOUTENU PAR L’UN DES PLUS GRANDS PARTIS POLITIQUES D’AFRIQUE MIS EN PLACE PAR LUI-MÊME.
    Le seul grand parti politique du Mali pendant ses deux quinquennats.
    CHOGUEL MAIGA AVAIT LA POSSIBILITÉ DE S’IMPOSER AUX COLONELS PAR LA FORCE DE MOBILISATION DU M5-RFP.
    Il a crû à la fidélité à ASSIMI GOITA qu’ à celle des idéaux du M5-RFP.
    CHOGUEL MAIGA a abandonné le comité stratégique du M5-RFP pour se coller à ASSIMI GOITA croyant y avoir son salut.
    Ce dernier n’est pas à la recherche d’un homme politique quelque soit son talent et ses compétences,mais d’une FORCE POLITIQUE.
    IL A DIT CLAIREMENT LA PRIMATURE EST POUR LE M5-RFP.
    Il n’a pas dit c’est pour CHOGUEL MAIGA.
    Aujourd’hui,on peut dire que le M5-RFP est mort de sa belle mort à cause de la SOIF DE POUVOIR de CHOGUEL MAIGA.
    IL N’EST PLUS UNE FORCE POLITIQUE AFFAIBLISSANT IPSO FACTO CHOGUEL MAIGA.
    D’autres FORCES POLITIQUES ont profité de l’erreur monumentale de CHOGUEL MAIGA.
    ASSIMI GOITA,s’il veut sortir par la grande porte,éviter celles d’ATT et IBK,doit se faire entourer par les grands partis politiques.
    L’ÈRE DU M5-RFP EST RÉVOLUE.
    Les dirigeants de L’ADEMA PASJ ont compris que CHOGUEL MAIGA n’a plus la FORCE POLITIQUE qui l’a permis d’occuper la PRIMATURE.
    Son parti ne pèse pas encore moins les jeunes opportunistes du M5-RFP qui l’ont plébiscité pour représenter le mouvement.
    IL EST UN POIDS POUR ASSIMI GOITA.
    Il faut s’en débarrasser ou partir avec lui comme IBK l’a été avec son CLAN FAMILIAL.
    La CEDEAO n’a pas besoin de diviser pour régner car CHOGUEL MAIGA lui-même s’est affaibli en s’éloignant du M5-RFP sa seule FORCE POLITIQUE.
    Sans M5-RFP CHOGUEL MAIGA n’est rien.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  15. What writer of article conclude now exist for President Goita have existed since he became president. He is sole captain of ship known as nation of Mali.
    Problem is ECOWAS intentional creation of stumbling blocks plus road blocks that prevent fulfillment of not in Mali best interest agenda ECOWAS set. Agenda set by ECOWAS when viewed under circumstance of great insecurity in Mali plus numerous presidential political organizations being infiltrated plus controlled by foreigners whose religions plus ways are designed to keep Negroid Africans in misery, poverty plus insecurity. Influential members of political organizations plus clergy as psychological slaves submit too competing to be overseers over Malian Negroids in behalf of their foreign masters. These psychological slaves of Mali much like ECOWAS are being used to prevent Mali from leading correction of modern governance in Africa where Malians method make it easier to fulfill security needs plus quickly upgrade living conditions. To make Mali what it could quickly become we must break shackles of psychological slavery to foreign religions plus ways thereof with necessary good work making lasting security possible for ourselves .
    Transitional Government led by President Goita have perceived feasible ways to do what need be done in steps plus stages beginning to put corruption in check plus charting development course intertwined with eliminating insecurity problems however Malian people must not be lazy plus need assist President Goita every effort that is transparent plus accountable. Thereof is key to dealing with ECOWAS. Mali may not have credible elections unless nation have security eradicating murderous, raping, robbing plus property destruction power possessed by terrorists/ jahadists/ violent criminals. It is that simple plus ECOWAS know it but instead of assisting with security problem ECOWAS focus at having non credible election on timing it set. That is for ECOWAS to place wants of foreign slavemasters above everyday needs of Malians. That is to sacrifice Malians out of fear that if Malian modern day evolution is successful citizens neighboring African nations will pursue same method of eradicating psychological enslavement to foreign religions plus ways plus removing leaders who follow those ways. Cowards take coward way out instead of better governance in all Negroid African led nations ECOWAS seek to sacrifice Mali to preserve Negroid Africa being led by incompetent leaders. That is way bitch niggers lead.

    Henry Author Price Jr aka Kankan

  16. C est deja une vieille strategie connue de toutes les personnes douees d ‘intelligence: Diviser pour mieux reigner. Ils veulent ecarter Choguel, pour mieux abattre Assimi.
    Ils sont mal a l aise par la presence de Choguel, car il a devoile toute leur trahison et mensonge au monde.
    Pas pour sousestimer autruit, notre chance de sortir de cette crise c est de nous unir et s’alligner derriere Assimi et Choguel. A l heure actuelle nous avons deux forces gouvernantes: Un brillant et stratege politicien et un excellent et ellite militaire.
    Si jamais nous lachons et acceptons la distraction par nos ennemis, alors on sera foutu a jamais.
    Pour reussir ce combat nous devons tous consentir de sacrifice, oublier nos interet personnel, et penser a la nation.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here