Mali : Sess Soukou Mohamed « interpellé » suite à un mandat d’arrêt international

3

Non, Sess Soukou Mohamed dit Ben Souk, proche de Soro Guillaume, n’a pas été enlevé à Bamako comme annoncé par l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. En vérité, Ben Souk a été arrêté à la suite d’un mandat d’arrêt international lancé par la justice ivoirienne.

« Actes subversifs pouvant admettre une qualification pénale commis sur le territoire national ». Tel est, selon un communiqué du procureur du tribunal de la Commune IV du district de Bamako, l’objet de l’interpellation de Ben Souk, ce mardi 10 août à Bamako.

Aux dires du procureur Idrissa Hamidou Touré, l’interpellation, par la gendarmerie nationale du Mali, de Sess Soukou Mohamed est la conséquence de l’exécution d’un mandat d’arrêt international décerné le 16 novembre 2020 par le juge du tribunal d’Abidjan-Plateau.

A la veille de cette sortie du procureur malien, un communiqué du mouvement de Soro Guillaume dénommé Générations et Peuples Solidaires (GPS) avait alarmé l’opinion sur l’«enlèvement » d’un de leurs membres à Bamako. Ancien député-maire de Dabou, Sess Soukou Mohamed dit Ben Souk est un membre important du Comité d’Orientation et de Coordination du mouvement GPS.

Hasard du calendrier ? l’exécution du mandat international contre Sess Soukou Mohamed, émis depuis plusieurs mois, intervient quelques semaines après l’émission par la justice malienne d’un autre mandat international contre Karim Keita, en exil en Côte d’Ivoire depuis la chute du régime de son père, Ibrahim Boubacar Keita. Karim Keïta doit s’expliquer dans le dossier de disparition du journaliste malien Bréhima Touré.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. C’est au Mali que tout est permis est facile …il n y a pas de frontière souveraine… réciproquement il n y t-il pas un mandat de justice contre Karim Keita en RCI? ..Hélas la RCI pense que c’est une comédie méprisable!

    • Dommage que Ben Souk n’ait pas encore compris la vrai nature de ce qu’on appelle le Mali …un pays sans principe ni dignité souveraine! N’avait-il pas suivi le cas de promoteurs du Collège Horizon (transformé en collège “Maarif” pour Erdogan)…qui avaient investit des milliards dans le système éducatif privé au Mali depuis des décennies… ils avaient amplement haussé le niveau de l’éducation des milliers de enfants maliens… il faut voir comment IBK un homme sans moindre conviction les livré du jour au lendemain au president turque Erdogan et ainsi illégalement saisi leur business au profit de ce dernier pour des raisons politiques!

Répondre à Pkagame Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here