Mairie de Kalabancoro : Déjà un manque à gagner de plusieurs millions F CFA

5

Depuis l’arrestation du maire de Kalabancoro et certains membres du bureau communal, la mairie de Kalabancoro connait des difficultés de recouvrement. Aujourd’hui, le manque à gagner est estimé à plusieurs dizaines de millions F CFA.

 De toutes les arrestations effectuées par le Pôle économique et financier de Bamako, celle du maire de la Commune rurale de Kalabancoro, Tiecoura Hamadoun Diarra et certains de ses collaborateurs, a été la plus durement ressentie par les populations.

Selon nos informations, après leurs incarcérations, le maire intérimaire, (Hamala Sidibé qui s’est autoproclamé maire intérimaire avec « plein pouvoir ») et son staff ont toutes les peines du monde à poser un nouveau départ, ce à l’absence de stratégies pour mobiliser les fonds. Du coup, la machine à recouvrer est fortement grippée.

Il nous revient que les tickets de recouvrements livrés dans plusieurs quartiers de la Commune se font rares, des agents de recouvrements ont été remerciés parce que proches de l’équipe du maire incarcéré. Les 4 pick up véhicules achetés par la mairie sous Tiecoura Hamadoun Diarra et mis à disposition du service recouvrement et autres servent à autre chose qu’aux travaux de la mairie. Conséquences : les recettes de la mairie ont chutés. Nos sources révèlent un manque à gagner de plusieurs dizaines de millions F CFA par mois. Rappelons que le maire Diarra à son arrivée à la tète de la mairie de Kalabancoro, a mis en place un dispositif qui a payé.  Les recettes de la mairie sont passées de 10 millions par mois (sous le maire Ballo) à plus de 50 millions F CFA le mois. Ces fonds mobilisés ont permis à l’équipe de M. Diarra de faire face à ses projets. C’est ainsi qu’en moins de trois ans, des efforts colossaux ont été menés. Il s’agit de l’électrification de la mairie, achat de 4 véhicules pick-up, achat de trois engins de terrassement, construction des adductions d’eau potable, constructions de routes, construction d’une dizaines de bureaux dans l’enceinte de la mairie, le dallage de la cour de la mairie…

C’est cet acquis que le maire intérimaire Hamala Sidibé et son complice Keita sont en train de mettre à l’eau.

Ce ne sont pas les seules fautes commises par les nouveaux responsables de la mairie, qui sont par ailleurs les plaignants au Pôle économique, même s’ils sont soutenus par des cadres extérieurs. Ils sont plus intéressés par les ressources financières et les moyens roulants laissés par le maire Diarra. L’équipe intérimaire pressée de se faire la poche, s’est partagée les véhicules de services. Au lieu que les Pick-up dédiés aux services soient garés dans la cour de la mairie aux heures de descente comme c’était le cas il y a deux mois, les véhicules circulent à toutes les heures de jour comme de nuit. Bref, la population de Kalabancoro a affaire avec des responsables sans foi ni loi qui n’ont que pour objectif le gain personnel. A preuve, à la veille de l’incarcération du maire, la mairie avait programmé la construction de 6 salles de classes et 6 centres secondaires dont les travaux devaient commencer. Ces travaux ont été abandonnés par l’équipe intérimaire. Le maire intérimaire et son complice sont plus préoccupés par les fournitures et les arriérés de paiement de certains entrepreneurs qui auraient fourni des équipements sous le mandat du maire Issa Bocar Ballo, c’est-à-dire avant l’élection du maire Tiecoura Diarra.

A leur arrivée, l’équipe intérimaire  a chassé le secrétaire général de la mairie et d’autres conseillers de leur poste. Il a fallu que les conseillers haussent la voix pour que le maire intérimaire revienne sur sa décision.

Nous y reviendrons

Mohamed Keita    

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. nous sommes pour la lutte contre la corruption mais pas pour un règlement de compte ici le maire a été victime de CA même ces régisseurs étaient ds le coup

  2. le maire Diarra a fait des erreurs de passation de marche mais en deux ans il a bien travailler pour sa population quand il venait la mairie avais un reliquat de 15 millions de factures impayée il a fait des forages il a forme Equipe de recouvrement acheter des engins lourds des voitures de w construire 10 salles ds la mairie la route de guana il a réalisé en 2ans ce que la mairie na pas fait en 12ans

  3. L’équipe actuelle, c’est à dire le duo Keita et Hamala sont des bandits qui sont à la solde du prefet du Kati et d’autres cadres et hommes politiques. Le maire a été victime d’un complot tres orchestré depuis longtemps. Parce qu”il a refusé de nouer amitié avec le prefet de Kati qui est versé dans les salles affaire, la preuve il est sous controle judiciaire au niveau du tribunal de la Commune VI, dans une affaire de blanchissement d’argent de plus de 100 millions revelé par le Centif. Le meme journal arc-en-ciel avait fait écho de cette information. En plus de lui, d’autres personnes influentes tapis dans l’ombre ont usé de leur pouvoir pour enfoncer le maire parce que le maire a refusé de comploter contre la commune. La verité, sa va se savoir inchallah POURVU QU’IL LAISSE NOTRE JUSTICE FAIRE SON TRAVAIL SURTOUT QUE MALICK A SOIF DE LA VERITE.

  4. Je suis membre de l’équipe de recouvrement à Kalabancoro meme. Je vous assure que c’est la catastrophe à tous les niveaux. D’ici quelques mois, les gens saurais officiellement le manque de ressources. regarder un peu, les routes ne sont plus balayées depuis quelques mois, nous ne sommes plus payés. Le maire interimaire regarde le visage des gens pour faire le salaire des contractuels.

  5. “… les nouveaux responsables de la mairie, qui sont par ailleurs les plaignants au Pôle économique, même s’ils sont soutenus par des cadres extérieurs. Ils sont plus intéressés par les ressources financières et les moyens roulants laissés par le maire Diarra. L’équipe intérimaire pressée de se faire la poche, s’est partagée les véhicules de services. Au lieu que les Pick-up dédiés aux services soient garés dans la cour de la mairie aux heures de descente comme c’était le cas il y a deux mois, les véhicules circulent à toutes les heures de jour comme de nuit. Bref, la population de Kalabancoro a affaire avec des responsables sans foi ni loi… ” … /// …

    :
    Des escrocs se seraient-ils emparé de la Mairie et des deniers publics… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here