Mme Barry Aminata Touré met en garde : “Nous ne tolérons plus les agissements de Mme Dembelé Oulématou Sow au nom de la Cafo”

1

La  bataille de leadership au sein de la Cafo a de beaux jours devant elle et pour cause : la participation de Mme Dembélé Oulematou Sow au sein du collège de désignation du président et du vice-président de la Transition au nom de la Cafo a été vigoureusement dénoncée par Mme Barry Aminata Touré qui, dans un point de presse, estime qu’elle est de nos jours la seule présidente légalement élue.

Le point de presse organisé au siège de l’Amasbif avait surtout pour objectif de mettre les points sur les “i” à propos du bras de fer au sein de la faitière des femmes maliennes : la Cafo.La conférencière, Mme Barry Aminata Touré, a exprimé  dans sa déclaration liminaire son étonnement et sa surprise quant aux agissements de Mme Dembélé Oulematou Sow qui, selon elle, a été suspendue et ensuite radiée de de la Cafo lors de l’assemblée générale tenue les 22 et 23 août 2019 à Bamako. “En effet, nous avons été surprises de la voir représenter la Cafo dans des instances et siéger au sein du collège de désignation du président et du vice-président de la Transition comme représentante des femmes au nom de notre structure, alors qu’elle a été suspendue et radiée” a regretté Mme Barry.

C’est pour cette raison, a-t-elle poursuivi, qu’il est de leur devoir “d’attirer l’attention des Maliens et des Maliennes, l’administration publique et aussi les partenaires techniques et financiers  sur cet état de fait. Une telle pratique ne peut que fragiliser davantage notre jeune démocratie et ne pourra jamais contribuer à bâtir le nouveau Mali auquel nous aspirons toutes. Sachez que nous, membres de la Cafo, ne tolérerons plus les agissements de Mme Dembélé Oulematou Sow au nom de notre structure”. A en croire Mme Barry, il est impératif pour leur organisation de lancer cette alerte pour que la situation ne dégénère en affrontement.

Il faut rappeler que Mme Barry Aminata Touré, qui était entourée des membres de son bureau, a saisi cette occasion pour réaffirmer leur détermination à mobiliser les organisations et associations féminines membres de la Cafo à soutenir les plus hautes autorités la Transition.                                                                              

   Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Il faut retirer a cette faîtière tous les avantages en provenance des partenaires et de l’état. Le ministère de la promotion de la femme doit être le seul interlocuteur des femmes au Mali. Nous avons marres de ses dames sans scrupules, ni honneur.A nos braves femmes sont celles présentent dans nos champs et villages.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here