Relecture des textes du CNJ-MALI : Le ministre Ag Attaher déclenche le processus

0

C’est parti pour la relecture des textes du CNJ, une recommandation des dernières assises de la jeunesse à laquelle le chef s’est engagé à donner une suite. Lundi 18 juillet 2022, la salle de réunion du département du ministère de la Jeunesse et des Sports chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne a ainsi abrité la cérémonie de lancement officiel des activités de la commission nationale de réforme des textes du CNJ-Mali. Sous la houlette du ministre Mossa Ag Attaher, l’événement a mobilisé moult personnalités du monde de la jeunesse dont le président du Comité Exécutif du Conseil National Jeunes du Mali, Habib Dakouo, ainsi que la présidente de la Commission nationale de réforme des textes du CNJ-Mali, Mme Diawara Fatoumata Diouara.

Le président du comité Exécutif du Conseil National de la jeunesse CNJ-Mali, Habib Dakouo a indiqué que la relecture des textes du CNJ vise à améliorer le contenu et à corriger les insuffisances dans le fonctionnement de l’organisation. La démarche, selon ses explications, consiste à mettre en place des conditions de stabilisation, de cohésion et d’union de tous les jeunes du Mali autour de la construction de l’édifice national. Le Président du CNJ, pour motiver la relecture de textes, a évoqué «les cas de coups et blessures et de mort d’hommes» ayant émaillé les processus de renouvèlement des instances décisionnelles de la jeunesse malienne. Et de mentionner qu’«il était essentiel de revoir le fonctionnement du Conseil national de la jeunesse en le dotant d’une architecture assez dense pour unifier la jeunesse ».

Mme DIAWARA Fatoumata Diouara s’est dite quant à elle honorée du choix porté sur sa personne pour porter cette mission, tout en engageant son équipe à révéler le défi. 

En procédant au lancement du processus, le ministre Mossa Ag Attaher a indiqué pour sa part que la relecture des textes du CNJ figure au nombre des recommandations de la conférence extraordinaire du Conseil National de la Jeunesse tenu en mai 2021 à Bougouni. Et d’assurer que l’objectif est de revoir les textes en vue de corriger les insuffisances et d’améliorer son contenu pour une meilleure prise en charge des préoccupations des jeunes dans le contexte actuel de notre pays. «J’ai toujours prôné auprès des jeunes l’unité et la cohésion, parce que je sais que sans la cohésion au sein du CNJ nos efforts en tant que département de la jeunesse n’atteindrons jamais le but escompté», a-t-il justifié. 

Le ministre a en outre rassuré de son engagement à accompagner cette commission pour que le travail se fasse dans les meilleures conditions. «Quelles que soient les difficultés, je suis prêt à m’investir personnellement avec vous pour que nous allons un travail finis, qui laisse la place a aucune interprétation», a déclaré le chef du département de la jeunesse.

 

Aly Poudiougou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here