Fifa : Michel Platini boycotte son audition

0
Fifa : Michel Platini boycotte son audition
Michel Platini

Le tribunal interne de la Fifa doit dĂ©cider s’il suit les rĂ©quisitions de la chambre d’instruction qui rĂ©clame “une suspension Ă  vie”.

 

Michel Platini a dĂ©cidĂ© de ne pas se prĂ©senter Ă  son audition prĂ©vue vendredi Ă  Zurich devant la justice interne de la Fifa, “dès lors que le verdict a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© annoncĂ© dans la presse par un des porte-parole” au “mĂ©pris de la prĂ©somption d’innocence”, ont prĂ©cisĂ© ses avocats dans un communiquĂ© transmis mercredi Ă  l’Agence France-Presse. La radiation Ă  vie du monde du foot a Ă©tĂ© requise contre Michel Platini pour ce fameux paiement controversĂ© de 1,8 million d’euros en 2011 par Sepp Blatter, prĂ©sident dĂ©missionnaire de la Fifa qui sera lui entendu jeudi.

Le verdict de la justice interne de la Fifa est attendu Ă  partir de lundi. “Par cette dĂ©cision (boycotter son audition, NDLR), Michel Platini entend signifier sa plus profonde indignation face Ă  une procĂ©dure qu’il considère comme uniquement politique et visant Ă  l’empĂŞcher de se prĂ©senter Ă  la prĂ©sidence de la Fifa”, poursuivent ses conseils.

Candidature gelée

Le prĂ©sident de l’UEFA a Ă©tĂ© suspendu par la commission d’Ă©thique de la Fifa le 8 octobre pour 90 jours, soit jusqu’au 5 janvier. Sa candidature Ă  la prĂ©sidence de la Fifa est gelĂ©e le temps de sa suspension, alors que le scrutin est prĂ©vu le 26 fĂ©vrier Ă  Zurich. Quand Platini Ă©voque un “verdict dĂ©jĂ  annoncĂ© dans la presse”, il se rĂ©fère aux propos d’Andreas Bantel, porte-parole de la chambre d’instruction de la Fifa, qui a dĂ©clarĂ© vendredi dernier : “Platini sera certainement suspendu pour plusieurs annĂ©es.”

Ces propos sont apparus quelques heures sur le site internet de Lequipe.fr, puis Ă©dulcorĂ©s ensuite. Andreas Bantel s’est plaint samedi auprès de l’Agence France-Presse de la publication d’une “interview non autorisĂ©e”. Il a ensuite fait savoir Ă  l’Agence France-Presse qu’en tant que porte-parole des instructeurs de la Fifa, il avait le droit de donner son avis sur des sanctions possibles. “Michel Platini explore toutes les suites, y compris judiciaires, Ă  donner aux propos tenus par M. Andreas Bantel”, Ă©crivent mercredi ses avocats, qui, eux, se rendront bien vendredi Ă  l’audience de la justice interne de la Fifa Ă  Zurich.

SOURCElepoint.fr
PARTAGER