Quand Hammadoun Amion Guindo se ridiculise davantage

99

Revendiquer pacifiquement est un droit syndical reconnu dans toutes les Conventions et Chartes internationales. Mais faut-il savoir quand et comment revendiquer ses droits, une fois que l’on se sent lésé. Si certains syndicalistes de notre pays, même les partis politiques (majorité-opposition) et la société civile ont renoncé à leur marche de protestation, tel n’est pas le cas du président de la Confédération  syndicale des  travailleurs du Mali (Cstm), Hammadoun Amion Guindo. En décidant de battre le pavé le 21 avril dernier, il s’est davantage ridiculisé et a contribué à ternir l’image de sa Centrale.

 

Le 21 avril 2016, la Cstm a battu le pavé, histoire de manifester sa colère et de se faire entendre par nos plus hautes autorités. Alors qu’on croyait qu’elle allait faire comme l’opposition citoyenne, républicaine et démocratique, qui comptait aussi descendre dans les rues le 23 avril, avant de reporter finalement sa marche en raison de l’admission du président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta dans un hôpital de Paris en France. La Cstm ne l’aura pas fait et est allée loin en annonçant qu’elle ira en grève les 2 et 3 mai 2016.

 

Annoncée en fanfare pour prendre en «otage» les rues de la capitale, la marche de l’opposition, prévue pour le 23 avril prochain, n’aura pas finalement lieu à cette date. Elle a été tout simplement reportée à une date ultérieure en raison de l’état de santé du président IBK. Une décision saluée tant au plan national qu’international. Pour l’opposition, il ne s’agit pas de jeter de l’huile sur le feu, surtout que le pays est sous état d’urgence avec les menaces terroristes et jihadistes. Décision sage, doit-on dire.

 

Tel n’est pas le cas de la Cstm dirigée par Hammadoun Amion Guindo. Elle a battu le pavé le 21 avril dernier. Les manifestants ont marché sous un soleil de plomb pour protester contre «le mépris démontré par le gouvernement dans le traitement du cahier de doléances de leur Centrale syndicale». Partie de la Place de la liberté, cette marche s’est achevée au Monument de l’indépendance.

Cette démarche de la Cstm n’a en soi rien de mal surtout qu’elle était pacifique. Seulement, le moment était mal choisi, très mal choisi. En effet, alors que l’heure était à la solidarité autour du président de la République, malade et hospitalisé en France, M. Guindo, lui, ne regardait que ses intérêts personnels. «La maladie bénigne d’IBK ne doit pas paralyser le pays… Le pays ne s’arrêtera pas parce que le chef de l’Etat est malade. La maladie du président de la République n’a pas empêché les députés de tenir leur session», avait-il tenté d’argumenter. En fait, ce n’est pas la santé du président IBK qui l’intéresse, mais «sa Cstm» qui est sa vache laitière. Ce retraité n’ayant rien à faire, ne peut que pousser ses pauvres militants dans les rues pour que le gouvernement lui donne de quoi manger.

 

Malgré la grande campagne médiatique menée, M. Guindo n’a pas réussi à mobiliser du monde. Si ce ne sont les membres de sa famille, du cercle restreint de ses amis, des badauds et quelques passants curieux. C’est donc un pari perdu. Nous espérons donc que cet échec cuisant va servir de leçon à Hammadoun Amion Guindo, afin qu’il mette un peu d’eau dans son vin et opte pour la voie de la sagesse.

Bruno E. LOMA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

99 COMMENTAIRES

  1. Cette marche a été un véritable échec car les maliens ont refusé de sortir.
    Dans tous les cas,les maliens ont compris depuis longtemps que ce Amion Guindo n’est plus crédible donc ils ne pouvaient que boycotter une marche organisée par ce imposteur…

  2. Cette marche ne pouvais pas marcher pour la simple raison que les maliens connaissent très bien Amion Guindo pour avoir soutenu le putsch de Sanogo et participé au massacre des bérets rouges.
    Pour toutes ces raisons,il perdu la confiance des maliens…

  3. Je pense que l’échec total de cette marche de Guindo sera une leçon pour les opposants qui voulaient marcher après la guérison du président.
    Ils doivent comprendre que les maliens ont d’autres chats à fouetter que de se laisser manipuler pas des personnes qui sont contre les intérêts de notre cher pays.

  4. Les maliens ont juste fait cela pour montrer à ce Amion Guindo qu’ils ont autres choses à faire de le suivre dans des revendications politiques à fortes coloration politique.
    J’espère qu’il a retenu la leçon et qu’il restera maintenant tranquille.

  5. Les centrales syndicales doivent savoir qu’on ne peut satisfaire toutes les doléances surtout que certaines ont été adoptées. Je pense qu’on doit faire preuve d’indulgence. elle n’a pas penser à l’état de santé du président de la république et annuler ces marches.
    Donc à qui la faute?

  6. La CSTM s’est démarquée des autres mouvements en maintenant sa manifestation. Guindo ne dirait qu’il ignore réellement la situation de notre pays. Il n’a rien obtenu dans sa folie de se faire entendre coûte que coûte. Il n’a eu aucune marque de compassion à celui qui doit satisfaire ses doléances alors les dossiers resteront dans les tiroirs

  7. Le gouvernement analysera les revendications avant d’y apporter les solutions. Ce n’est pas avec la pression ou les arrêts de travail que la situation sera résolue. Il faut un nouveau citoyen pour notre pays. Le pays fait face à d’énormes problèmes donc il est important de faire preuve de patriotisme

  8. Guindo est un opportuniste véreux , il pense qu’il obtiendra gain de cause malgré cette manifestation. Quand on aime son pays, il faut respecter ces lois et travailler pour son développement. Guindo sait revendiquer alors qu’il ne fait rien pour que ce pays soit émergent.
    Il n’aura qu’un palu comme récompense de cette marche sous cette canicule.

  9. Si le président a pris l’engagement de satisfaire ces revendications alors il le fera. La CSTM doit aussi savoir que le Mali n’est pas à eux seul. Il faut tenir compte de la difficile situation du pays pour se manifester.
    Je vois une main obscure dans cette histoire. Mais le peuple se dressera contre la CSTM.

  10. La corruption ne date pas d’aujourd’hui dans notre société. Je pense qu’au lieu d’accuser le pouvoir alors , il faut plutôt se mettre ensemble pour lutte contre ce fléau.
    C’est une centrale qui est remplie d’opportunistes et de marionnettes.

  11. Voilà des gens qui ont crée la situation que nous vivons et ils veulent marcher pour se plaindre de même situation. Le président est absent mais le peuple tient à lui et il se défendra corps et âme pour la sauvegarde du pouvoir démocratique.

  12. Actuellement, le président fait face aux priorités du pays. Ils ont aidé le Général putschiste à piller le pays et aujourd’hui, ils se dressent contre le pouvoir pour mauvaise gouvernance.

  13. M. Guindo n’a pas réussi à mobiliser du monde. Si ce ne sont les membres de sa famille, du cercle restreint de ses amis, des badauds et quelques passants curieux. C’est donc un pari perdu 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    😥 😥 😥 😥 😥 😥 Ce vieux guignol a compris la leçon. Quel ridicule !!!!!

  14. Vraiment une honte pour ce Guindo, le peuple a mis son jeu d’intérêt et s’est désolidarisé de sa lutte purement personnelle. C’est un vieux retraité qui n’a rien se mettre sous la dent et il cherche voie et moyen pour avoir gain de cause.

  15. Vous aviez organisé une marche qui a été boudé par le peuple malien à cause de l actuel situation précaire du pays et maintenant vous ôtez pour une grève 2 et 3 Mai c est pas très bien réfléchi de la part de CSTM.

  16. Réclamer ses droits dans un pays n’est pas interdit mais selon les circonstances de l etat malien actuel du pays; le gouvernement ne peut pas tout régler un coup, il faut que les gens comprenne cela mais la CSTM ne veut pas comprendre.

  17. Que des dizaines de personnes seulement cela signifie que la population n est pas totalement d’accord d entamer une marche pour «le mépris du gouvernement dans le traitement du cahier de doléances de la CSTM ;mais malgré tout cela vous persistez encore.

  18. Une marche boudée quoi de plus normal, c est pas le moment pour ces genre de manifestations en cette période d’instabilité dans le pays.Le mieux était d attendre que les choses se calment un peu.

  19. Tous les maliens ont besoin de tranquillité en ce moment dans le pays donc tout ce qui peux amener un désordre nous n’en voulons pas c est pourquoi la population la saboter une marche mais CSMT veut aller plus loin.

  20. Même si la marche a été saboté c est pas le moment de programmer une grève en début du moi de Mai.je pense que La Confederation Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) devraient attendre que les choses se calment un peu.

  21. La Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) ne doit pas organiser une grève en cette période même si la marche avait été un échec total.

  22. c’est tout a fait normal et leur droit de faire des marches pour pouvoir obtenir les revendications faites a l’État mais je crois que le moment était un peu mal choisi
    nous croyons que vous aviez compris si vous vous allez encore grève c est dommage alors.

  23. La Confederation Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) ne doit pas organiser une grève en c’etat actuel du pays.Le president de la republique et l’ensemble des membres du gouvernement font tous les possibles pour assurer la sécurité du peuple maliens.

  24. Le secrétaire général de la CSTM monsieur Hammadoun Amion Guindo ne devrait pas programmer une grève pour le mois de Mai .

  25. Les malien sont soudés et croient à IBK car le mali est indivisible ,tous ces pollueurs ne pourront pas nous montés les un contre les autres comme le souhaite ces gringalet de Guindo.

  26. On demande a la population Malienne d’être souder, unis pour que a situation sécuritaire devienne stable.Pourtant Mr Guindo n’a rien encore compris

  27. La CSTM doit comprendre que la présence d’IBK au Mali est dans une seul optique :un Mali meilleur alors arrêtez de rendre la situation plus compliquée.

  28. Les maliens refusent cette marche car elle manque de lumière .La population du Mali n’a pas le droit de participer à cette marche insensée.

  29. Vraiment notre pays n’a pas besoin de marche de protestation parce que la situation sécuritaire ne le permet tout simplement pas.
    Malgré le dispositif sécuritaire mis en place dans notre pays nous n’avons pas échappé à l’attaque de la base de l’EUTM et celle de Boni le week-end dernier où nos hommes ont une fois de plus démontré que nous pouvons dormir tranquillement. C’est pour dire que la menace est permanente il faut donc que nous soyons prudent. Le pays ne dispose pas d’assez de forces de défenses et de sécurités d’où les recrutements de part et d’autres dans l’armée et la police. Ce genre de manifestations de rues qui pour la plupart se terminent dans le cafouillage ne peut être encadré convenablement. Il faut que les associations et autres syndicats de travailleurs trouvent d’autres moyens pour faire leurs revendications.

  30. Le ministre de la fonction publique ne doit pas rester sourde à toute ses manifestations de colère de part et d’autres car même si toutes les revendications des uns et des autres ne peuvent être satisfaits; il faut écouter les acteurs du monde professionnel et définir un cadre pour répondre au fur et à mesure aux préoccupations des uns et des autres afin que leurs manifestations ne créent du désordre qui serait à la base de situations que nous pourrions regretter.

  31. Les revendications sont toujours à l’ordre du jour dans toutes les organisations de la vie sociales; elles ne visent que le bien des acteurs de ces organismes. Loin de me lancer dans les considérations politiques et autres, je dirai qu’il faut faire nos revendications en prenant en compte les réalités du pays. Il faut que les responsables de la CSTM ouvrent un pays les yeux!

  32. Le président IBK a été élu pour répondre aux attentes de la population. Il est toujours dans cette optique et ne saurait trahir la confiance placé en lui par le plébiscite qu’il a reçu lors des élections. Ce n’est pas la peine de manipuler les populations pour les mettre au dos du président de la république. Avec la conjoncture et le désordre qui a régner après la chute d’ATT il n’est vraiment pas aisé de faire des miracles.

  33. La marche de la CSTM a été boudée parce que la majorité des Maliens savent d’où nous venons et que la situation sécuritaire du pays ne permet pas ce genre de manifestations la preuve un terroriste qui projetait des attentats ce jour même à été arrêté le jour même de la marche. C’est donc pour dire que les personnes qui pensent que l’état d’urgence c’est pour s’amuser doivent se revoir car c’est pour notre propre sécurité.

  34. De révoltes en révoltes, d’insurrections en insurrections; nous allons toujours vers la régression. Discutons avec nos autorités afin de trouver les solutions à nos différents problèmes. Les bras de fer de part et d’autres ne nous emmènerons nulle part. Prenons conscience que notre pays ne va pas bien c’est pourquoi nous devons aller par avec la manière.

  35. Ne nous mettons pas au travail au lieu de toujours parler de népotisme, de gabegie, de corruption et autres. C’est devenu votre chanson quand vous n’avez rien à dire dans ce pays. Le Mali ne tombera pas pour vos intérêts mesquins. Comme Amion l’a dit; si cette marche est le début d’activités de ce genre; de jour en jour le nombre de personnes vont diminuer car ils se rendront à l’évidence.

  36. Pour une marche dite de la deuxième plus grande centrale syndicale du pays; on aurait pensé vraiment à une vraie marée humaine. Mais force a été pour nous de constater que ce n’était un groupuscule qui pour certains ne savaient même pas pourquoi ils étaient allés à cette manifestation. C’est visiblement le signe de la manipulation.

  37. Le droit de revendications est un droit reconnu à tout travailleur. Il est tout à fait normal que les différents corps de métiers puissent réclamer des meilleurs conditions de vies mais avec la situation du pays; il faut que nous y allions avec la manière. On ne peut pas tout faire en même temps il faut qu’on puisse aider nos dirigeants à travailler dans le sens de notre bien-être!
    Évitons de nous revêtir le manteau des politiciens véreux et faisons des revendications purement d’ordres sociales.

  38. Quand on veut faire croire aux populations de ce pays que le pays est dans le gouffre; on aurait cru que 13 millions au moins sur les 16 allaient descendre dans la rue mais on constate que ce ne sont que à peine quelques personnes dénombrables au bout des doigts qui sont venus défendre leurs intérêts personnels. Amion tu es finis il y a longtemps.

  39. Les revendications dans toutes institutions de la vie sociales sont aussi normales que nécessaires pour arriver à des innovations. Mais dans le cadre de notre pays; nous devons prendre en compte la situation politique et surtout sécuritaire du pays qui est assez difficile. On ne peut pas retirer à qui que ce soit le droit de manifester mais il faut que ce soit des manifestations d’une part” responsables” et “réfléchies”.
    Cette marche s’est bien passée et cela est mieux pour nous tous cependant quand on nous dit que c’est le début de plusieurs actions de ce genre; c’est que ces personnes ont d’autres objectifs que sont la déstabilisation du pays et ils payeront de leurs actes si jamais leurs actions créent le désordre dans ce pays.

  40. tout ceux qui parlent de marche ne participerons jamais à ces marches car ils resterons chez eux. leur objectif est de semer des troubles pour voir le mali basculer parce qu’ils ne veulent pas retour de la paix. le peuple malien doit être sage pour ne pas tomber dans le piège des ennemies de notre pays. monsieur Moussa Tembiné doit être encouragé pour ses initiatives.

  41. la violence n’est pas une solution lorsque nous sommes fils et filles du pays et lorsqu’on est ne patriote on cherche pas à détruire son pays que la CSTM sache que le pouvoir est prêt au dialogue car vue le processus de paix nous ne pouvons pas dire que ce régime joue à la soude oreille.

  42. C’est très bien fait pour Hammadoun Amion Guindo qui avait dit que l’Etat ne doit pas s’arrêter parce que le président est malade.Les populations maliennes lui en ont démontré le contraire en boudant cette marche.Cela lui servira de leçon dans le future.

  43. Il va prendre cet fait comme une leçon dans le future.Ce désaveu des populations maliennes vis à vis de Guindo doit l’interpeller sur l’attachement du peuple malien à son président.

  44. La marche de la CSTM a été boudée par les populations maliennes n’est pas du tout une surprise.Pour la simple raison que les motifs de cette marche étaient faux.Guindo doit tirer des enseignements de ce désaveu du peuple malien.

  45. L’ennemi du pays Guindo,après que les populations maliennes aient boudé sa marche saura que le peuple malien est avec son président.Et va le soutenir pour qu’il mène bien le programme de développement qu’il a initié pour le Mali.

  46. Je pense que ce meeting doit être salutaire et souhaité à ce qu’elle se fasse vite pour que chaque fils et filles du pays puissent se prononcer sur la paix et la réconciliation, aussi regarder tous dans la même direction pour le développement du pays.

  47. avant d’être politique nous sommes d’abord fils et filles du maliba. le président lui même nous appelle à l’union et à la solidarité afin que le pays gagne.

  48. Un meeting pour montrer au monde entier le vrai visage du Mali car cela est vraiment important pour le peuple malien. Nous devons être uni à jamais et toujours soutenir notre gouvernement pour qu’il fasse au mieux ce qu’il peut pour contribuer au développement du pays et non s’opposer à ses actions.

  49. Cette marche ne pouvait qu’être boudée.Les initiateurs sont des personnes sans aucune responsabilité dans ce pays.Le peuple malien n’est pas dupe pour les suivre dans la propagande de leur haine pour le pays.

  50. La CSTM a le plein droit de revendiquer ses droit mais elle doit faire preuve de patiente car notre pays est actuellement dans une phase un peu sensible.

  51. Le peuple malien a boycotté cette marche en y allant pas.Personne n’est donc sorti pour cette marche insensée car Guindo n’a aucune crédibilité aux yeux des maliens.

  52. Les maliens refusent cette marche car elle manque de lumière .La population du Mali n’a pas le droit de participer à cette marche insensée.

  53. Monsieur Guindo s’est rendu compte que son appel n’a pas été suivi.Les maliens ont des choses plus importantes à faire que de venir perdre leur temps dans une marche qui n’a aucun sens.

  54. Des personnes comme Monsieur Guindo n’ont pas de dignité.Il prétend répresenter plusieurs syndicats.Pourtant personne n’est venues à cette marche.Qu’il en tire des leçons pour l’avenir.

  55. Ils ont fait du bruit pour rien.Cette marche n’a vu la participation de personne à part Guindo et ses acolytes.Le peuple malien les désavoue complètement.

  56. Le peuple malien est assez mur et conscient pour se faire voir par ces gars qui ne font que tout ce qui va en l’encontre du bien de notre pays.Et ce désaveu du peuple malien est un signal fort pour Guindo et compagnie.

  57. de que l’on retient de Moussa Tembiné président du Rassemblement pour la paix et la réconciliation nationale (An Ka Ben) chaque malien doit faire bloc derrière le régime en place car chaque régime oeuvre pour le bien être du mali. les gens ont passé et continuerons de passer à la tête du pays et aujourd’hui c’est IBK qui est là et nous devons tous le soutenir.

  58. en décidant de battre le pavé le 21 avril dernier,monsieur Guindo s’est davantage ridiculisé et a contribué à ternir l’image de sa Centrale car il n’avait pas été soutenu par ses autres frères syndicats qui n’étaient pas d’accord.

  59. Malgré la grande campagne médiatique menée, M. Guindo n’a pas réussi à mobiliser du monde. Les gens en ont marre de ces gens.

  60. Quand on va, on arrive, tôt ou tard on va connaitre un a un les ennemis de la nation. Je suis ravi d’apprendre que seulement une dizaine personnes a manifesté.

  61. La CSTM doit comprendre que la présence d’IBK au Mali est dans une seul optique :un Mali meilleur alors arrêtez de rendre la situation plus compliquée.

  62. On demande a la population Malienne d’être souder, unis pour que a situation sécuritaire devienne stable.Pourtant Mr Guindo n’a rien encore compris

  63. Nous dans une période où le pays n’est pas totalement stable et un état d’urgence décrété par le régime en place pour mieux sécuriser le pays ce qui a permis l’arrestation des terroristes. De ces faits les marches n’avaient pas raison d’être effectuées.

  64. Voici leur slogan : «Nous sommes plus que jamais résolus à défendre, avec foi et conviction, la République et ses valeurs. Nous sommes d’autant plus que jamais convaincus que notre pays est loin d’être et ne saurait devenir celui où rancœurs, ressentiments et autres règlements de comptes fleurissent et triomphent sur les vertus de l’intelligence, de la tolérance, de la réconciliation et du pardon». On fait tout pour la paix…0.0.0.0….

  65. Cette marche pour intérêts général devrait être annulée. M. Guindo n’ont pas pris en compte la crise existentielle dont traverse en ce moment le Mali. Ils n’ont su fait preuve de bonne foi et de patriotisme. L’état politique du pays et l’état d’urgence reste toujours d’actualité.

  66. Le secrétaire général de la CSTM, Hamadoun Amion Guindo et ses militants ont manqué de respect aux institutions de la république et l’état d’urgence qui reste toujours en vigueur. La marche a été vraiment déraisonnable et la majeure partie des populations n’ont pas aimé.

  67. Hammadoun Amion Guindo est en train de faire le tintamarre dans les rues de Bamako parce qu’il n’a plus d’argent.

    Ce qu’il a obtenu quand il a soutenu SANOGO et quand il l’a aider à tuer les bérets rouges est fini. Hammadoun Amion Guindo cherche à se refaire une santé financière.

    Derrières ces manifestations se cachent une roublardise sans précédent.

  68. tous savons qu’une revendication sous pacifique est un droit syndical reconnu dans toutes les conventions et chartes internationales mais avant cela il faut analyser la situation dans laquelle nous nous trouvons avant de lancer un mot d’ordre.

  69. Jusqu’ici le ridicule n’avait pas encore pris forme sur cette terre. Mais depuis un certain temps, on constate que les choses ont changés. Hammadoun Amion Guindo est l’incarnation du pitre. Il a réussit à faire de lui le guignole national.

    Quand il est ami d’un régime, il ne fait pas de bruit, mais quand un régime ne l’arrange pas, il manipule les gens et les invite à faire route avec lui dans son plan machiavélique.

  70. ce monsieur est plus qu’un ridicule car avec sa marche boycotté par le peuple malien doit lui servir de leçon.

  71. Même l’opposition qui l’ennemi du régime au pouvoir a décidé de la reporter sa marche pour raison de l’état de santé du président de la république. Le secrétaire général de la CSTM n’a pas fait de bonne foi et de patriotisme.

  72. Je pense que la CSTM doit rester sensible à l’état de santé du président de la République et même plus de la situation dont traverse le pays, que ce soit du côté social et politique. Il est important que toutes souches expriment leurs vœux de bonne guérison au président de la République et mettre en avant les intérêts primordiale de notre pays. 💡 💡

  73. . Mais la tenue de cette marche a coïncidé avec l’hospitalisation du chef de l’Etat en Franc et l’état d’urgence était toujours en vigueur. En montrant son patriotisme Le secrétaire général de la CSTM, Hamadoun Amion Guindo devraient annuler cette marche

  74. Revendiquer un droit, c’est droit, reconnu même par la constitution malienne, mais tout en restent dans le cadre du droit. Revendiquer un droit, et violer un droit en même temps, ce petit messier ne mérite pas sa place.

  75. Vue les circonstances dont traverse le pays actuellement, CSTM doit d’avantage prendre son mal en patience et toujours négocier avec le gouvernement pour une sortie de crise favorable à tous. Le comportement de patriote est une foi qui manque le plus à Hamadoun AGuindo et ses militants.

  76. Le ridicule ne tue point si non patriotisme Le secrétaire général de la CSTM, Hamadoun Amion Guindo avec cette marche d’apatride. Le secrétaire général de la CSTM, Hamadoun Amion Guindo fait la honte du Mali, il s’est davantage ridiculisé et a contribué à ternir l’image de sa Centrale.

  77. Cet homme ne mérite pas sa place, un secrétaire qui viole les droits constitutionnels de son Etat,doit être sanctionner.

  78. Il y a des personnes qui n’avance point et ne veulent pas voir pays avancer, Hamadoun Amion Guindo fait partie de ces personnes de mauvaise foi. Un leader de société civile qui pousse la population de son pays a violé l’état d’urgence et porté atteinte à l’institution de la république est leader apatride.

  79. Je pense que CSTM n’appelle pas à la concertation nationale mais plutôt à une certaine haine et violence plus ou moins déraisonnable. Cette marche a été une sordidité qui n’est objectif pour notre pays mais plutôt une sordidité déraisonnable doit rester plutôt une honte pour les participants.

  80. De la même manière que l’opposition, la CSTM devrait reporter sa marche qui a été boycottée par la population. J’invite le secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), à apprendre à être un homme respectueux des valeurs de l’état de droit. Au nom de la démocratie il est autorisé à marcher mais le moment n’était pas propice à cette marche d’où l’appel à l’Etat de droit qui consiste aussi à réserver certains droits dans certaines situations défavorables.

  81. Il y a des moments propices pour faire les marches. Les Conventions et Chartes internationales favorisent la tenue de la marche organisée par Le secrétaire général de la CSTM, Hamadoun Amion Guindo et ses militants. Mais la tenue de cette marche a coïncidé avec l’hospitalisation du chef de l’Etat en Franc et l’état d’urgence était toujours en vigueur. En montrant son patriotisme Le secrétaire général de la CSTM, Hamadoun Amion Guindo devraient annuler cette marche.

  82. Le Mali est un Etat de droit. Si nous tenons à cela, ensemble sollicitons des sanctions contre toute personne ayant violé ou ayant pris part à la violation d’un décret instituant une situation d’état d’urgence. A commencer par Hamadoun Amion Guindo dde la CSTM.

  83. Revendiquer son droit n'est pas un problème, le Mali est pays démocratique. Le plus important reste la manière et le temps. Pour la bonne tenue d'une revendication il faut quel soit dans les règles de l'art, ainsi les revendicateurs se feront entendre et la stabilité et les respects des institutions du pays resteront inviolables.

  84. Revendiquer son droit n'est pas un problème, le Mali est pays démocratique. Le plus important reste la manière et le temps. Pour la bonne tenue d'une revendication il faut quel soit dans les règles de l'art, ainsi les revendicateurs se feront entendre et la stabilité et les respects des institutions du pays resteront inviolables.

  85. Je suis désolé pour la CSTM qui a vu sa marche boycottée par la population après avoir boycotté l’état d’urgence qui était en vigueur. Hamadoun Amion Guindo vient de réduire sa cote de popularité à travers cette marche. Je veux que des sanctions soient prises contre le secrétaire général de la CSTM pour avoir violé le décret instituant l’état d’urgence.

  86. Une dizaine de personnes étaient à cette marche. Cela prouve que les maliens ne veulent plus de cet homme. Il n’est plus crédible depuis qu’il a été l’un des premiers responsables à soutenir le coup d’État militaire e 2012.

  87. Quel qu’un qui ne souci pas de la maladie de son prochain, n’est rien d’autre qu’un ridicule. Et puis en plein violation des textes, il y avait l’Etat d’Urgence.

  88. Les maliens ne veulent plus de cet homme. La marche tant parlée a été finalement boycottée car rares sont les citoyens de ce pays qui font confiance à la personne de Guindo. J’invite tout le monde à ne plus faire confiance à cet homme. C’est un ennemi de notre pays.

  89. Je savais que cette marche allait avoir lieu et qu’elle n’allait pas avoir de masse. Toute la nation malienne était inquiète de l’état de santé du chef de l’État, Ibrahim Boubacar Keïta. Je remercie tous ceux qui ont boycotté cette marche.

  90. Si Hamadou Amion Guindo ne respecte pas la constitution, à travers le décret instituant l’état d’urgence, les maliens la respectent. C’est, d’ailleurs pourquoi il n’a eu la masse qu’il voulait pour marcher contre le régime d’IBK.

  91. Je savais que cette marche allait être rechignée. Les maliens sont tous conscient de l’existence d’un décret instituant l’état d’urgence dans notre pays. Cette marche constitue une violation de ce décret. Je suis ravi d’apprendre que seulement une dizaine personnes a manifesté.

  92. «La maladie bénigne d’IBK ne doit pas paralyser le pays… Le pays ne s’arrêtera pas parce que le chef de l’Etat est malade. Voici les propos d'un petit messier qui s'en fou de la malade de son chef d'Etat, c'est ridicule ça.

  93. Je suis content d’entendre que cette marche a été faite par seulement une dizaine de personnes. Généralement, si les organisateurs d’une marche veulent envahir les rues de la capitale, ils cherchent la mobilisation de la population.

  94. En se moment de crise, la population malienne doit faire de retenu, tout ne peut pas s’arranger en même temps,le gouvernement ne ménage aucun effort pour satisfaire les doléances des maliens.

  95. La marche tenue le 21 avril par la CSTM constitue une violation de l’état d’urgence. La population a boycotté cette marche parce qu’elle ne fait plus confiance à la personne d’Hamadoun Amion Guindo, sécretaire général de la CSTM.

  96. C’est bien fait pour le secrétaire général de la CSTM qui tenait beaucoup à l’organisation de cette marche. Le président de la république est malade et c’est cette période de maladie qui profite à certaines pour manifester contre des causes perdues.

  97. «La maladie bénigne d’IBK ne doit pas paralyser le pays… Le pays ne s’arrêtera pas parce que le chef de l’Etat est malade. Voici les propos d’un petit messier qui s’en fou de la malade de son chef d’Etat, c’est ridicule ça.

Comments are closed.