Amadou Toumani Toure parrain de la 43e promotion de l’EMIA : Merci Assimi Goïta ! La Nation te bénit !

3

Il est des Hommes que la nature a créés pour marquer leur temps sur terre et continuer à occuper les esprits, en bien, après leur ère. Le président Amadou Toumani Touré fait incontestablement partie de ce cercle de créatures magiques. Illustration vivante : huit (8) mois après sa disparition, le président de la Transition, chef de l’Etat, s’apprête à immortaliser ATT : le colonel Assimi Goïta a décidé de baptiser de son nom la 43e promotion de l’Ecole militaire interarmes (Emia) de Koulikoro. Le 2 juillet 2021 est décrétée sortie de cette vague d’élève officiers. Plus que la double symbolique du mérite et de l’hommage, Assimi Goïta venait de rétablir une justice qui aurait voulu et voudrait que les autorités maliennes honorent l’illustre défunt Général à travers une reconnaissance ou un symbole d’Etat éternel, en complément des étiquettes tirées des nobles actes posés de son vivant, comme “ATTbougou”. Assimi a joué sa partition, une fois de plus.

Le colonel Assimi Goïta ne cesse d’impressionner, voire de séduire ses compatriotes. Chaque lever du soleil le plonge encore plus dans le cœur des Maliens qui apprécient, à leur juste valeur, non seulement ses qualités socio-humaines et professionnelles d’homme taciturne, sociable, non avide de pouvoir et travailleur, mais aussi les actes et décisions salutaires qu’il pose ou prend.

Son seul souci aujourd’hui, c’est de remettre le Mali dans le giron des nations démocratiques en rétablissant l’ordre constitutionnel.

Pour cela, sous sa haute gouverne, des hommes et des femmes triés sur le volet sont en mission. Et, si la tendance du premier cliché de terrain qu’offre l’actuelle équipe gouvernementale se confirme, Assimi est parti pour une Transition ponctuelle dans les temps impartis et, surtout, ponctuée d’une élection présidentielle libre, transparente et crédible.

Au-delà de ce but final qui fonde la réalité de son statut de président de la Transition, le colonel Assimi Goïta prend des décisions très populaires qui le rapprochent chaque jour un peu plus du peuple. La dernière en date, et non la moindre, concerne le défunt ATT. En effet, sur instructions du président de la Transition, chef de l’Etat, la 43e promotion de l’Ecole militaire inter armes de Koulikoro aura comme Parrain le Général d’armée Amadou Toumani Touré. Aussi, la date de la cérémonie de sortie de ladite promotion est fixée au 2 juillet 2021.

Par cette volonté politique, le colonel Assimi Goïta élève le Général Amadou Toumani Touré (lui-même issu de la 4e promotion de l’Emia 1970-1972) au rang de deuxième président du Mali à mériter cet honneur après le président Modibo Kéita (19e promotion 1994-1997), et le cinquième, tous chefs d’Etat confondus, après le président Hamani Diori du Niger (25e promotion 2000-2003) et le président Idriss Deby Itno du Tchad (35e promotion 2010-2014 de son vivant).

ATT rejoint aussi d’illustres autres parrains qui ont marqué de leurs œuvres l’histoire politique et militaire du Mali. Parmi eux : le président Mamadou Konaté (qui a inauguré la liste avec la promotion 1962-1964), Babemba Traoré, Sékou Amadou, Koumi Diossé, Alioune Blondin Bèye, Tiéoulé Mamadou Konaté, Mamadou Madeira Kéita, Aoua Kéita, Dr. Sominé Dolo, le général Abdoulaye Soumaré, le général Kafougouna Koné, le colonel Kokè Dembélé, le colonel Kélétigui Drabo, le capitaine Mamadou Sissoko et le chef de bataillon Damien Boiteux.

Venir après autant de sommités nationales et africaines est certes méritoire en soi, mais l’aura et le caractère exceptionnel d’ATT vont, sans conteste, le placer rapidement au-dessus de la mêlée des parrains. Et le 2 juillet 2021 sera marquée d’une pierre blanche dans les annales de l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro. Grâce au président Assimi Goïta !

A titre de rappel, l’Emia a été historiquement créée le 1er octobre 1962 à Kati ; elle est transférée le 1er octobre 1980 à Koulikoro. La durée du cycle de formation est réduite de trois à deux ans avec la 42e promotion (Général Mady Macalou 2018-2020), sortie en 2020 en même temps que la 41e (Commandant Karim Niang, 2017-2020).

Elle a pour mission[] : la formation initiale des officiers d’actives ; la formation des officiers de réserve et la promotion de la recherche scientifique et technologique.

En vue de contribuer à l’intégration africaine, l’Emia de Koulikoro a ouvert ses portes aux élèves militaires de différents pays africains en 1993.

El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. La nation te bénit….. parce que la nation a un pouvoir religieux ?
    Il connaît la notion de nation? Son symbolisme ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here