Le président de la Centif Marimpa Samoura lors de la réception de nouveaux véhicules : “Nous allons œuvrer efficacement pour tarir les sources de financement des réseaux terroristes…”

0

La Cellule nationale de traitement des informations financières vient d’être équipée de 4 véhicules neufs offerts par le ministère de l’Economie et des finances. La remise de ces moyens roulants, le mardi dernier dans la salle de conférence de l’Hôtel des finances, a été couplée à la cérémonie de départ à la retraite de 4 agents de ladite Cellule. Une occasion mise à profit par le président de la Centif pour réaffirmer leur détermination à combattre les réseaux terroristes à travers leurs sources de financement.

Avant de recevoir les clés des véhicules, le président de la Cellule nationale de traitement des informations financières, l’ancien ministre Marimpa Samoura, a fait une brève présentation de sa structure et a remercié en même temps les efforts louables fournis par le ministre de l’Economie et des finances Boubou Cissé pour mettre les agents de ce service dans les meilleures conditions de travail possibles.

S’agissant des missions de la Cellule, il a rappelé que celle-ci, une autorité administrative indépendante, a pour missions la prévention et la répression du blanchiment de capitaux et du financement de terrorisme.  A cet égard, il a remercié les actions menées ces deux dernières années qui ont consisté au renforcement des effectifs de la Cellule et des moyens logistiques mis à sa disposition.

“Monsieur le Ministre, vous avez bien voulu par votre implication personnelle doter la Cellule d’un immeuble ultra moderne R+4 qui sortira de bientôt de terre, offrant un cadre de travail conforme aux normes et recommandations internationales en la matière. Le coût de cet investissement est de 814 millions Fcfa” a témoigné Marimpa Samoura.

Toujours dans le souci de mieux traquer les délinquants financiers et les réseaux terroristes, il s’est réjoui de la mise à leur disposition de trois nouveaux enquêteurs officiers de police judiciaire et quatre analystes financiers de haut niveau.  A ceux-ci s’ajoute la remise de trois véhicules légers pour un montant de 69 millions Fcfa.

Le président de la Centif a par la même occasion rappelé les effets néfastes du blanchiment d’argent. “Le blanchiment de capitaux nuit à la stabilité des économies et des Etats. Il est aisé de constater que le faible taux de bancarisation de notre économie est un facteur très favorable à ce phénomène. La circulation des espèces rend quasi impossible la traçabilité des transactions. L’immobilier et le secteur minier sont des vecteurs sûrs de la criminalité financière transnationale. Le défi est immense. La Centif par ma voix vous donne l’engagement d’œuvrer efficacement pour tarir les sources de financement des réseaux terroristes et de contribuer à l’assainissement de la place financière du Mali” a rassuré M. Samoura, tout en révélant que plus de 14 milliards de Fcfa sont concernés par ces flux financiers suspects entre 2016 et 2017.

Quant au ministre de l’Economie et des finances, Dr Boubou Cissé, il a rappelé que nous vivons dans un monde ou l’insécurité gagne du terrain et les menaces terroristes se succèdent dans la sous région. “Ces menaces terroristes sont en train même de menacer les formats de notre économie régionale, internationale. Face à cette situation, il est impératif que chacun, à son niveau, s’engage dans la lutte contre la criminalité financière, le financement du terrorisme, une priorité absolue. C’est ce que le gouvernement demande au citoyen malien et c’est ce qu’il essaye d’encourager. Ces missions sont le devoir de tout le monde, mais spécifiquement de la Centif par ce qu’elle a été créée pour cela “ a soutenu le Ministre, tout en réaffirmant, une fois de plus, l’engagement du gouvernement à mettre les agents de la Centif dans les meilleures conditions de travail.

Il faut rappeler qu’au cours de cette cérémonie, les nouvelles recrues, tout comme ceux qui doivent faire valoir leurs droits à la retraite, ont été présentés.

                           Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here