Edito : Vive l’accord, vive la riposte !

5
Moustapha Diawara - pardonnons - avance - marasme
Moustapha Diawara

Au moment où l’on s’achemine gaillardement vers la signature de l’accord pour la paix, nous voilà en face d’une escalade inexplicable de tensions dans le nord du Mali. A savoir dans la région de Tombouctou (Ber, Léré, Diré), la région de Gao (Ménaka), et la région de Mopti (Tenenkou). Toujours par le fait d’une seule organisation : la CMA.

Dans cette situation, ce qui reste écœurant est la position de la France (pays de la force Barkhane) et par ricochet le reste de la communauté internationale. Qui sont pourtant tous (comme on le fait savoir) dans la dynamique de respect de l’accord paraphé à Alger par le Mali et les autres regroupements du nord.

Quant à la MINUSMA, à chaque occasion, elle se fend derrière des communiqués laconiques qui frisent souvent le ridicule, pour ne pas dire ramènent un Etat souverain au même niveau qu’un groupuscule armé, doué dans le trafic d’armes et de drogues. Va-t-on pour des soucis géoéconomiques et géostratégiques, laisser un pays souverain voler en éclats ?

On peut, pour des raisons inavouées, refuser de faire une lecture saine de la nouvelle situation d’insécurité qui sévit au Mali, sinon elle est tellement très indisciplinée qu’elle touche même au sens que nous donnons au respect des principes sacrosaints des Nations Unies.

Que vaut la CMA, pour cracher sur un accord dignement paraphé sous l’égide de la communauté internationale pour ensuite reprendre les armes et continuer des attaques spontanées contre des civiles ?

Et quand, il arrive que l’armée nationale dans ses missions régaliennes ripostent, on se borne à mettre tous dans le même panier, en invitant ‘’les différentes parties à cesser les hostilités…’’  Jusqu’au jour où des bandits armés vont refaire alliance avec leurs alliés terroristes d’AQMI pour réoccuper encore des villes entières ?

Il est bon pour tout le monde de savoir que l’accord du 15 Mai qui s’annonce en grande pompe constituera un grand pas de franchi. Maintenant, ces manœuvres de sabotage et de crimes gratuits perpétrés par les hommes de la CMA ne devront sous aucun prétexte restés impunis. Et ne seront endigués par un simple replâtrage systémique et propos diplomatiques  qui ne conduiront à long terme que vers une entente factice  avec des groupes, qui ne défendent que des intérêts sataniques. Depuis quand les organisations de la communauté internationale sont devenues des adoratrices du Satan ?

Il revient à tous de saluer le courage des forces armées maliennes, pour la justesse de ses ripostes couronnées de succès, notamment à Ténenkou. Principalement aux Maliens de faire front commun derrière la dynamique de paix de nos autorités publiques.

Sinon, il reste bien regrettable ici au Mali, que face à un défi majeur, on ressuscite tous les différends pour enfoncer le couteau dans la plaie. Créer la psychose ou l’embrouillamini total au sein des pauvres populations et par ricochet dans les rangs des forces armées.

Soutenons donc les FAMa contre des forces obscures. Et réjouissons-nous de chaque moindre victoire, diplomatique que militaire.

Moustapha Diawara 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Non seulement, cet article est mal écrit, mais plus grave, il n’est qu’un long tissu de c.onneries! 🙄 Autant dire qu’il devrait plaire à BEAUCOUP! :mrgreen: :mrgreen:

    En appelant à la rescousse “l’international” pour nous aider à résoudre cette crise (que ce soit la france, l’algérie, l’ONU, et tous les autres…), nous savions PARFAITEMENT, à moins d’être totalement idiot, qu’une aide internationale ne pourrait consister qu’en une “solution” DIPLOMATIQUE! DI-PLO-MA-TI-QUE!!! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 C’est-à-dire, discussions, pourparlers, accords, etc etc.
    Soyons sérieux !… OU et QUAND a-t-on vu une médiation internationale proposer ou encourager une issue MILITAIRE à un problème de séparatisme ou d’indépendantisme ?

    C’EST NOUS (et personne d’autre !) qui avons fait le choix des « pourparlers et du bla-bla » plutôt que du combat, en demandant « aux autres » de s’impliquer dans la gestion de cette crise TOUT EN SACHANT PERTINEMMENT que ces mêmes « autres » ne pourraient QUE proposer un traitement d’ordre DIPLOMATIQUE et RIEN D’AUTRE, et donc des discussions et une recherche « d’accord » !
    Aujourd’hui, il est singulièrement hypocrite de traiter la médiation et les médiateurs de tous les noms et de se dire « écoeurés » par les uns, « dégoutés » par les autres, de cracher sur ces accords qu’ils veulent soi-disant « nous imposer », alors que C’EST NOUS qui le leur avons demandé !

    Quand l’ONU, la France, ou les médiateurs en général demandent un cessez-le-feu immédiat de tous les belligérants, ils sont parfaitement …….DANS LEUR ROLE ! Et en quelques sortes, ils jouent le rôle que NOUS leur avons demandé de jouer !

    Si nous voulions une solution plus « musclée » qu’une médiation purement diplomatique et un énième accord de plus, C’ETAIT A NOUS DE LE FAIRE ! Aujourd’hui, on affirme tous qu’on voudrait « taper dans le tas » (enfin !) et on se prétend scandalisés et révoltés par ce discours d’apaisement des « autres » qui nous exaspère tant, mais on oublie (ou on fait semblant d’oublier) que c’est NOUS avons été les chercher pour une MEDIATION !

    Si on ne voulait pas d’une médiation, il ne fallait pas mendier à d’autres une …….médiation ! Et si nous voulons vraiment opter vers un règlement militaire, FAISONS-LE plutôt qu’insulter les uns et autres que NOUS-MEMES avons été chercher. 👿 👿

    • Nfp, en plus depuis quand et SURTOUT OÙ la diplomatie onusienne a reussi quelque part dans ce monde, surtout en Afrique ❓ .
      Toujours aujourdhui c’est Jean et demain c’est Paul et après demain c’est dialogue – reconciliation.
      En tout cas ca ne peut qu’être Notre probleme a Nous les premiers responsables de cette crise.

  2. Mr Diawara la communauté internationale ( Force BARKHANE, MINUSMA) sont les créateurs du Satan (MNLA et alliés), comment voulez vous qu’ils combattent ses propres créatures?

  3. Toutes ces attaques à répétition dans différentes localités ont des significations.
    Les bandits armés commencent à ne plus se faire des illusions.
    Ces attaques sont comme les derniers cris d’un mourant avant de rendre l’âme.
    Ces attaques sont aussi les dernières tentatives de faire obstacle à la paix et la stabilité.
    Les bandits ,les hors la loi , les terroristes n’ont aucun intérêt à la paix et à la stabilité.
    Les bandits n’abandonnent leurs sales besognes que contraints et forcés.
    Les groupes terroristes ne connaissent ni négociations ni accord ni paraphe.
    Ils ne connaissent que la réalité sur le terrain et le rapport de force
    Tant qu’ils ne seront pas désarmés , ils ne rateront aucune occasion pour piller , voler, violer et terroriser

Comments are closed.