Relance de la Recherche à l’Ussgb : Le Rectorat lance les assises pour plus de résultats

0

Selon l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB), la recherche universitaire, bien que récente, a donné une visibilité à l’université sur le plan national et international. Malgré ses résultats, remarque l’USSGB, elle reste confrontée à des difficultés majeures: personnel enseignant et enseignants chercheurs insuffisants (qualité et quantité) ; insuffisance notoire des financements, des ressources financières allouées à la recherche (moins de 1 % du PIB), notamment de l’Etat qui condamne la recherche universitaire à être tributaire de l’extérieur; gouvernance approximative qui occasionne une dispersion des efforts et des ressources.

A celles-ci s’ajoutent le manque d’infrastructures, d’équipements et d’équipes de recherche motivées pour animer la recherche universitaire, l’absence de mesures incitatives en faveur de la communauté des chercheurs, faible disponibilité des enseignants-chercheurs, peu nombreux en raison des surcharge horaires consécutives à la pléthore des effectifs d’étudiants dans les facultés, faiblesse organisationnelle, se traduisant par une dispersion des efforts et des chercheurs.

Pour relever ces défis, l’Ussgb, dans la perspective de l’instauration d’un environnement scientifique propice à la recherche dans ses structures, a organisé des assises de la recherche du 21 au 23 décembre 2015, à la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG). L’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Boukadary Traoré.

L’objectif est de relancer la recherche à l’Ussgb. En sommes, faire l’état des lieux de la recherche par structure académique et par domaine en faisant ressortir les forces et les faiblesses, dégager les défis et opportunités, identifier les différentes sources de financement de la recherche aux plan national, régional et mondial, etc. «Le rôle de l’université est important dans le processus de développement d’un pays. Elle participe à la création, au renouvellement et à la diffusion des savoirs indispensables à l’accès au bien être des populations. Aucune université ne saurait être viable sans activités de recherche. A l’université, l’enseignement supérieur se nourrit des résultats de la recherche qui, à leur tour, participent à la promotion professionnelle et académique des enseignants et rompent son isolement scientifique. L’engagement et la volonté ne suffisent seulement de nos jours, à promouvoir la recherche. Il faut des ressources humaines qualifiées et organisées, des ressources financières suffisantes et une bonne coopération entre chercheurs de divers horizons», a déclaré le Pr Samba Diallo, Recteur de l’Ussgb.

Le Pr Boukadary Traoré a engagé les participants à faire de ces assises, le point de départ pour un renouveau de la recherche à l’Ussgb. Durant les trois, les communications se sont faites sur: l’Etat de la recherche à l’Ussgb, gouvernance de la recherche, assurance qualité en matière de recherche, financement de recherche, partenariat dans le domaine de la recherche.

Hadama B. Fofana

PARTAGER