Mise en œuvre inclusive de l’accord pour la paix et la réconciliation : Le Coren valide son plan d’actions

0
Coren (photo archive)
Coren (photo archive)

Depuis la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, le Coren s’est soucié de sa mise en œuvre et s’est engagé dans l’élaboration d’un document intitulé : «Plan d’actions de la mise en œuvre inclusive de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger». Ce plan d’actions a fait l’objet d’un atelier de validation le samedi 31 octobre 2015 au Centre international de conférence de Bamako.

 

Cet atelier de validation a été présidé par le ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté, en présence du président du Coren, Malick Alhousseïni Maïga. Cet atelier de validation s’inscrit dans le cadre des actions et contributions substantielles menées par le Coren depuis le début du processus. Elle intervient à la suite d’autres sessions, notamment la Conférence des cadres tenue le 26 avril 2015.

 

Il s’agissait, à travers cet atelier, d’examiner la cohérence du plan d’actions proposé par les experts du Coren et les actions prévues dans l’accord pour la paix et la réconciliation nationale ; d’enrichir, au besoin, de rectifier et de proposer toutes les possibilités de mise en œuvre inclusive des actions identifiées dans l’accord et d’attirer l’attention sur certaines actions qui auraient pu être omises, sous-estimées ; d’adapter le calendrier de mise en œuvre.

 

Après avoir rappelé les douloureux événements et leurs conséquences que le Mali a connus depuis le 17 janvier 2012, le président du Coren, Malick Alhousseïni Maïga, a souligné que malgré la signature des différents accords pour la paix, les troubles et l’insécurité persistent, notamment dans leurs dimensions inter et même intragroupes armés, matérialisées par leur fonctionnement. À l’en croire, ces dernières semaines ont été marquées par un retour au calme, grâce au dialogue retrouvé entre les principaux groupes armés et au travail remarquable de sécurisation réalisé par les Fama dans le Delta intérieur et dans le Plateau Dogon.

 

Pour le président du Coren, les Fama et les populations de la région du Nord doivent être impliquées dans tout le processus de mise en œuvre de l’accord. Il dira que cet accord pour la paix et la réconciliation nationale constitue un cadre idoine qui permettra au Mali de relever le défi impératif de mettre fin au conflit fratricide, à travers la mise en place d’un cadre dynamique et inclusif de réconciliation et de promotion de la paix pour un meilleur devenir d’une Nation malienne.

 

Le ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté, a félicité le Coren pour sa contribution à la recherche de solutions à une paix durable.

Diango COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER