Tombouctou : Des militaires maliens encore tués

5

Une patrouille de l’armée malienne est tombée dans une embuscade tendue par des hommes armés non identifié entre Goundam et Tombouctou, [hier] après-midi.

Mali: le MNLA mis en échec par le mouvement touareg Gatia à Ntililte
Patrouille de l’armée malienne dans la région de Gao. (photo archives)
Olivier Fourt/RFI

Près de Douekiré, à 45 km à l’Ouest de Tombouctou, des hommes lourdement armés ont tendu une embuscade à une patrouille des forces armées maliennes. Selon une source sécuritaire, l’attaque a fait trois morts, dont le commandant de brigade de la gendarmerie de Goundam.

Les forces armées maliennes (FAMA) ont abandonné sur la place un véhicule crevé par les ravisseurs. Selon un témoin, les auteurs de l’embuscade mortelle étaient dans trois véhicules civils.

Ces derniers mois, l’insécurité a fortement augmenté dans la région de Tombouctou. Des hommes armés enlèvent fréquemment des véhicules des ONG humanitaires. C’est la première fois depuis le retour de l’armée malienne au nord du Mali en 2013, qu’une patrouille de l’armée malienne tombe dans une embuscade.

Le Nord du Mali est occupé par plusieurs groupes armés dont les mouvements armés du Nord originaire de la région, et des groupes liés à AQMI.

Selon une source militaire malienne à Tombouctou, un autre gendarme malien a été blessé “au cours des échanges de feu entre l’armée et les assaillants”.

Le nord du Mali est tombé en 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, qui en ont été chassés en grande partie par l’opération militaire “Serval”, à l’initiative de la France, à laquelle a succédé en août 2014 l’opération “Barkhane”, dont le rayon d’action s’étend à l’ensemble de la zone sahélo-saharienne.

Mais le nord malien, où sévissent aussi d’autres groupes armés, notamment touareg, a enregistré depuis plus de six mois une recrudescence d’attaques.

Yattara Ibrahim

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Les maliens se font bêtement canarder par une mission censée les protéger et le maudit IBK ne trouve rien à dire si ce n’est les féliciter d’avoir retirer un accord qui n’aurait jamais dû exister….

    Franchement le pouvoir d’IBK a dépassé le seuil de l’inacceptable…. Non content de n’avoir jamais posé son cul à Gao depuis sa prise de pouvoir il les laisse se faire tuer sans état d’âme…..
    Honte à IBK…

  2. ils étaient partis de Kati chercher de la bière à Tombouctou ?? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  3. l'armée Malienne est devenue des poules ou quoi tjrs tuée non non non en avant nos braves soldats qu'ALLAH le tout puissant nous vienne en aide

Comments are closed.