10ème édition du festival « Jazz Koum Ben » : Le jazz au service de la paix et de la cohésion sociale

0

En prélude au lancement de la 10ème édition du festival « jazz koum Ben », prevu du 19 au 24 septembre 2022, le terrain de Basketball, sis au quartier Bamako Coura, a servi de cadre pour les artistes d’entonner des chansons et de mettre le jazz au service de la paix et de la cohésion sociale, le samedi 27 août 2022. les organisateurs ont initié une nouvelle initiative dénommée le jazz à l’école. C’était en presence du parrain de la 10ème édition du festival, le maestro Cheick Tidiane Seck, et la présidente de l’Association « Nyon Kon Koum Ben », Mme Touré Zoé Dembélé.

Avec comme thème «Rôle et responsabilité de la jeunesse dans le rétablissement de la paix et de la cohésion sociale », cette 10ème  édition du festival « Jazz  Koum Ben » entend mettre le jazz au service de la paix et de la cohésion sociale, et la jeune génération d’artistes du Mali fera vibrer les mélomanes durant tout le long du festival. « Né aux États-Unis au début du XXe siècle et issu du croisement du blues, du ragtime et de la musique européenne, le Jazz est considéré comme la première forme musicale afro-américaine », a rappelé le parrain, Cheick Tidiane Seck. Cheick Tidiane Seck s’est dit heureux et fier d’être le parrain de cette édition. Il a fait savoir qu’il a mis et continuera de mettre ses talents et ses connaissances au profit du rayonnement du jazz sur toutes les grandes scènes.

La présidente de l’Association « Nyon Kon Koum Ben », Zoé Dembélé, a signalé que « Jazz à l’école » est une activité initialement conçue pour donner des séances d’initiation en jazz et en musique en milieu scolaire (écoles et lycées) principalement, afin de donner à un jeune public, le désir de la découverte et de la connaissance du jazz. « Des musiciens viennent présenter des instruments, expliquer leur passion et leur travail, interpréter quelques thèmes et échanger avec les jeunes. Des séances de lectures de textes et de contes (jazz poetry) sont offertes. Cette année, compte tenu des vacances scolaires, jazz à l’école s’est transporté dans les quartiers à la recherche des jeunes. Le 30 juillet, jazz à l’école était à Medina Coura, et ce 27 août, jazz à l’école prend place à Bamako Coura : le jazz en partage avec la jeunesse pour faire tomber les barrières entre les Maliens ; le jazz en communion avec la jeunesse pour la compréhension mutuelle et la tolérance entre nous Maliens ; le jazz avec la jeunesse pour planter le symbole d’unité, de paix et de cohésion sociale », a-t-elle expliqué. Il s’agit pour l’association, ajoute-t-elle, d’aider les jeunes musiciens à exprimer et à s’exprimer sur le tremblement du monde en leur donnant des outils techniques et artistiques.

Des groupes musicaux ont émerveillé l’assistance par des chansons inédites.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here