Commémoration des 60 ans de relations diplomatiques Mali—Chine : les deux pays signent une nouvelle convention de partenariat

0

La République populaire de Chine, l’un des premiers pays à  accompagner le Mali dès son accession à sa souveraineté nationale, continue toujours de nouer sa relation avec notre pays. Les festivités de commémoration de 60 ans d’amitié, de solidarité et de relation diplomatique ont débuté le samedi 24 octobre dernier au Mémorial Modibo Keita. Cet évènement a enregistré la présence de plusieurs personnalités, dont l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali, Zhu Liying, le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères du Mali, l’Ambassadeur Boubacar Gouro Diall, le ministre de la Santé et du Développement social ainsi que le maire du District de Bamako, M. Adama Sangaré. La cérémonie était marquée par la signature d’un protocole d’accord de jumelage Kunming-Bamako.

Le premier pont mixte acier-béton réalisé au Burkina Faso

Le pont de la Sirba a été inauguré le 25 septembre 2018 et celui de Boromo le 28 septembre 2018. Le plus long est celui de Sirba avec 309 mètres construits en 9 mois et celui de Boromo mesure 106,2 mètres. Le pont de Boromo a  été présenté par l’ingénieur burkinabé, Jean Wenceslas Kyelem, DG des Infrastructures routières au Ministère des Infrastructures. L’inauguration a été faite par le président du Burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. C’est le premier pont mixte acier-béton réalisé au Burkina Faso, car il est constitué d’un tablier en béton armé reposant sur une charpente métallique de 180 tonnes. Le pont de la Sirba a été réalisé par un groupement d’entreprises pour un montant de 2,040 milliards de FCFA, sur le budget de l’État. Selon nos sources, il soulage les usagers et les riverains de la Route nationale (RN18) et profite à toute l’Économie de la province de la Gnagna et, plus largement, à la région de l’Est, qui dispose d’un vaste potentiel touristique, halieutique, cynégétique et agropastoral.

Bamako : le ministre français au Mali pour une visite de deux jours

Arrivé à Bamako dans l’après-midi du dimanche 25 octobre 2020, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian a réalisé deux jours de visite au Mali . Avant toute chose, il s’est entretenu avec le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, ZeiniMoulayeHaidara qui l’avait accueilli dès son arrivée en compagnie de l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer. Le but de cette visite est de faire le point sur les récentes avancées positives dans le processus de transition au Mali devant aboutir à la tenue d’élections crédibles et au rétablissement de l’ordre constitutionnel. Le ministreLe Driana  signé, ce lundi 26 octobre 2020 avec la partie malienne plusieurs conventions de partenariat, d’une valeur de 140 millions de Dollars. Il s’était aussi entretenu avec le président de la Transition Bah N’Daw, le vice-président Colonel AssimiGoita et Premier ministre Moctar Ouane à la Primature dans la matinée. La visite deux jours du ministre Le Drian a pris fin par un point presse animé conjointement par les deux personnalités.

Mali : les recteurs réclament la dissolution de l’AEEM

Le vendredi 23 octobre dernier s’est tenu au Rectorat de l’Université des Sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB), une conférence des responsables universitaires pour dénoncer la violence dans le milieu. Cette conférence a rassemblé les recteurs des cinq universités, les doyens des différentes facultés, ainsi que les directeurs des grandes écoles et instituts du Mali. Au cours de cette cérémonie, les responsables de l’espace universitaire ont demandé aux autorités d’abolir l’AEEM dans le système éducatif malien.

Audience à Koulouba : le président de la transition reçoit deux investisseurs

Le président de la transition Bah N’Daw a reçu le vendredi 23 octobre dernier en audience plusieurs personnalités, dont Abdul Jabbar Al Sayegh, président des groupes Al Sayegh et l’homme d’affaires émirati, Hussain J. Al-Nowais, fondateur du Groupe Africa-Middie-East-Asia Power (AMEA Power). Ces deux investisseurs étaient venus apporter leur soutien aux autorités de la Transition. Une occasion pour ses investisseurs de solliciter l’accompagnement du président de la Transition dans la réalisation des futures activités qu’ils vont mener dans notre pays.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here