Amazone de la semaine : Rokia Traoré

0

Cette semaine, nous avons le plaisir de choisir la reine de la musique du Béledougou, qui a su conduire la culture malienne en dehors de nos frontières.

Originaire de Beledougou, Rokia Traoré est née à Kati, une ville située à une petite dizaine de kilomètres de Bamako, au Mali.

Fille de diplomate, elle a beaucoup voyagé durant sa jeunesse, notamment en Algérie, Arabie saouditeFrance et en Belgique, où elle a étudié. Elle se distingue par son style artistique exceptionnel, qui est un mélange de tradition malienne (musique mandingue) et le modernisme occidental.

Elle a enregistré ses premiers morceaux en 1995 à Bamako, sous la direction artistique du feule grand Ali Farka Touré.Ses débuts sur la scène européenne datent de 1997 lors d’un concert au festival « Musiques métisses ». La même année, la brave Rokia est nominée prix « Découverte Afrique » de Radio France internationale (RFI).

Son premier album Mouneïssa sort en 1998, suivi d’une tournée européenne. Deux ans plus tard, Rokia sort son deuxième album Wanita, puis ce seraBowmboï en 2003, un album qui comprend deux morceaux en collaboration avec le groupe américain Kronos Quartet et pour lequel elle part en tournée mondiale. Toujours en 2003, elle remporte un prix aux World Music Awards de la BBC Radio3 en Grande-Bretagne.

Avant cela, en 2001, elle est l’une des nombreuses interprètes du titre Que serai-je demain ? En tant que membre du collectif féminin « les voix de l’espoir » créé par Princess Erika.

Rokia Traoré participe en 2005, aux États-Unis, au spectacle « Billie & Me ».En 2006, elle écrit et interprète Wati, spectacle créé à Vienne en Autriche par le metteur en scène américain Peter Sellars à l’occasion de la célébration du 250e anniversaire de la naissance de Mozart où ce dernier apparaît comme un griot, musicien de père en fils, vivant au XIIIe siècle à l’époque de l’Empire mandingue. Le spectacle fut par la suite donné au Barbican Centrede Londres, en Angleterre, puis à la Salle Pleyel à Paris.

Son quatrième album Tchamantché sort en 2008, il comprend une reprise de The Man I Love de Billie Holiday. Pour cet album, elle remporte une Victoire de la musique en 2009 dans la catégorie “musiques du monde”, ainsi que le prix de la meilleure artiste aux Songlines Music Awards à Londres en Grande-Bretagne.

Elle retourne au théâtre en 2010, avec le spectacle Desdemona, fruit d’une collaboration avec l’écrivaine Toni Morrisonet le metteur en scène Peter Sellars. En 2012, Rokia Traoré participe à la tournée “Africa Express” en Grande-Bretagne, et chante en duo avec Damon Albarn (Blur, Gorillaz).

En 2015, elle fait partie du jury du 68e Festival de Cannes. En février 2017, elle chante à la cérémonie de clôture de la Coupe d’Afrique des nations de football à Libreville au Gabon en compagnie de quatre autres artistes féminines et en soutien à la lutte contre le cancer du sein.

Installée en France, à Amiens, depuis dans les années 1990.Rokia est revenue vivre à Bamako en 2009.

En juillet 2017, Rokia Traoré interprète le spectacle Dream Mande Djata créé à Bamako, au Festival d’Avignon, où elle présente l’épopée de l’empereur Soundiata Keïta, mais aussi l’histoire du Soundiata réel, en mettant en avant l’importance de la Charte du Manden dans l’histoire culturelle de l’Afrique avant la colonisation. Pour ce projet, la musicienne confronte à l’aspect mythologique du récit, les travaux d’historiens mandingues encore peu exploités. Ayant travaillé notamment avec la griotte Bako Dagnonsur l’épopée, elle est assistée dans le spectacledu joueur de Cora Mamadyba Camara et du joueur de ngoni Mamah Diabaté, et elle chante tantôt en français, tantôt en mandingue.

Ouverte à toutes les influences musicales, internationalement reconnue dans l’univers de la World Music, Rokia Traoré trace un chemin particulier dans la création africaine.

À ce jour, Rokia Traoré est à son 6e Album.

En plus d’être une chanteuse très talentueuse et expérimentée, notre Amazone Rokia a créé en 2009 laFondation-Passerelle destinée à aider la jeune création musicale et artistique au Mali.

Tous les proches, collaborateurs désignentRokia comme une femme rigoureuse, sérieuse dans tout ce qu’elle entreprend, et surtout elle est beaucoup appréciée par sa gentillesse et sa sympathie.

 

                                                                                                                      HaouaOuane

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here