De quoi je me mêle : RACE, RAVEC et Ravin

0

Voici la décision du comité d’experts qui, en l’occurrence se mêle de  ce qui le regarde : ni Race, ni Ravec, mais  Fec, fichier électoral consensuel pour  ceux auxquels il faut tout expliquer. Une variante du Race, mais… en plus racé. Puisqu’expurgé de centaines de milliers de cartes appartenant à ceux qui n’ont pas retiré leurs cartes aux communales dernières. Quelles que soient les raisons. Molobaly Kanté, par exemple, était physiquement empêché.

 Quoique forgeron donc faiseur de miracles,  il était mort quelques mois avant le scrutin, sans doute pour éviter de voir les conseillers et les maires élus plus tard. Un autre  ne pouvait pas ou ne voulait pas : Ousmane Sow, (pas le gars de l’hebdo Option mais son sosie). Il est enrôlé à Douentza, Bamako, Dakar, Paris et Montréal et il n’a besoin que d’une carte d’électeur. Donc les autres peuvent être brûlées ou mieux, vendues. Iil y a  enfin, les milliers et les milliers de jeunes qui ne retirent pas leurs cartes  car ils ne voient pas l’utilité du vote quand la victoire est achetée d’avance. Pour n’avoir pas pris leur carte en 2009, ils doivent-être privés de leur droit  en 2012.

C’est en quelque sorte, l’implication de la décision des experts. Et s’ils se plaignent à la Cour constitutionnelle ?  Peine perdue, elle sera « briefée » avant et d’ailleurs, il faut tout de suite que le patron de l’auguste institution passe un contrat d’assistance technique avec Yao Ndré. Coopération sud-sud dans ce que le sud sait faire le mieux : des élections bidon et ruineuses.

Et on n’en parle plus. Pas plus que du Ravec. Dans sa grande sagesse, le comité des experts ayant tranché, même s’il n’a pas précisé pourquoi il faut écarter le Ravec. Les arguments du Général Kaf restent valables :  le non-recensement de notre diaspora ivoirienne. Par conséquent, il ne veut pas courir le risque de voir  invalidée la future présidentielle parce que Seydou Diarra vivant à Bouaké a voté sur une liste autre que biométrique. Ceci étant  bien moins inconstitutionnel que  les centaines de milliers de cartes annulées pour non retrait. Je me moque de vous ? Jamais. Mais vous n’avez pas le choix : c’est le ravin si vous chipotez encore sur le fichier électoral.       

Adam Thiam

Commentaires via Facebook :

PARTAGER