Contre la fraude et les détentions arbitraires du pouvoir IBK : Le Camp de Soumaïla Cissé organise une grande marche demain

8
Le chef de file de l'opposition, Soumaïla Cissé, le 1er août 2018 à Bamako, Mali.
Le chef de file de l'opposition, Soumaïla Cissé, le 1er août 2018 à Bamako, Mali. © ISSOUF SANOGO / AFP

Les partisans de l’honorable Soumaïla Cissé informe l’opinion nationale et internationale qu’une grande marche pacifique contre la fraude électorale et pour la libération Paul I Boro, Moussa Kimbiri et de Bourama Diarra est prévue pour le samedi 15 septembre 2018. La marche de demain sera la quatrième du genre effectuée par l’opposition pour contester les résultats de l’élection présidentielle de 2018. Selon les organisateurs, la marche de Bamako débutera à 8 heures à la Place de la liberté pour prendre fin à la bourse du travail. A les en croire, il y aura également des manifestations à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

«Maliens et maliennes, populations de Bamako, de nos villes, de nos campagnes et de la diaspora, vous êtes tous invités à la grande marche pacifique citoyenne républicaine et démocratique le samedi 15 septembre 2018 à partir de 8 heures dans le district de Bamako, de la place de la liberté à la bourse du travail, dans les régions du Mali et aussi à l’étranger pour le respect de la souveraineté du peuple malien, pour la libération de nos camarades politiques, pour dire non à une République policière et pour dire non à la fraude électorale. Sortez tous massivement  pour cette grande manifestation patriotique le samedi 15 septembre 2018 à partir de 8 heures », c’est le message diffusé hier jeudi 13 septembre 2018 par les membres de la plateforme d’alliance « Ensemble restaurons l’espoir » à l’image de Awa Sylla. Joint par nos soins, hier dans l’après midi, un autre membre de cette plateforme en la personne de Sidi Touré renchérit : « Nous sommes en pleine préparation de la marche du samedi ». A noter que le samedi 8 septembre dernier, les partisans de l’honorable Soumaïla Cissé ont tenu un grand meeting au quartier général (QG) de campagne sis à Hamdallaye ACI 2000 pour informer l’opinion nationale et internationale qu’une grande marche pacifique contre la fraude électorale et pour la libération Paul I Boro, Moussa Kimbiri et de Bourama Diarra est prévue pour ce samedi 15 septembre 2018. Les intervenants dudit meeting ont tour à tour dénoncé les irrégularités qui ont émaillé le scrutin présidentiel. Ils ont par la suite demandé aux autorités maliennes de libérer leurs camarades de lutte détenus il y a plus de deux semaines. « Si nous lâchons prise, c’est la fin du Mali. Nous finançons notre propre combat. Rester mobilisé partout où vous êtes », déclarait la directrice adjointe de campagne de Soumaïla Cissé, Mme Diakité Kadidia Fofana. « La marche du samedi prochain sera du jamais vue. Si les détenus ne sont pas libérés d’ici le samedi, nous allons nous-mêmes les libérer », a souligné Abdrahamane Diarra, président de la jeunesse URD (Union pour République et la démocratie).

Il faut signaler que la marche de demain sera la quatrième effectuée par l’opposition contre « la dictature de la fraude, le truquage électoral, le bourrage d’urnes ». Depuis bientôt un mois, chaque week-end, les partisans de l’honorable Soumaïla Cissé organisent différentes manifestations (marches, meeting) pour exiger la vérité des urnes, le respect du vote des maliens, le respect de la souveraineté du peuple malien. En plus du respect de la démocratie malienne, les manifestants demandent aussi la libération de Paul Ismaël Boro, Moussa Kimbiri et de Bourama Diarra considérés comme des « détenus politiques ». Ces différentes mobilisations populaires font suite à la proclamation des résultats de la présidentielle de 2018 par la Cour Constitutionnelle qui donne 67,16% au président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et 32,84% à l’honorable Soumaïla Cissé. Or, selon l’opposition, c’est Soumaïla Cissé qui a gagné avec 51,75% contre 48,25% pour IBK. Ibrahim Boubacar Keïta a prêté serment le 4 septembre dernier mais dans l’entendement de l’opposition, c’est Soumaïla Cissé qui est le président de la République du Mali. En clair, l’opposition ne reconnait pas IBK comme président du Mali et rejette par conséquent le gouvernement mis en place.

Aguibou Sogodogo

 

 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. LE MONDE ENTIER RECONNAIT QU’IBK A GAGNE’ DE MANIERE TRANSPARENTE! SOUMAILA EST UN CISSE’ MANAMANA HOGO!!!! RASBATH EST UN DJOULA!!!!! IL VEND TOUT!!!!! MEMES LES ILLUSIONS!!!! IL A VENDU SES ILLUSIONS AU CISSE’ CON!!!! MR CISSE’ EST TELLEMENT IDIOT, IL PENSE TOUJOURS QUE C’EST L’OR QU’IL A ACHETE’ CHEZ LE MARAKA KE’ DJOULA BANDIT!!! D’accord avec sa Majesté ROI DE SÉGOU.

  2. Merci Thiam. Cest vrai. Le coup fatal qui tua dans l’œuf tout espoir de Soumaila de battre IBK fut, à n’en point douter, son ralliement avec le « chroniqueur-activiste » Ras Bath. A titre de rappel, il s’agit de celui-là même qui ne tarit pas de blâmes et de réprimandes envers Soumi et aussi envers son directeur de campagne Tiébilé Dramé (ennemis du Mali, mauvaises graines,..). ” le cadavre d’IBK vaut mieux que Soumi et TIEBLE ” avait-il dit. Par ce ralliement que d’aucuns ont qualifié d’ « indigne », Soumi aurait montré qu’il était prêt à tout pour accéder à Koulouba. Sans doute aveuglé par son ambition d’être président de la République du Mali, il n’a dû prendre en compte que la relative popularité de Ras Bath qui serait d’un très grand soutien lors de la présidentielle. Mais hélas, l’effet contraire se produisit. Et le fait qu’il ait pris ce dernier comme conseiller spécial dans son équipe de campagne alors que l’URD abonde d’autant de talents que d’intellects, a dû susciter beaucoup de frustrations dans les rangs de son parti. Autant d’ingrédients qui auront mis du plomb dans l’ail de Soumi et de l’opposition de manière générale.

  3. que cissé arrête ces conneries, si demain, il prend le pouvoir, il ne ferra rien pour rénover et rendre le processus électorale mali transparent.

    Tous ces vieux minables sont des vautours, qui n’ont rien à foutre du mali, encore moins du peuple malien…

  4. ******** La plaisanterie a suffisamment duré.***************************

    Sur la base d’un ensemble d’accusations sans preuves et qui se sont révélées toutes fausses les unes après les autres après leur vérification, il est grand temps que Soumaila et ses partisans quittent leur nuage obscur et atterrissent sur terre.
    Vous avez suffisamment causé du tord à notre pays et la preuve est faite par vous même que n’êtes:
    – ni patriotes,
    – ni démocrates,
    – ni républicains,
    – ni respectueux de nos institutions.
    Votre marche de demain n’est ni plus, ni moins qu’une provocation de plus de l’état maliens car vous n’avez aucune raison valable de la faire.
    Il n’est pas étonnant qu’en France, vous n’avez trouvé de supporteurs que parmi la chienlit de la politique française, à savoir dans les rangs de l’extrême droite de Marine Le Pen et de l’extrême gauche de Mélenchon. La raison à cela est simple. Ces deux camps, puisqu’ils sont minoritaires en France, lorgnent les voix des franco-maliens. Ils peuvent d’ors et déjà faire le deuil de cet électorat comme vous celui de la présidentielle 2018 au Mali.

    A bon entendeur, salut.

    • La democratie dans le sense utilisé par les Pères Fondateurs Americains equivaut exercer le pouvoir par les institutions de la Republique par apport à la Monarchie ou les pouvoirs se trouvent concentrer dans les mains d’une seule personne, en l’occurence le Monarque lui-même.
      Pendant leur guerre de “revolution” ou guerre de sécession d’avec la Monarchie Anglaise, les colonistes en Amerique ont multiplié des concepts utilisés pour la plupart par les “philosophes des Siecles des Lumières” comme le font souvent les partis d’opposition, mais beaucoup de ces concepts furent oubliés une fois qu’ils avaient acquis l’autorité de gerer leur Republique.
      Les Grecques Atheneens ont usé de ce même mot pour stigmatiser la Monarchie de la Macedoine du Nord pour les mêmes raisons que les Romains de La Republique ont rejeté la Monarchie Estrucane pour établir la Republique.
      Pour les Sages du Desert et les Grecques d’après le Christ, la definition du concept “Democratie” en usage avant le Christ/Messie était un concept paien qu’il fallait “évangeliser” à travers la ratification du Pacte(Alliance) avec Dieu, pacte scellé par le Messie Lui-même.
      Après ce petit “overview” du terme DEMOCRATIE, la question qui se pose actuellement est de savoir quelle est la vraie definition du terme DEMOCRATIE?
      Reside-t-elle dans le Multupartisme comme les Européens veulent nous le faire croire, quand on sait que les Pères Fondateurs de L’Eglise et de L’Islam ont rejeté le Multipartisme comme quelque chose de divisif, tumultueux donc dangereux pour l’unité d’une nation?
      Il semble que la Democratie est le “regne” des institutions à la place d’une seule personne, d’un seul homme fort…. or quiconque parle d’institutions parlent de règles de Jeu ou Lois-Etat de Droit-
      La democratie n’est pas non plus le vote par suffrage universel. Voter ne fait pas par lui seul la democratie; il en est seulement un des éléments.
      En clair, les pays Africains ont besoin d’un Système Electoral Unificateur et cela passe par l’abolition du Multipartisme et l’Etablissement d’un College Electoral avec charge de choisir le Chef de L’Executif…
      L’avantage de ce systeme serait de freiner l’intrusion des puissances étrangères dans notre politique interieure.
      Reduire le role et l’impacte de l’argent dans la politique….Le Vatican serait un bon exemple pour ça quand on sait que le pape est un Chef D’Etat-Rule by Priests-

      VIVE L’AFRIQUE NOTRE MERE CHERIE

      LHomme Faust
      Boston, MA. USA

  5. Le voleur est vraiment pathétique. Il a marché pendant 5 ans pour espérer avoir le pouvoir. Mais le peuple malien n’aime pas sa tête et le lui a fait savoir dans les urnes. Le voleur continue de marcher encore et encore de façon désespérée. Nous sommes dans un Etat de droit. Le voleur peut donc marcher tous les jours si les autorités compétence l’y autorisent. Vu que les marches n’ont rien changé dans sa situation je crois que le voleur et sa bande devraient songer à courir maintenant.

  6. LE camp de SOUMAILA CISSE organise une grande marche demain, oui ils peuvent marcher jusqu’au planète pour saluer mais ne changera à rien .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here