Le M5-RFP fourbit ses armes : Est-ce la fin de la trêve et le début de la nouvelle bataille?

8

d’évolution de la transition, de la situation générale du pays ainsi que de leurs ambitions dans les jours à venir. Sans détour, ils ont passé aux peignes fins la situation du pays, qui loin d’être reluisante, suscite des légitimes inquiétudes. ChoguelkokalaMaiga et sescamarades n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin avant l’atteinte des objectifs pour la réalisation desquels il y a eu morts d’hommes. Le M5 RFP va-t-il reprendre ses activités de protestation?  Le régime transitoire ne pourra-t-il pas prendre langue avec le Mouvement du 5 juin afin de trouver une issue heureuse à leurs divergences de vue?

C’est devant des militants sortis nombreux et qui ont pris d’assaut le siège de la Confédération Syndicale des travailleurs du Mali, CSTM, que les leaders du M5RFP ont tenu leur conférence de presse. L’occasion était opportune pour Choguel K Maiga et ses camarades de faire l’état de lieu du Mouvement, qui, malgré quelques incompréhensions d’approche, se porte bien et est prêt à se battre encore jusqu’à l’aboutissement de leurs objectifs à savoir le changement de système dans la gouvernance afin que  le Mali kura puisse être une réalité. S’agissant de la santé du Mouvement, choguel dira qu’il se porte très bien, car « il n’est pas lié à un nom, ni à un mouvement, mais le M5 est une vision, il est pour tout le peuple malien ».

Sans exception, parlant de la situation sociopolitique qui prévaut après la mise en place de certains organes de la transition, les différents intervenants diront que l’espoir d’un Mali nouveau est allé à vau l’eau, car ceux qui n’ont fait que parachever l’œuvre des vrais acteurs que sont les organisations politiques et mouvements associatifs ont été mis à l’écart pour ne composer qu’avec les forces hostiles au changement.

Le CNSP, puisque c’est de lui qu’il s’agit n’a pas joué le jeu avec le M5 RFP, les militaires n’ont pas tenu leurs promesses et engagements pris pour la gestion de la transition.Sans désespérer du Mali, les leaders du M5 se disent prêts à reprendre leurs luttes jusqu’à ce que la sécurité,  la lutte contre la corruption,  les conditions d’élections libres et transparentes, une justice sociale pour tous soient une réalité. Le M5 RFP soucieux du bien-être du peuple malien ne ménagera aucun effort jusqu’à l’aboutissement des objectifs pour lesquels le Mouvement est né,a conclu l’imam Diarra.

En définitive, la réunion du comité stratégique du M5 élargit à sa  jeunesse  s’organise pour continuer la lutte pour le Mali. Aux nouvelles autorités de prendre langue avec le M5 pour dissiper les différents malentendus et l’impliquer pleinement à la gestion de la transition.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Avec le retrait de Dicko et sa CMAS,le M5 RFP est réduit à néant. Mountaga TALL,Choguel Koukala Maiga, Cheick Oumar Sissoko et autres ne pèsent plus rien.Même aux urnes, ils n’auront pas tous réunis moins de 5% aux futures élections présidentielles et avec pas plus de 5 députés eux tous réunis. Wait and see !.

    • Je ne pense pas que le peuple Malien va oublier de si vite les courage de Choguel, Tall, Bathily, Cheick Omar Sissoko, etc. pour avoir mis fin a un regime corrompu et corrupteur comme celui de Boua le ventru IBK, le Mande Zonkeba.

  2. Les assoiffés de pouvoir et de deniers publics. Tout est à l’eau si eux ne sont pas au pouvoir. Ceux qui ont aidé IBK à accéder au pouvoir et qui ont mangé avec lui, sont entrain de parler de l’ordre ancien. Je me tords de rire.
    It’s couldn’t be funnier !!!!

  3. “Pour qu’on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir.” (Montesqieu).

    Vu sous cet angle les observations faites par le M5 sont opportunes et pertinentes.

    En effet, les militaires et leurs acolytes se sont déjà accaparés du pouvoir exécutif à travers la Présidence et le Gouvernement. Il ne reste plus que le CNT. Si cette dernière devait être truffées de personnes acquises à la cause des militaires et autres réactionnaires prompts à restaurer l’ordre ancien alors nous nous serions battus vainement contre IBK.

    Pour qu’il n’en soit pas ainsi il faut encore se mobiliser pour contrecarrer toute velléité de corruption de la “Révolution en cours”.IL y va de la survie du Mali non seulement en tant qu’Etat mais aussi en tant que Nation.

    Le monde entier nous observe et il ne nous a donné que 18 mois pour réussir la transition. Il faut y aller vite et très vite.

    Remarquez que le Mali en tant que pays existe encore grâce aux soutiens multiformes de la communauté internationale. Sans cela on se serait totalement effondré en 2012 face aux coups de boutoir des hordes terroristes introduites dans le pays à cause de l’impéritie du Président d’alors.

    Constatez également que c’est la Minusma qui a contribué à la logistique ayant permis l’héliportage des FAMAS à Farabougou pendant que les terroristes rodent encore dans ses alentours.

    Ainsi, avons-nous encore les moyens de notre orgueil ? Dans tous les cas il serait sage et judicieux que nous agissions avec beaucoup de clairvoyance afin que notre pays , jadis craint et admiré , retrouve son lustre d’antan.

  4. le m5 rfp ne peut rien on va voir meme ce qu’il demande pour le cnt il n’aura pas ça Hé mr les politiciens préparent les élections a venir sauf ceux là qui ne peuvent jamais depasser 2pour cent comme toujours et ils le savent c’est pour cela ils se cramponnent a leur dernier recours qu’est le cnt

  5. Sincèrement si ce soi-disant M5 RFP peut nous laissé avancer dans la résolution des problèmes réels du pays c’est mieux

  6. M5-RFP ,mérite bien sûr des places de choix au CNT en tant que gendarme de la refondation et du Mali nouveau. L’IMAM a regagné la mosquée ,les politiciens restent à la politique. Ne pas reconnaitre ce rôle du M5-RFP,c’est ne pas vouloir le changement tant souhaité par les Maliens.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here