Présentation de vœux du CNID-FYT à la presse : Me Mountaga Tall réitère l’attachement de son parti à la dépénalisation des délits de presse

1

La Maison de la Presse a abrité hier lundi 18 janvier 2016, la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux de nouvel an du Congrès National d’Initiative Démocratique (CNID-FYT) à la presse. Occasion pour Me Mountaga Tall de réitérer l’attachement de son parti à la dépénalisation des délits de presse.

Cette cérémonie qui était présidée par le président du parti, Me Mountaga Tall, Ministre de l’Enseignement Supérieur a réuni autour de lui, la vice-présidente du parti, Mme Maïga Sina Damba, le Secrétaire Général, Dr Amadou Baba Sy, le vice-président de la Maison de la Presse, Alexis Kalambry et le président de l’URTEL, Bandiougou Danté.

Dans son intervention, Alexis Kalambry s’est réjoui de cette initiative de présentation de vœux à la presse du parti CNID-Faso Yiriwa Ton.

A  sa suite,  Me Mountaga Tall a présenté ses vœux de nouvel an à la presse. Avant de réitérer le soutien du parti à toutes les politiques et initiatives tendant à renforcer la liberté de la presse ainsi que l’amélioration des conditions de vie et de travail des femmes et hommes de média. Il a aussi réaffirmé l’attachement de son parti à la dépénalisation des délits de presse.

Pour Me Mountaga Tall, l’application de la déontologie et les réparations pécuniaires suffisent largement comme sanctions pour d’éventuels abus. Il a exhorté les associations de média à privilégier la carte de la formation continue sur la déontologie pour plus de professionnalisme et de réussite dans ce  noble métier.

Me Mountaga Tall a rappelé  quelques efforts déployés dans ce sens par les plus hautes autorités du pays comme la mise en place de la HAC et la création de l’Ecole de journalisme. Selon lui, cette  école  comblera considérablement les besoins de formation de la presse au Mali car, elle permettra aux jeunes maliens de bénéficier d’une formation répondant aux normes internationales sans avoir besoin d’aller à l’étranger et à moindre coût. Enfin, dit-il, elle contribuera à la formation continue des hommes de média.

Pour Me Tall, cette tradition de présentation de vœux est aussi une occasion d’aborder les sujets qui ont agité le pays durant l’année écoulée.

Comme acquis de 2015, Me Mountaga Tall citera entre autres, la signature de l’accord d’Alger, qui était au départ, très critiqué mais beaucoup apprécié aujourd’hui. Pour lui, cela est un bon signe. Il a souligné les efforts fournis par le CNID-FYT en termes de sensibilisation sur le contenu de cet accord.

En outre, dira t-il, le Mali a connu des progrès significatifs dans le cadre du climat des affaires entre 2014 et 2015 tel que mentionné dans le rapport de « Doing Business» en obtenant le 2ème rang de l’espace UEMOA malgré le contexte d’un pays en sortie de crise. Il a aussi rappelé le retour d’un climat de confiance entre le Mali et les institutions financières depuis le mois de septembre dernier.

Modibo Dolo

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le premier ministre et son président ont fait entrer quatre nouveaux ministres au gouvernement, contre 3 ministres et demi sortis. 😀 😀 😀
    Ce n’est pas forcément une mauvaise chose pour le CNID où on a toujours été plus porté vers la gesticulation que le gros effort. Mais vigilance!

Comments are closed.