Présentation des vœux à la presse : Pr Tiémoko Sangaré fait le tour d’horizon du Mali en 2015

0

Le 23 janvier dernier, la ruche de Bamako Coura, a servi de cadre à la cérémonie de présentation des vœux du  parti de l’abeille (Adéma/PASJ à la presse nationale. C’était l’occasion pour le Président du parti, Pr Tiémoko Sangaré de faire tour d’horizon de l’actualité malienne en 2015 et d’éclairer la lanterne des journalistes sur la vie du parti au sortir de son 5ème congrès ordinaire. Le tableau est moins reluisant, car marqué en grande parti par le terrorisme et l’insécurité. Mais le parti reste toujours dans sa logique d’accompagner le pouvoir ; il participe activement à toutes les initiatives de la Convention de Majorité Présidentielle(CMP).C’est pourquoi le Comité Exécutif venait de renouveler sa confiance au Premier Ministre Modibo Keita.

Le week end dernier, les membres du Comité Exécutif du parti de l’abeille, des Commissions spécialisées, les Présidents d’honneur, les représentants des organes de presse, plusieurs militants et sympathisants, ont pris d’assaut la ruche de Bamako Coura, pour assister à la cérémonie de présentation des vœux du parti ADEMA /Pasj à la presse nationale.

Certes, une cérémonie  traditionnelle, mais qui aura permis au Comité Exécutif du parti de faire d’une pierre deux coups : d’une part, éclairer la lanterne de l’opinion nationale sur les grandes questions de la vie de la nation et de l’autre, tenter de mettre de l’ordre dans ses rangs depuis la tenue  de son  5ème congrès ordinaire.

C’est dans ce contexte que l’Adema tient à mettre de l’ordre dans ses rangs par la reconstruction de la grande famille autour des idéaux de gauche en vue bâtir un Mali nouveau.

Dans son intervention, le Président du parti Pr Tiémoko Sangaré a fait un tour d’horizon de l’actualité malienne en 2015.Le tableau qu’il a brossé est loin d’être reluisant. Du terrorisme à l’insécurité en passant par la signature des accords pour la paix et réconciliation issus du processus d’Alger, les élections, l’armée ,le soutien du parti aux actions du Président de la République; rien ou presque n’a été oublié par le Président Sangaré.

L’année 2015 aura été pour notre pays, selon le Président du parti, une année alarmante. « Malgré les immenses efforts fournis pas autorités de la République et la Communauté internationale  pour l’avènement de la paix par le dialogue  dans notre pays, les groupes armés indépendantistes et les narcoterroristes ont continué à semer la mort au sein des populations civiles, de nos forces de défense et de sécurité et au sein de la Mission Multidimensionnelle pour la stabilisation au Mali », a –t-il  fait remarquer.

C’est la raison pour laquelle, il s’est incliné devant « la mémoire de tous ceux qui ont perdu leurs vies pour la cause de notre pays et pour la défense des libertés… », a déclaré Pr  Sangaré.

Au chapitre de l’insécurité qui devient de plus en plus grandissante, le Président Sangaré a dénoncé et a condamné « avec force la recrudescence de l’insécurité dans notre pays.. »Avant de préciser que le PASJ a apporté un soutien franc et massif au gouvernement pour le rétablissement rapide de la sécurité sur toute l’étendue du territoire nationale.

S’agissant du 1er tour des élections partielles du 10 janvier 2016 à Ansongo, le Président n’a pas dissimulé la colère de son parti au regard des difficultés survenues dans la commune de Tallataye. « L’Adéma tout en prenant acte des résultats provisoires desdites élections, constate avec profond regret qu’elles ne se soient pas tenues dans la commune de Tallataye, où les agents et matériels électoraux ont été empêchés de tout accès », a-t-il affirmé.

C’est la raison pour laquelle, « l’Adéma condamne avec vigueur cette opposition incompréhensible et inadmissible à la tenue d’élections à Tallataye, que rien ne peut justifier dans le contexte actuel marqué par la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger et l’engagement des parties à le mettre en œuvre », a-t-il martelé.

Par rapport à la paix, Pr Sangaré dira qu’elle  reste la principale préoccupation du peuple malien. C’est pourquoi, il rendu une fière chandelle aux plus hautes autorités maliennes grâce à la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation issus du processus d’Alger.

Quant à la vie du parti, le premier fait réjouissant pour le Président de l’Adéma, est tenue de son 5eme congrès ordinaire les 24,25 et 26 mai derniers.

Un congrès dont la tenue aura suscité un réel « espoir aux nombreux militants et sympathisants du parti dont l’élan avait été brisé par des résultats électoraux  peu élogieux.

Peut être la fin d’un calvaire ?Autre fait réjouissant pour le Président et tous les militants, c’est que  le parti Adéma, après 25 longues années, aura  bientôt un siège dont la pause de la première se déroulera au cours de ce 1er trimestre à l’ACI 2000,a rassuré le président du parti de l’abeille.

Le président du parti a rappelé qu’au sortir du congrès, le CE Adéma a rapidement mis œuvre ses résolutions notamment : des rencontres avec des partis politiques ; des visites aux sections de Bamako et la région de Koulikoro ; des soutiens aux actions du Président de la République ; la mise en œuvre des programmes de formation.

Signalons que l’ancien Président de la République Dioncounda Traoré, était présent à la cérémonie de présentation des vœux du parti Adéma à la presse malienne. Il a été chaleureusement félicité par le Président Sangaré pour sa patience et son faire qui ont été déterminants dans la vie du parti.

Le parti de l’abeille soufflera le 25 mai  prochain ses 25 bougies après avoir été le parti  au pouvoir de 1992 à 2002 avec une majorité écrasante à l’Assemblée nationale. De nos jours, même si le parti est considéré par certains observateurs  comme le mieux implanté, il n’en demeure pas moins qu’il traverse, par moments, des crises de leadership dues à son positionnement par rapport à l’exercice du pouvoir.

Moussa Wélé Diallo

PARTAGER