Prorogation du mandat des députés: Quand l’Opposition souffle le chaud et le froid

1

Suite à l’adoption en Conseil de ministre de la prorogation du mandat des députés jusqu’au 02 mai 2020, Certains politiques n’ont pas tardé à jouer la politique d’Autriche.

Il en est ainsi de l’Opposition qui s’est déclarée contre à travers des communiqués. En réalité, ces communiqués n’étaient que de la poudre aux yeux. En effet cette loi à l’Assemblée nationale a passé comme une lettre à la poste le jeudi dernier. Comme l’illustrent les résultats du vote : 126 voix pour, 19 abstentions et 0 contre.

Le Gouvernement du Mali a prorogé le mandat de nos parlementaires suite à la situation de l’insécurité qui prévaut dans le pays. A cela il convient ajouter l’hivernage qui a déjà débuté. En effet pendant la campagne agricole, les paysans sont préoccupés par les travaux champêtres, alors, ils constituent la majorité des électeurs.

Ces motifs de report de l’élection législative, n’ont toutefois pas suffi à convaincre certains politiciens, du moins ceux qui cherchent à boycotter les décisions des autorités. A travers ces communiqués, ils voulaient tout juste en faire une récupération politique, alors qu’eux-mêmes ne sont pas prêts à abandonner les privilèges parlementaires.

Selon une source, un député de l’opposition aurait financé une association anti-prorogation à hauteur de 2 millions et le lendemain, il s’est tout juste contenté de s’abstenir de voter.

Cette opposition est-elle réellement sincère dans ses prises de position ? That is the question.

Seydou DIAMOUTENE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. En ce moment au Mali, nous sommes censés être en Démocratie, alors les Gens, surtout les Politiques ont le droit de dire ce qu’ils veulent. Sinon le débat sur la prorogation du mandat des députés est dépassé. En revanche, l’on peut dire au Gouvernement qu’il n’est pas obligé d’attendre le Mois de Mai 2020 pour organiser les élections législatives… Pour ensuite venir nous dire qu’on est à nouveau obligés de proroger le mandat des Député. Parce que le dialogue inclusif en cour aura pris du retard pour organiser des législatives d’ici à Mai.
    Comme en plus, c’est à cause de l’insécurité dans le pays que le mandat des Députés a été prorogé une deuxième fois… Rien ne nous dit que dan un an, il n’y aura plus de problème d’insécurité… ?

    Et si l’on s’en tient aussi au rythme avec lequel les reformes prônées par le Gouvernement, avancent. Tout sera-t-il prêt… ? Ibk n’a pas l’air d’être pressé. Après tout, son nouveau mandat court jusqu’en 2023. Il se dit peut-être qu’il a le temps… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here