ANAC-Mali : Des résultats forts appréciables obtenus à mi-parcours

0

L’Agence nationale de l’Aviation civile (ANAC) a tenu, le jeudi 27 juin dernier à son siège sis à Sotuba, la 25ème session ordinaire à mi-parcours de son Conseil d’administration sous la présidence de Adama Koné, représentant du ministre des Transports et de la Mobilité urbaine, Président du Conseil d’administration, en présence du DG de l’ANAC, Oumar Mamadou Ba et de l’ensemble des administrateurs.

A l’ordre du jour de cette session  : l’examen et l’approbation du procès-verbal de la 24ème session ; le point d’exécution des recommandations issues de la 24ème session et le suivi des recommandations du contrôle interne ; le compte rendu d’activités au 31 décembre 2018 ; le compte de gestion de l’exercice 2018 et le rapport d’activités du premier semestre 2019.

Il s’agissait pour le Conseil, au regard des résultats techniques et financiers de l’exercice écoulé et du rapport d’activités à mi-parcours 2019, d’apprécier les résultats atteints ainsi que les difficultés rencontrées, afin de donner de nouvelles orientations à l’ANAC pour la bonne marche des structures du secteur aéronautique.

Les résultats techniques enregistrés par l’ANAC au cours de l’année 2018 sont entre autres: le renforcement des mesures de sécurité, dont le résultat final de la mission de validation coordonnée de l’OACI de décembre 2015 a crédité notre pays d’un taux global de conformité de 73,39% actualisé à 74,13% en 2018. Selon le rapport, avec ce score, le Mali est classé 4ème de la région Afrique de l’Ouest et du Centre et 2ème de la zone UEMOA. Les audits de sûreté de l’OACI de février 2009 et de l’UEMOA de novembre 2013, affichent respectivement des taux de conformité de 95,5% et 81%. Toutes les inspections programmées au titre de l’année 2018 ont été conduites avec satisfaction, souligne le rapport.

Concernant l’évolution du trafic aérien, selon le rapport, il convient de noter que les mouvements d’avion à l’Aéroport International Président Modibo Keita-Senou ont connu une légère hausse de 1,8% en 2018 par rapport à 2017. Le trafic passager a également connu une croissance d’environ 6,3% en 2018 par rapport à 2017.

S’agissant des infrastructures, les principaux projets réalisés en 2018, sont entre autres : les travaux de construction de la route de patrouille interne de l’Aéroport de Kayes ; de la BTA de la Gendarmerie de l’Aéroport de Sikasso ; de poteaux sur les limites du domaine aéroportuaire de Sikasso ; l’acquisition de matériels informatiques.

Pour ce qui est du budget 2018, il a été exécuté en recettes à hauteur de 94% en termes d’émission et 93,48 en termes de recouvrement. Au titre des ressources propres, les émissions de recettes ressortent à 5 674 805 429 FCFA en 2018, contre 4 926 651 386 FCFA en 2017, soit une hausse de 748 154 043 FCFA.

En dépenses, le taux d’exécution du budget est de 95% contre 87% en 2017. Le budget de fonctionnement a été exécuté à hauteur de 95%, contre 94% pour le budget d’investissement. A cet effet, le Conseil par la voix de son président, a salué les résultats obtenus, invité la Direction générale de l’ANAC à persévérer dans cette voie afin que la structure puisse adapter constamment ses équipements aux standards internationaux.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here