Crise sociopolitique : la Plateforme des associations de jeunesse du Mali déclare le CNJ « illégitime »

0

La plateforme des associations de jeunesse du Mali (PAJE-Mali) a été lancée, le lundi 24 août. Avec à sa tête Ousmane Diarra dit Gousno, candidat malheureux lors du dernier congrès du CNJ, la plateforme dit avoir dissoutle bureau actuel du CNJ.

Ousmane Diarra dit Gousno et ses soutiens disent  s’inscrirent  dans une logique de changer tout au niveau du Conseil national de jeunesse du Mali. Sorti comme candidat malheureux lors de l’élection du 6e congrès du CNJ, tenu les 27 et 28 novembre 2019  à Koutiala, Ousmane Diarra revendique toujours sa « victoire illégalement attribuée » au camp Amadou Diallo. Pour donc mener à bout ce combat, lui et  ses soutiens ont créé la plateforme des associations de jeunesse du Mali (PAJE-Mali).

Dans une déclaration lue par Moussa Leo Tienta, il ressort que cette plateforme estcomposée de fédérations, mouvements, et associations. « Vu le caractère illégitime de l’actuel comité exécutif du Conseil national de la jeunesse du Mali à agir au nom de la jeunesse consciente ; vu l’imposition de l’actuel CNJ-Mali lors du dernier congrès tenu les 27 et 28 novembre 2019 à Koutiala en violation flagrante des textes de l’organisation ; vu l’instrumentalisation et la politisation du CE CNJ-Mali au détriment de l’intérêt supérieur de la jeunesse du Mali ;la gestion frauduleuse des avantages et opportunités alloués à la jeunesse, les malversations financières et le détournement de fonds par le CE CJN-Mali, la jeunesse consciente de la nécessité de refonder le CNJ-Mali déclara illégitime le bureau actuel du CE CNJ-Mali qui n’a plus mandat d’agir au nom de la jeunesse du Mali »,lit-on dans la déclaration.

Ousmane Diarra dit Gousno a été choisi comme président de cette plateforme. Ladite plateforme dit ne pas reconnaitre la légitimité du comité exécutif du Conseil national de jeunesse dirigé par Amadou Diallo.D’où ce message : « Le bureau actuel du CE CNJ-Mali dirigé par le camarade Amadou Diallo est dissout. Avec à sa tête Ousmane Diarra dit Gousno, la plateforme est l’organe chargé de toutes les questions de jeunesse en République du Mali. Ce à compter de lundi 24 août ».

Pour sa part, Gousno estime que la plateforme sera représentée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Mali. « À partir de ce lundi, dit-il, une délégation sera reçue dans les régions et autres parties du pays pour donner une feuille de route. Je prends l’engagement que tout sera fait dans la transparence pour que la jeunesse malienne puisse se sentir concernée dans tous les processus de prise de décision ».

Rien ne sera plus comme avant, ajoute-t-il, il est temps qu’on accepte de se remettre en cause. « On va décider ensemble ce que la grande majorité de la jeunesse du Mali décidera », a-t-il promis.

Ils promettent, dès l’installation du nouveau gouvernement, de saisir  le département ministériel en charge de la jeunesse pour dire aux autorités que toutes les questions de jeunesse du Mali sont désormais résolues par cette plateforme, et non le CNJ.

Il tient à préciser qu’une commission ad-hoc sera aussi mise en place en vue de faire la relecture de tous les textes du CNJ.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here