IBK aux commandes du bateau Mali : 2015 une année pas comme les autres

92

Tel que le fleuve Djoliba, dont l’un des affluents passe par Sébénikoro, quartier résidentiel du Président de la République, le Mali peine à retrouver sa stabilité et sa sérénité. Le Président de la République, après avoir soufflé sur sa deuxième bougie de pouvoir le 4 Septembre dernier, semble toujours n’être au courant de rien alors que l’heure est à la rétrospective de l’année écoulée et aux projections sur les promesses de l’année à avenir. La fin d’année donne toujours l’occasion  d’une autocritique de reconnaissance des erreurs commises dans l’accomplissement de ses missions. IBK se soumettra-t-il à un tel exercice  d’introspection sur lui-même et sur les actions de son pouvoir, deux ans après l’effervescence qui l’a porté à Koulouba ? Est-il encore conscient des énormes ratés de sa gestion ? Ecoutera-t-il une autre symphonie différente de celle chantée par son entourage plus motivé à lui dire ce qu’il veut entendre que la raison et l’analyse qu’il attend d’eux pour faire avancer le pays ? S’il réussit à former une bonne équipe au prochain remaniement, l’année 2016 sera l’année d’IBK pour le Mali. En attendant, voici les grands événements politiques qui ont marqué l’année 2015.

 

Une année s’en va une autre commence, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. On a même souvent l’impression d’être à la case départ nonobstant quelques réalisations sporadiques. Le bilan est en deçà des attentes et des aspirations de la grande majorité des maliens. Et pour cause, après la signature le 15 mai et le 20 juin 2015 de l’accord de paix et de réconciliation issu des pourparlers d’Alger, entre l’Etat malien et les groupes armés, on croyait fumer enfin le calumet de la paix définitive, mais c’était sans compter sur la lenteur de nos autorités dans la mise en œuvre du processus. Même si des raisons objectives peuvent expliquer certains blocages, il n’en demeure pas  moins que le manque d’une bonne communication de crise reste le talon d’Achille de l’Accord. De cette signature à nos jours, les lignes n’ont pas véritablement bougé et pire les attaques et les assassinats ce sont multipliés, entrainant la dégradation de la  situation sécuritaire sur toute l’étendue du territoire. On dénombre à ce jour, plus de 300 morts depuis le 1e janvier 2015 et de nombreux blessés et déplacés. A ce décompte macabre, il faut ajouter malheureusement les victimes des attaques terroristes de l’hôtel Byblos de Sévaré à Mopti.   Bamako, la capitale, qui était supposée être une ville sécurisée, a elle aussi connu deux attentats de grande envergure au restaurant la Terrasse et à l’hôtel Radisson Blu. Sans oublier les attaques quotidiennes contre les positions des Famas et de la MINUSMA. Comme pour dire que la joie de la signature a vite cédé le pas à la peur et à la psychose de l’insécurité. Alors que le gouvernement tarde à trouver une issue favorable et définitive à la crise au nord, certains de ses membres se rendent coupables de malversations et de tripatouillages dont les plus graves ont été sans nul doute l’affaire des engrais frelatés au ministère du Développement Rural, celle des cartes d’identités et de passeports au ministère de la sécurité intérieure, et l’attribution des logements sociaux au ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat. Toutes ces trois  affaires ont défrayé la chronique et provoqué l’ire du chef de l’Etat qui a profité de la présentation des vœux à l’Occasion de l’Aïd el Fîtr pour assener ses quatre vérités, mais après rien. Il a fallu attendre quelques mois plus tard pour qu’il procède à un  mini remaniement qui a vu le général Sada Samaké et Mohamed Diarra de la justice quitter le navire. Il n’a suffi que de quelques mois encore pour que le régime se retrouve au cœur d’un autre scandale, celui des mille tracteurs que le PARENA a qualifié de scandale d’Etat. Ce parti politique qui fait la fierté de l’Opposition est allé jusqu’à faire des enquêtes pour révéler que les tracteurs ont été cédés aux paysans au double de leurs prix de revient. Avec ces rocambolesques affaires, certains n’ont pas hésité à qualifier le Mali de République à scandales. Oui ce mot colle bien en ce moment au Mali sous IBK car avant de finir de s’interroger sur la véracité des versions sur l’affaire des mille tracteurs, un autre scandale celui du drame de Mina à la Mecque éclatait, avec plus de 300 morts côté malien.  C’est alors un président de la République affaibli et pris en partie par la presse et l’Opposition, qui alla au mois d’août en tournée dans la troisième région afin de se ressourcer,  d’inaugurer certaines réalisations et d’en poser les jalons pour d’autres. Cette visite à Sikasso a été saluée même par ses détracteurs qui lui reprochaient d’effectuer plus de visites à l’étranger qu’à l’intérieur de son pays. Mais  après Sikasso, sur la terre de ses ancêtres,  IBK sera le premier président de la République du Mali à être  invité et reçu en visite d’Etat par son homologue français  François Hollande. Cette  visite, la première du genre dans l’histoire des relations bilatérales entre le Mali et la France, sera sanctionnée par un sommet de l’OCDE sur le Mali. Cette rencontre aura permis au chef de l’Etat de collecter, ne serait ce que théoriquement,  plus 2 milliards d’Euro d’engagement. En attendant leurs décaissements,  c’est donc  requinqué et fier qu’IBK sera accueilli avec les honneurs à son retour  par une foule sortie nombreuse et en liesse le long des routes depuis  l’Aéroport de Bamako Sénou jusqu’à sa résidence privée à Sébénikoro. Cet accueil populaire, deuxième du genre après sa visite en Chine avec presque le même montant promis comme en France, a laissé plus d’un sur sa faim car les fruits n’ont pas jusque là jamais  tenu leurs promesses de fleurs. Autres faits   marquants de  l’année qui s’achève est l’adoption par l’Assemblée Nationale du statut de chef de file de l’opposition, mais aussi et surtout la victoire des Aiglonets à la CAN U-17 et leur élogieux parcours de médaillés d’argent en finale de la coupe du monde de  leur catégorie.

En définitive le bilan de  cette année 2015 est loin de combler les attentes si nombreuses et si complexes du peuple qui attend beaucoup de son Président et des hommes politiques. Vivement une santé de fer pour doubler d’ardeur afin de relever les multiples défis.

Youssouf Sissoko

PARTAGER

92 COMMENTAIRES

  1. Renforcer la capacité des institutions financières nationales de favoriser et généraliser l’accès de tous aux services bancaires et financiers et aux services d’assurance

  2. Je pense que tout n’est pas encore perdu car le président de la république est un homme de vision et il sait ce que le peuple attends de lui. Nous devons donc le soutenir en cette nouvelle année et je pense que nous ne serions pas déçu car malgré la crise qu’a connu le pays avant son accession au pouvoir et à laquelle des solutions sont en train d’être trouvées; il y a eu quelques avancées dans plusieurs domaines et ce la va se poursuivre.

  3. Promouvoir des politiques axées sur le développement qui favorisent des activités productives, la création d’emplois décents, l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation et stimulent la croissance des microentreprises et des petites et moyennes entreprises et facilitent leur intégration dans le secteur formel, y compris par l’accès aux services financiers.

  4. Parvenir à un niveau élevé de productivité économique par la diversification, la modernisation technologique et l’innovation, notamment en mettant l’accent sur les secteurs à forte valeur ajoutée et à forte intensité de main-d’œuvre.

  5. IBK affirme qu’il faut Maintenir un taux de croissance économique par habitant adapté au contexte national et, en particulier, un taux de croissance annuelle du produit intérieur brut d’au moins 7 % dans les pays les moins avancés.

  6. Pour tout pays qui aspire au à un développement économique,il faut mettre l’accent sur le secteur prive et l’entrepreneuriat.
    C’est dans cette logique que s’inscrit le président IBK car il a de grandes ambitions pour son pays.
    Nous devons donc l’accompagner dans cette vision pour un Mali émergent.

  7. “Bamako, la capitale, qui était supposée être une ville sécurisée, a elle aussi connu deux attentats de grande envergure au restaurant la Terrasse et à l’hôtel Radisson Blu”.
    Ces attaques sont vraiment regrettables mais je pense qu’avec ce nouveau type de guerre que ces terroristes mènent contre les nations du monde aujourd’hui nul n’y est suffisamment préparé.
    Même les grandes puissances de notre monde en font leurs frais; c’est pourquoi nous devons être solidaires de nos gouvernants et leur apporter les informations pour contribuer à ramener la stabilité et la quiétude gage d’un développement assuré.

  8. Pour réaliser une croissance économique durable, IBK affirme qu’il faut que les sociétés créent les conditions garantissant aux gens des emplois de qualité qui stimulent l’économie sans avoir des effets nocifs sur l’environnement. Il faut également que des possibilités d’emploi soient offertes à l’ensemble de la population en âge de travailler et que tous puissent travailler dans des conditions décentes.

  9. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.
    Merci président.

  10. Merci au président IBK et à son gouvernement de créer tous ces emplois pour les maliens.
    Cela à déjà une répercussion positives sur la vies de la population.
    Nous les jeune sommes fiers de lui et savons que nous pouvons compter sur lui.
    Et cela fait de son bilan un bilan positif pour nous.
    Bonne continuation…

  11. La création d’emplois de qualité restera un défi majeur pour presque toutes les économies bien après 2015.
    C’est cette foi qui caractérise IBK et nous sommes convaincu qu’il le fera car tous ce que dit IBK ,celui -ci l fait

  12. Les femmes et la jeunesse sont la cheville ouvrière de tout pays qui aspire à un développement durable.
    Et IBK a tellement compris cela qu’il fait tout pour créer des emplois pour l’indépendance financière de celles ci.Cette volonté du président aura pour résultat immédiat la réduction considérable du taux de chômage dans notre pays qui va se matérialiser par l’amélioration des conditions de vie de tous les maliens.

  13. IBK a constaté qu’énviron la moitié de la population mondiale vit encore avec l’équivalent d’environ 2 dollars par jour. Dans trop d’endroits, avoir un emploi ne garantit pas la capacité d’échapper à la pauvreté. La lenteur et le caractère inégal de ces progrès font que nous devons revoir et réorganiser nos politiques économiques et sociales visant à éliminer complètement la pauvreté.
    Alors nous encourageons ibk pour la mise en oeuvre des differents projets pour bouster le developpement économique du Mali à travers la jeunesse

  14. Je félicite le président IBK pour ses actions en faveur du bien-être de la population en général et de la jeunesse en particulier. Je souhaite de tout mon cœur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci aux présidents de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ses actions.

  15. Le bienfait n’est jamais perdu alors soyons fier de IBK qui a toujours mis une considération sur la jeunesse et le bien être du développement économique du Mali à travers la jeunesse

  16. Depuis deux ans,cet hommes ne cesse de prendre les bonnes initiatives pour donner à notre pays toute la place qui lui revient de droit sur la scène internationale.
    Et nous voyons ce que cela nous apporte déjà comme bon résultat.
    Merci IBK.

  17. Cet homme est celui qui a réussi à faire en deux ans ce que certains n’ont pas pu faire en dix ans ou plus.
    Son bilan à mi parcours est très bon et nous ne pouvons que que le soutenir et l’encourager.
    Merci président.

  18. “Le bilan est en deçà des attentes et des aspirations de la grande majorité des maliens. Et pour cause, après la signature le 15 mai et le 20 juin 2015 de l’accord de paix et de réconciliation issu des pourparlers d’Alger, entre l’Etat malien et les groupes armés, on croyait fumer enfin le calumet de la paix définitive, mais c’était sans compter sur la lenteur de nos autorités dans la mise en œuvre du processus”.
    Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos autorités en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Cependant, je dirai que des avancées ont été notées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  19. je pense que nous n’avons pas eu tord d’accorder notre suffrage au président IBK.
    Par conséquent nous devons le féliciter pour les avancées connus depuis son accession à la présidence et nous devons le soutenir et l’accompagner pour le reste des projets qui n’ont pas encore connu de réalisation.

  20. IBK et son gouvernement ont créé des emplois pour diminué le taux du chômage, commandé des matériels de combat pour nos forces armées. IBK a beaucoup fait pour le Mali durant ces 2ans, grâce à lui que l’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014.
    Et on dit toujours qu’il ne fait rien. A te sabali té sah!

  21. Je constate qu’il y au moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe.

  22. La volonté du président de créer 200.000 emplois durables pour les jeunes n’est pas du tout veine car des avancées sont déjà remarquées avec l’atteinte en deux ans de gestion de 35% de ce chiffre.
    Nous devons donc l’accompagner dans ses actions et apporter notre soutien dans le cadre de ce programme bénéfique pour tout un chacun de nous.

  23. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  24. Je félicite le président pour ses actions en faveur du bien-être de la population et de la jeunesse en particulier. Je souhaite de tout mon cœur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci aux présidents de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ces actions.

  25. « Nous avons l’ambition d’offrir de l’emploi aux jeunes » dixit le président IBK lors de la célébration de la journée nationale de l’industrie.
    En plus des 14 116 emplois du 1er janvier au 31 juillet 2015, 71 652 emplois durables ont été générés par les activités économiques sur l’étendue du territoire national, soit 36% de la promesse du Président de la République. Et du 1er juillet au 30 septembre 2015; 5795 emplois dont 3684 sont des contrats à durée déterminée et 2111 à durée indéterminée.
    Ces chiffres démontrent que la volonté est là il faut donc y aller.

  26. Pour ma pat, je pense que le président jusque là, en deux années de gestion, a fait un gros boulot même si seul semble être peu au vue des attentes. Cependant, plusieurs défis l’attendent notamment la paix et la réconciliation nationale. Mais, je pense que cela ne saurait arriver sans l’implication de tous car ces défis sont les nôtres et non le président seul.

  27. A deux ans de gestion, le président IBK a redonné vie à la Nation. Loin de me réjouir, je pense qu’il y a de nombreux challenges. Et j’appelle la population à soutenir le président dans ces actions. Car c’est ensemble que nous relèverons le défi.

  28. Moi, je pense que l’arrivée du président IBK au pouvoir a été très important pour notre pays car il vivait une crise qui l’a plongé dans le désastre. Mais grâce à son dynamisme et son dévouement a relevé le pays, il a donné de l’espoir au peuple avec la signature d’un accord de paix. Certes, cet accord peine a rentré dans sa phase de mise en oeuvre, mais force est de reconnaître qu’il est un moyen de restaurer la paix et la réconciliation nationale.

  29. Contrairement, ce que le journaliste a avancé concernant le bilan de l’année 2015, je pense qu’il est satisfaisant. Certes, beaucoup d’efforts ont été consenti pour le retour de la paix et de la sécurité, mais de nombreux défis nous attendent notamment l’application intégrale de l’accord d’Alger. Et, j’ai foi car les parties signataires ont toujours montré leur bonne volonté pour son application.

  30. A mon avis, j’estime que le bilan en deux ans de gestions d’IBK est satisfaisant au vue de tous les acquis notamment la signature d’un accord déterminant dans la résolution de la crise. Loin de nous réjouir, je pense que beaucoup reste à faire.

  31. C’est sans appel, je peux dire qu’en deux ans de gestions, le président a su remettre le pays sur les rails sachant bien qu’il a hérité d’un pays à l’agonie. Mais, beaucoup reste à faire et je pense qu’il arrivera avec le soutien de tous.

  32. Moi, je pense que le bilan présenté par le GAD reflète la réalité. En effet, je pense qu’en deux ans de gestions et héritant d’un pays bord du gouffre, le président a su tirer son épingle de jeu. Et il est à féliciter et à encourager. Cependant, force est de constater que de nombreux défis nous attendent ceux de la paix et de la réconciliation nationale.

  33. Pour ma part, le président IBK a hérité d’un pays presqu’à l’agonie. Mais grâce à sa détermination et son amour pour la mère patrie, il a su redonné vie à ce pays. Partant de là, je souhaiterais que nous peuple du Malien, encourageons le président a redoublé d’effort afin de sortir le pays dans sa situation actuelle.

  34. Je pense que la population doit comprendre une chose,c’est que nous revenons d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le pays. Donc, les choses peuvent pas aller comme sur des roulettes. Il faut confiance à IBK et son gouvernement et je pense qu’ils ont besoin de nos soutiens pour sortir le pays dans sa léthargie.

  35. Je pense que la gestion du président IBK pour le compte de l’année 2015 est bonne contrairement à ce que le journaliste veut nous faire croire. Il faut noter que nous revenons d’une crise qui a plongé le pays dans le gouffre. Donc, je pense que le bilan est bon en deux ans de gouvernance.

  36. Les accords de paix sont dans leur phase d’application qui d’ailleurs est d’une avancée louable. Nous notons la libération de prisonniers et la mise en place de la commission vérité et réconciliation et DDR.
    Les partis signataires de ces accords sont prêts pour aller définitivement à la paix tant recherchée.

  37. Il est pour la bonne gouvernance c’est pourquoi il veut tout mettre en oeuvre pour éradiquer la corruption de notre société. Cela représente un réel frein de développement et il a jugé bon de mandater les nouveaux magistrats de mettre un accent particulier sur la corruption

  38. Aucun malien ne peut se plaindre de la gestion des affaires d’IBK durant cette année. Le pays est sombré dans une crise sans précédent. Conscient de cette situation, je suis convaincu que le bilan d’Ibrahim Boubacar Keïta est salutaire.

  39. Les institutions financières FMI et autres approuvent le mode de gestion de notre finance et prévoit une croissance de 5,7%. Cette croissance rejaillira sur la population mettant fin aux souffrance de nos parents.

  40. Les journalistes doivent comprendre qu’un président est jugé sur 5 ans et non 2 ans. Nous pouvons dire que le bilan est positif dans la mesure notre économie est assainie et les actions de développement se posent, nous ne pouvons qu’être fiers du président.

  41. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.
    Merci président.

  42. IBK a promis l’équipement des forces de sécurité et doté le camp de Ségou d’un hélico. A cela il faut ajouter les différents accords de partenariat signés avec les USA et l’UE pour la lutte contre le terrorisme

  43. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes.

  44. Depuis qu’IBK est là l’économie se porte bien grâce à son équipe dynamique, très dévouée au travail. Il ont sure trouver la confiance des partenaires financiers et des financements des projets pour notre pays.

  45. IBK est à saluer et féliciter pour ses efforts pour la paix et la construction des infrastructures offertes aux différentes localités de la région Ségovienne. C’est un bâtisseur dont nous avons besoin ici au Mali

  46. En moins de 2 ans on ne peut pas redresser un pays qui a fait plus de 20 ans dans une crise existentielle et multidimensionnelle. Les défis sont énormes et prendront plus de temps qu’on ne le pense. IBK reconstruit les maux dont travers le pays et il commença par la base pour mieux cerner les différentes difficultés existentielles. Cela est une politique de gouvernance plus crédible et plus avantageux.

  47. Ces journalistes de merde nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  48. Les années écroulées IBK par sa politique de gouvernance a pu faire un bilan salutaire. Vue les conditions dans laquelle se trouvait le pays, à son arrivé, il n’était pas évident qu’il réussisse tous ce dont il a reçu actuellement et continue toujours.

  49. 💡 💡 Je juge que la gouvernance des 2 ans et quelque mois passés résulte à bilan très positif, parce que lentement et surement, commençant par la base étape par étape IBK mène un travail très remarquable. Les détracteurs essayent de tromper la conscience et l’opinion publique en leur faveur dans le seul but de nuire au régime en place.

  50. Les maliens doivent comprend que notre pays revient d'une crise très ardant et pendant des années, les choses ne peuvent s’accélérer comme nous le voulons tous. Cela fait seulement deux ans et quelque mois qu'IBK est élu à la magistrature suprême, il n'a pas eu de temps nécessaire pour redresser le pays, un pays qui souffre pendant très longtemps.

  51. Nous n’avons absolument pas besoin de vos conneries en ce moment précis, la population n’a pas besoin d’être plus agitée que cela !!! Donc s’il vous plait, gardez vos remarques pour vous même !!!

  52. La gouvernance d’IBK quoi qu’on dise reste la meilleure. Malgré la charge de son programme de la campagne présidentielle de 2013, il est encore confronté à d’autres problèmes plus colossaux que prévus. Le Président de de République est déterminé et attentif pour redresser le pays. Les détracteurs essaient de tromper l’opinion publique, pour en tirer profit, mais le peuple reste indifférent.

  53. Le Président de la République met tout en n’œuvre pour épanouir son peuple en trouvant le plus tôt possible des suites favorables aux nombreux maux dont le pays est confronté depuis les régimes précédents. IBK n’est pas à indexer si nous devons chercher des coupables aux maux qui persistent de nos jours. Il a été élu pour résoudre la situation surtout la situation politico-sécuritaire dans le septentrion malien et aussi trouver des solutions de sortie favorable dans cette crise multidimensionnelle et en 2015 il a eu un bilan satisfaisante.

  54. “Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013″. Qui dit mieux! Personne ne pourra dire le contraire car la vérité est irréversible.

  55. Je lance un vibrante appelle à la population malienne et cela sans exception, à toute souche politique ou apolitique et associative et même solitaire. Le régime d’IBK a vraiment besoin de soutien. Il a été élu avec plus de 77% de voix, tous les maliens doivent le soutenir ainsi nous pouvons sortie le pays de cette crise multidimensionnelle.

  56. Tu as raison, « Il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir ». IBK et son staff son au four et au moulin pour sortie notre pays de cette crise qui persiste depuis des années. IBK n’est pas le fautif, non loin de là. IBK est le sauveur. Sa politique de gouvernance et de sortie de crise est et restera la meilleure si toute la population malienne s’engage pour soutenir tous les actions gouvernementales et être en complicité parfaite avec le régime en place.

  57. IBK est un bon président, il a amélioré plusieurs secteurs notamment l’augmentation des salaires, le classement des cadres et l’adoption d’un budget pour les armements et équipements des militaires qui étaient déposés à l’assemblée nationale depuis 2002 sans être adopté lors des régimes précédents et aussi le changement des conditions de vie des forces armées maliennes.

  58. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation et que nous arrêtons de faire de la diffamation cher journaliste, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place, et que vous arrêtez de nous emmerder !!!

  59. Laissez-nous tranquille avec les bêtises qui vous servent d’article, trouvez-vous une autre occupation et laissez le journalisme, ce n’est pas votre métier mon cher !!! IBK est le meilleur président que le MALI n’a jamais eu !!!

  60. Monsieur le journaliste, vous croyez impressionner les gens peut-être avec ces informations venues du grand marché, là où on dit tout et n’importe quoi à la fois !!! Vous rêvez en plein midi !!! 👿 👿 👿

  61. Nous avons confiance au retour de la paix et de la sécurité dans les trois régions du nord MALI, et ça se fera quoi qu’il arrive !!! Mais il nous faut juste être patient et solidaire envers nos autorités pour leur faciliter la tâche !!!

  62. Soutenir le président IBK est une façon de soutenir le développement de ce pays, non seulement la majorité, toute les parties du Mali doivent apporter leurs soutiens au président de la république.
    IBK l’a dit lors de sa visite dans la 3em région de Sikasso il dit ceci : “je suis le président de tous les maliens de la majorité ainsi que de l’opposition et nous devons ensemble participer dans le développement du pays”.
    Le soutien du président IBK est un intérêt général et il est du devoir de tous les fils du pays de le soutenir.

    Mr. le journaliste, 2015 a été une malheur pour beaucoup des pays du monde entier, mais pour nous il est important d’oublier et d’avancer.

  63. Ibrahim Boubacar Keïta n’est pas fou pour remanier actuellement son gouvernement. Les actuels ministres sont à la hauteur des attentes du peuple.

  64. Ibrahim Boubacar Keïta n’est pas fou pour remanier actuellement son gouvernement. Les actuels ministres sont à la hauteur des attentes du peuple.

  65. La paix est la seule chose qui importe, pour le moment, chez les habitants maliens. L’année 2015 a été pleine de succès et de réussite pour nous. L’accord d’Alger à lui seul nous soulage de la réussite de cette année.

  66. Les réfugiés maliens sont pressés de rentrer dans le pays. Nous invitons toutes les parties signataires de l’accord à faire tout leur mieux pour que l’année 2015 soit gravée dans notre mémoire pour la vie. ➡ ➡ ➡ 😥 😥 😥

  67. Certes, l’accord de paix a été signé. Mais la paix n’est pas jusqu’à présent de retour dans notre pays. Nos concitoyens sont toujours dans les pays voisins comme des réfugiés.

  68. Nous voulons la paix, la sécurité, la tranquillité et la réconciliation nationale. Nous sommes à la fin de l’année 2015, l’année qui a donné naissance à l’accord de paix issu des pourparlers d’Alger. 😯 😯 😯 😯 💡 💡 💡

  69. Les maliens n’attendent que les conclusions de la commission ad-hoc chargée d’enquêter sur le scandale des engrais hors norme. Maintenant on peut accuser qui que ce soit.

  70. Le scandale des engrais hors norme dépasse la compréhension humaine. Les éventuelles conséquences sont néfastes. Tous les paysans sont soucieux de la campagne agricole 2015-2016. Mais le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour rattraper le manque.

  71. Selon certaines sources d’informations, il est fort probable qu’il y ait des engrais frelatés au Mali. Mais ce que je demande comme service aux maliens intéressés par cette affaire , c’est de ne pas mettre la charrue avant les bœufs.

  72. L’année 2015 a été marquée par la signature d’un accord de paix au Mali. Le pays, sombré dans la crise depuis 2012, a connu un texte de paix en 2015. C’est une année qui restera gravée dans les mémoires des maliens pour toujours.

  73. La paix que doit apporter l’accord de paix issu du processus d’Alger est la seule chose qu’attendent actuellement tous les citoyens maliens. Nous sommes sans doute rassurés d’une paix. Cela grâce à la signature de l’accord d’Alger en 2015. Donc 2015 n’est une année sombre ou mauvaise pour notre pays. 😆 😆 😆

  74. Le pays était plongé jusqu’au cou avant l’arrivée d’IBK. Si vous n’avez pas le courage de pointer du doigt ATT et Alpha. De grâce ne venez pas nous racontez des baratins. Un régime basé sur la mauvaise gouvernance ne peut pas faire un grand succès sur le plan économique. Vous ne vous rendez pas compte mais la parole vous mordre tous les jours.

  75. Comment IBK peut être le responsable de tout ce qui arrive au Mali ? iika dourou-dourou fila té tanbo. Cherche une solution à ta maladie, tu décornes. A peine 2 ans et trois mois au pouvoir, il ne peut pas être celui qui a engendré toutes ces multiples crises que notre pays traverse.

  76. Evitons de mettre le bâton dans la roue pour que le Mali avance, nous ne sommes pas en phase de bilan.
    Prions que 2016 soit meilleurs pour le Mali et pour le monde entier.

  77. Il est temps que les maliens commencent sérieusement à comprendre que le Mali se trouve dans une situation très critique. CEUX QUI ONT PASSE Dix ans à la tête du pays n’étaient pas confronté à ces mêmes difficultés mais ils n’ont rien pu faire de concret.

  78. Le Mali vas mal avec ses journalistes…
    Mr. Le journaliste, ceci n’est pas une blague, il faut savoir ce que tu dis, les maliens ne sont pas des éléments de jeux.
    Nous sommes au courant de ce qui se passe dans cette nation, mais ses journalistes sont le plus souvent ceux qui mettent le pays dans des complications.
    Ce journaliste n’a fait que cité les difficultés de l’année, et des difficultés qui ont touché partout dans le monde entier…

  79. 😆 😆 😆 😆 Les autorités maliennes sont plus que jamais conscient de la crise que traverse ce pays, raison pour laquelle IBK n’est pas passé par milles chemins pour résoudre la crise du nord. Une fois au pouvoir la première des choses étaient de mettre terme à cette crise et Dieu merci il l’a fait. Maintenant à nous d’attendre, son mandat n’est pas fini mon cher. Il a encore du temps pour régler tous ces soucis.

  80. Mr. le journaliste je ne peux pas comprendre comment vous pouviez prendre la décision de toute une nation comme étant un ordre dans un pays aussi démocrate que le Mali.
    Les maliens sont lourdement motivé derrière IBK et cela a été confirmé depuis leurs massive sortis de 2013 pour soutenir cet homme. Tu penses que quoi Mr. le journalcon, qu’après avoir choisie ce président massivement ses maliens ne vont pas le suivre, que ses maliens ne vont pas le soutenir que ses maliens ne continuerons pas de prendre sa défense ?
    Tu te trompes en croyant cela, nous continuerons à suivre et à soutenir le président quel qu’en soit le résultat, IBK fait le plaisir des maliens.

  81. IBK n’est pas un Dieu, il est tout simplement un être humain qui n’a pas forcement la réponse à tous les problèmes. Il a prouvé en deux, même s’il a été confronté à quelques difficultés, qu’il l’homme qu’il faut pour le Mali. Seuls les ingrats diront le contraire.

  82. Le problème n’est pas IBK mais ceux qui, ne veulent pas le changement surtout ceux qui veulent se procurer de l’argent de l’Etat et gaspiller aux femmes ou dans les sales affaire. Pour aider le président à atteindre ses objectifs nous devons nous montrer des véritables citoyens afin d’aider IBK et son gouvernement à amener de l’ordre et la paix dans le pays.

  83. Nous avons tendance à jeter les fautes sur nos dirigeant alors que ses personnes veulent la même que nous mais il faut certain conditions pour que nos plaisirs soit comblé.
    Nous devons nous sacrifier au nom de cette nation, les maliennes et maliens doivent être capable de comprendre que cette nation est une part de chacun de nous et que lorsque ça réussi elle fait notre honore et quand sa failli aussi c’est notre malheur aussi, alors la meilleurs solution est d’avoir confiance sur cet homme que nous avons ensemble choisi pour un avenir meilleur de ce pays.
    Vive un Mali unis…

  84. ce n’est pas le président IBK qui doit être pointé du doigt, c’est l’oracle du Mali et du monde entier.
    Nous sommes tous conscient que le président IBK a fait son mieux et plus d’ailleurs, il a tenté et nous attendons qu’il réussisse, cette réussite sera pour le peuple du Mali.
    IBK est un travailleur, il faut comprendre qu’il ne laissera jamais son pays, arrêtons d’apporter des accusation inutiles.

  85. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 La qualité fait la différence, les qualités d’IBK se sont déjà avérées concrets. Un pays longtemps plongé dans une crise ne peut pas voir le jour en deux ans. Mais comme il l’a dit très bientôt chacun aura sa part de gâteau. Restons optimiste. 😳 😳 😳 😳 😳

  86. Mr. le journaliste arrête de prendre les maliens comme des non réfléchies, les maliens sont des personnes qui écoutent les information, qui savent ce qui se passe à travers le monde entier.
    En ce 2015 le monde entier à connu des complications, ce n’est pas au Mali seulement que les choses ont été difficile. Par contre chez nous au Mali, on doit dire Dieu merci pour ses grandes réalisations qui ont été faites par le président de la république avec l’assistance de ce charment gouvernement.
    Prions pour que 2016 soit une année en faveur des maliens …

  87. Quoi que vous puissiez dire, les efforts d’IBK et son gouvernement sont reconnu parce peuple. Notre président 5 étoile a su honoré le Mali, pour cela nous lui seront toujours reconnaissant.

  88. Le président fait son mieux et d’ailleurs plus, on ne peut pas se rendre compte de ses réalisations si on n’est pas à l’intérieure du pays et faire part de la paix et d’une réconciliation.

  89. Je suis confiant que l’année 2016 sera une année des maliens, dans cette année le pays connaîtra le vrai sens du développement…

  90. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 J’ai été toujours convaincu par la bravoure et la compétence d’IBK à gérer ce Mali comme vous l’avez toujours fait d’ailleurs. Douté de ce monsieur, c’est mal le connaitre. Bravo à vous IBK, pendant ces deux ans et trois mois, vos compétences se sont avérées crédibles ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  91. Nous avons confiance en la bonne gestion de notre président, IBK est ce président qui est choisi par tous les maliens et cela est loin d’être un hasard.
    Mais il faut reconnaitre à chaque chose en son temps et à chaque temps en sa chose…
    Je suis sûr que l'année 2016 sera différent des autres ans, les maliens de tout bords n'ont juste qu'à prier pour le retour de la paix et de la stabilité, pour la bonne gestion et que les maliens doivent apporter leurs soutiens au président au gouvernement c'est en ce sens que le Mali sera fier de son fils.
    Le Mali dans une union….

  92. Ce n’est pas pour rien que le président a été choisi par la majorité écrasante de la population. Il sait ce que cela signifie. D’ailleurs en deux ans il a réalisé des choses dont on s’y attendait le moins. Il faut que les journalistes cessent de rendre à néant tous ses efforts pour la construction d’un Etat fort.

Comments are closed.