Procès de l’attentat de la Terrasse à Bamako: «Ibrahim 10» et Sadou Chaka condamnés à mort

5

Après un rapide délibéré, la cour d’assises anti-terroriste de Bamako a reconnu, mercredi 28 octobre, le Mauritanien Fawaz Ould Ahmed, alias « Ibrahim 10 », coupable d’appartenance à un groupe jihadiste, d’homicide en lien avec une entreprise terroriste et de financement du terrorisme. Lui et son co-prévenu, Sadou Chaka, sont condamnés à la peine de mort ainsi qu’à 10 millions de francs CFA d’amende pour les attentats du restaurant la Terrasse et de l’hôtel Radisson Blu de Bamako. Ces deux attaques avaient coûté la vie à 25 personnes, ainsi qu’à deux assaillants.

Durant les neuf heures d’audience de ce deuxième jour de procès, Fawaz Ould Ahmed alias « Ibrahim 10 », n’a montré aucun remord. À la barre, il a détaillé la planification de l’attentat du Radisson Blu. Pour celui du restaurant la Terrasse, où il tua cinq personnes, Fawaz Ould Ahmed a déclaré l’avoir commis pour venger le prophète à la suite la publication des caricatures par Charlie Hebdo.

« Qui sommes-nous pour nous croire investit de la défense de Dieu et du prophète ? », lui a demandé un avocat des parties civiles dans sa plaidoirie.

L’avocat d’«Ibrahim 10» annonce un pourvoi en cassation et demande plus de clémence

La cour, en condamnant Fawaz Ould Ahmed et son co-accusé Sadou Chaka, à la peine de mort, a tranché la question. Ce qui satisfait entièrement Me Mamari Diarra, un autre avocat des parties civiles : « Ça permet déjà aux victimes de savoir qu’il y a un État derrière et qui est prêt à sévir chaque fois que la loi pénale est violée, et chaque fois que leurs droits, les droits de l’Homme, sont vraiment violés. »

Fawaz Ould Ahmed a, durant sa dernière prise de parole, demandé pardon aux victimes maliennes et de confession musulmane. Pour cela, Me Amadou Dioroba Diallo, avocat de la défense, a demandé plus de clémence : « Notre demande en pourvoi en cassation, ce sera tout juste de demander l’application de la loi uniforme. Cette loi prévoit la perpétuité, et non la peine de mort. »

Depuis 1980, il existe justement un moratoire sur la question de la peine capitale. Celle-ci n’est plus appliquée au Mali.

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. ENCORE UN ‘NEGRE DE L ISLAM’ , MANIPULE PAR LES MALINS ARABES, IDIOTISE EN RECITANT A FAIRE FONDRE LA RAISON, RETOURNE ‘TOUT PUISSANT’ CONTRE LES SIENS, PUISQUE TOUTE SA RACE A ETE CONSTAMENT VIOLEE PAR LES ARABES SUR SA PROPRE TERRE, UN AUTRE ‘NEGRE DE L ISLAM’, COMBIEN SONT ILS INNOCENTS PUISQUE FOUS, MADOU DICKO,KOUFFA,EL HADJ OMAR,SAMORY TOURE, KAOU DJIM, BEAUCOUP DE BAMAKOIS…

    …L ISLAM ET SES REPRIMENDES FOUS SERIEUX, LES RELIGIONS D ABRAHAM QUI FONT DES DEBILES MENTAUX…

    soeros=sowers=suares=suare=semeur=culticateur=haraneh=noir africain=agriculteur=[africa’el(teur)], les lettres sont des symboles a fraire perdre le raisonnement des sons qui eux ne mentent pas. LA VERITEE EST DANS L ORALITE, L ECRITURE EST BASEE SUR DU MENSONGE A REPETITION IMPOSEE COMME RECITATION DANS LES ECOLES.

  2. Ce criminel parle de vengeance contre Charlie hebdo. Or, juste après les faits, Mahmoud Dicko parle de la colère divine. Pour lui, ces tueurs sont envoyés de Dieu pour rendre justice. Peut-on conclure qu’il est associé à la bande des terroristes contre le Mali

    • DIEU, C EST L ARABE QUI DETIENT LES CLEFS DE SA CERVELLE, MEME MADOU DICKO EST UN DIEU POUR CERTAINS AU MALI, LE CHERIF DE NIORO UN DIEU POUR D AUTRES, KOUFFA A POUR DIEU IYAD AG ALI, DICKO A POUR DIEU BOUYE, …

      VOUS SOUNEZ VOUS DE CETTE PHRASE DE PLAISANTERIE : ” DIEU M A FABRIQUE, MOI AUSSI JE T AI CREE…”, CA DECRIT BIEN LA SITUATION DANS LEAS RELIGIONS D ABRAHAM, LES GENS SODOMISENT TOUT EN SE FAISANT SODOMISER PAR AUTRE…INTERMINABLE, PAS DE RAISON…

      ….C EST VALABLE POUR TOUTES LES RELIGIONS ABRAHAMIQUES…CHACUN EST ERUDIT POUR L AUTRE, DANS LA CONCURENCE FAROUCHE DE QUI PENETRE QUI, LA RAISON EST PERDUE!….PEINE PERDUE… L ISLAM ET TOUTES LES RELIGIONS ABRAHAMIQUES MONOTHEISTES SONT LA LEPRE DE L HUMANITEE TOUTE ENTIERE, PARDON, MAIS C EST VRAI, REFLECHISSEZ UN TOUT PETIT PEU LA DESSUS EN VOUS METTANT A COTE, HORS DE LA MELEE…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here