M5-RFP : Difficile reprise des activités

4

Le principal mouvement de contestation du régime déchu d’Ibrahim Boubacar Keïta, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), a du mal à se remettre après les crises de leadership.  En décidant de voler de ses  propres ailes, c’est-à-dire sans l’imam Dicko et son mouvement politique, le M5-RFP ressemble aujourd’hui à une coquille vide.

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques n’est pas content de la gestion de la transition par les militaires. Et pour que nul n’en doute, le principal mouvement de contestation du régime déchu d’Ibrahim Boubacar Keïta a tenu deux « grands meetings ». D’abord, le dimanche 21 février 2021, au Palais de la Culture de Bamako et le week-end dernier, à la Maison des ainés. Au cours de ces rassemblements, les responsables du mouvement  sont revenus sur la gestion de la transition en cours au Mali depuis août 2020. Dans une déclaration lue par Me Mohamed Aly Bathily, ancien ministre, le M5-RFP exige la relecture de l’Accord d’Alger et prône la tenue, sans délai, des assises nationales de la refondation. En outre, le M5-RFP dit « NON à la marche d’une transition sans boussole ni repère ; NON aux manœuvres en cours pour faire des élections à venir une cession du pouvoir à un homme choisi par la junte ; NON aux injustices, aux arrestations extrajudiciaires, aux atteintes aux libertés d’expression…». Selon le M5-RFP, la transition en général et le processus électoral en particulier ne peuvent continuer à être l’affaire « d’une junte militaire qui a décidé de faire main-basse sur tout le Mali : les institutions, l’administration, l’économie, les élections…».

Plusieurs responsables du M5-RFP ont participé, dont Choguel Kokalla Maïga, Me Mohamed Aly Bathily, Modibo Sidibé, Me Demba Traoré, Me Mountaga Tall, Jeamille Bittar, Mme Sy Kadiatou Sow. « Le Mouvement du 5 juin, convaincu, « preuves à l’appui », de l’existence d’une complicité objective et d’une convergence d’intérêts et d’objectifs entre l’ancien régime officiellement déchu et les autorités militaires de la transition, fidèle à ses idéaux et engagements, a déjà déclaré qu’il ne peut ni s’associer ni assumer la gouvernance en cours, ni rester non plus observateur passif de ses dérives », révèle la déclaration du M5-RFP. Pour le mouvement, ne pas rester un observateur passif, c’est affirmer son désaccord et continuer de porter les justes et légitimes revendications du peuple malien pour les faire aboutir par tous les moyens légaux et démocratiques. Selon le M5-RFP, quand on n’est pas d’accord, on dit : NON ! « Le M5-RFP dit NON et agira en conséquence pour mettre un terme à la perpétuation des pratiques que le peuple malien, sous sa houlette, a combattu au prix du sang des martyrs tombés sous les balles assassines du régime déchu. A cet égard, au-delà des annonces futiles du pouvoir militaire, le M5-RFP réaffirme sa ferme détermination à obtenir justice et réparation pour eux. Le M5-RFP dit NON aux velléités de quelques hauts gradés des Forces de Défense et de Sécurité qui ont usurpé la victoire du peuple, de troquer le treillis militaire contre le costume ou le boubou civil et de délaisser les théâtres des opérations pour s’embourber dans les jeux et intrigues à Bamako et ailleurs ». Le M5-RFP dit NON à l’impunité pour les auteurs de la corruption et de toutes les autres formes de délinquance financière qui ont ruiné et appauvri le Mali et qui continuent de narguer le peuple malien auquel ils ont imposé des conditions de vie infrahumaines. Pire, ajoute la déclaration du M5-RFP, les pratiques de corruption continuent à tous les niveaux à un rythme effrayant. Le M5-RFP, s’adossant à la volonté du Peuple malien à travers les prises de positions de toutes ses composantes, dit NON à la mise en œuvre intégrale et accélérée de l’Accord d’Alger et exige, pour le moins, sa relecture. Pour le M5-RFP, l’intégrité territoriale du Mali, la souveraineté nationale, l’unité nationale, la forme républicaine et laïque de l’Etat ne sont pas négociables. « Le M5-RFP dit NON à la marche d’une transition sans boussole ni repère, ne sachant où aller ni que faire et prône la tenue sans délai, des Assises nationales de la Refondation pour arrêter le pilotage à vue, les multiples dérives et surtout pour fixer un cap à l’action publique. Le M5-RFP dit NON aux manœuvres en cours pour faire des élections à venir une cession du pouvoir à un homme choisi par la junte pour perpétuer son pouvoir et s’assurer d’une immunité. La transition en général, et le processus électoral en particulier, ne peuvent continuer à être l’affaire d’une junte militaire qui a décidé de faire main-basse sur tout le Mali : les institutions, l’administration, l’économie, les élections. Le M5-RFP dit NON aux injustices qui se perpétuent, aux arrestations extrajudiciaires, aux atteintes aux libertés d’expression, de la presse, de manifester et aussi aux démolitions sélectives d’habitations sans le moindre respect des règles procédurales et de la dignité humaine dans le mépris total des missions et des priorités assignées à la Transition », indique la déclaration du M5-RFP. Au cours de ce meeting, le M5-RFP précise qu’il agira pour redonner à la Transition son vrai sens et la trajectoire dont elle n’aurait jamais dû dévier. « Nous le ferons pour nos martyrs, nous le ferons pour notre peuple, nous le ferons pour la grandeur de notre pays. Le meeting d’aujourd’hui n’est que le premier jalon de l’entreprise de rectification de la Transition que nous entamons. Et que nous conduirons ensemble à terme. Inch’Allah !», conclut la déclaration. Le mouvement est revenu sur sa position, le week-end dernier, à la Maison des ainés. Le message est on ne peut plus clair. Seulement, le M5 aura du pain sur la planche pour réaliser ses objectifs. Puisque le principal mouvement de contestation du régime déchu d’Ibrahim Boubacar Keïta a du mal à se remettre après les crises de leadership.  En décidant de redémarrer sans l’imam Dicko et son mouvement politique, le M5 RFP ressemble aujourd’hui à une coquille vide.

Zan Diarra

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. ON A DEJA DIT AU M5 RFP QU’IL N’EXISTE PLUS. VOUS VOULEZ VOUS FAIRE HUMILIER, ESSAYER DE SORTIR ET D’ALLER ACCUPER NOS RONDS POINTS.
    LE MALI IRA MIEUX SANS CES POLITICIENS DECHUS, QUI NE SOUHAITENT QUE LE CHAO AU MALI. LES ELECTIONS SE PREPARENT ALORS TAISSEZ VOUS ET PREPAREZ VOUS, SINON VOUS ALLEZ PERDRE LE PEU QUE VOUS PENSEZ DETENIR ENCORE AUJOURD’UI.

    • Je ne sais personnellement ce que cherche à présent les responsables du M5-RFP. Le Mali est fatigué, éprouvé. Les maliens ont assez du désordre et ne veulent plus en rajouter. Préparez les élections car vous êtes des politiciens. Vous devez plutôt suivre que les dirigeants de la transition ne commettent des erreurs et des omissions dans la rédaction des nouveaux textes au lieu de les accuser sans fondement. Vous les politiciens ne devraient pas courir derrière les postes de la transition. Vous dormez paisiblement dans vos luxueuses demeures acquises parfois de façon malhonnête grâce aux militaires à qui nous devons être reconnaissants. Laissez ces militaires travailler à calmer notre pays. Chacun de vous aura constaté qu’il y a plus de calme maintenant qu’au temps de IBK. Les gens vous suivront difficilement parce qu’ayant constatés que vous courez pour propres intérêts surtout. Vous voulez faire croire aux citoyens qu’ils travaillent pour donner le pouvoir à quelqu’un de leur choix. Il n’en est rien.

    • Je ne sais personnellement ce que cherche à présent les responsables du M5-RFP. Le Mali est fatigué, éprouvé. Les maliens ont assez du désordre et ne veulent plus en rajouter. Préparez les élections car vous êtes des politiciens. Vous devez plutôt suivre que les dirigeants de la transition ne commettent des erreurs et des omissions dans la rédaction des nouveaux textes au lieu de les accuser sans fondement. Vous les politiciens ne devraient pas courir derrière les postes de la transition. Vous dormez paisiblement dans vos luxueuses demeures acquises parfois de façon malhonnête grâce aux militaires à qui nous devons être reconnaissants. Laissez ces militaires travailler à calmer notre pays. Chacun de vous aura constaté qu’il y a plus de calme maintenant qu’au temps de IBK. Les gens vous suivront difficilement parce qu’ayant constatés que vous courez pour vos propres intérêts surtout. Vous voulez faire croire aux citoyens qu’ils travaillent pour donner le pouvoir à quelqu’un de leur choix. Il n’en est rien.

  2. Once again Malians politicians plus military have become as dangerously self centered plus blind to important world modern conditions as IBK government was. As result have missed some very important conditions that should be considered in actions we take as government plus people. Great lie being told by nations throughout world is that global warming will not reach point of no return for thirty years . Truth I have repeatedly received from sources I am not able to go near but have proven to be reliable is that at rate of global warming plus it’s rate of increase we have twenty years or less to take necessary actions that end actions that break down ozone.
    Modern day lifestyles that are growing in number of people practicing them but need be reduced by billions even with world altering to widespread usage of renewable energy. It is stupid to believe as much as fifty percent of world especially developed world as needed will instantly stop use of entities that breakdown ozone that cause global warming to degree needed thus we need eliminate enough humans to reduce energy use to extent ozone breakdown no longer exist.

    Delivery of necessary deaths will have multifaceted approach with disease epidemic killing billions most likely greatest plus by far most effective method. Race will become important factor. With that being acknowledged it is reasonable for Europeans with intent of disproportionately increasing their survival number presence attempt to partition north Mali for Europeans to live while at same time eradicate all Negroids stupid enough to untimely attempt to stay in Europe. Those Negroids of their own wrongful choice will be sacrificed. In places like United States much same will happen as Biden already position Caucasians immigrants to replace African Americans. Biden got African Americans back to only few exist. As African Americans were repeatedly told Trump was best thing they had going. It is foolish to believe religion will save them when Caucasian replacing them are also christians. Still they will not do right.
    This condition is real plus ultimate will occur at breakneck pace. We need take position of what now belong to Ubuntu belong to Ubuntu. Mali as is belong to Ubuntu.
    No partition of Mali. Stupid do not get break. This ” shit” is real.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here