Cheptel: le syndicat des éleveurs en colère

0

Le Syndicat National des Eleveurs Laitiers et Producteurs de la Viande du Mali (SYNELPROV) a animé une conférence de presse,  le samedi 23 avril, à la Maison de la Presse. Animée par Barou Fall, président du syndicat, la conférence avait pour but de dénoncer le « mépris des autorités » vis-à-vis de ce secteur agricole.

Les chiffres de l’élevage

Le conférencier a tenu, tout d’abord, à faire la présentation  du potentiel de notre pays en termes d’élevage.  Selon lui, au Mali, on compte 10 millions de bovins, 31 millions de caprins et d’ovins, 900.000 camelins et 35 millions de volailles. Ces chiffes font de notre pays le premier pays d’élevage de l’UEMOA et le deuxième de la CEDEAO après le Niger. L’élevage contribue à hauteur de 10% du produit intérieur brut (PIB) et de 15% des recettes d’exportation du Mali.

Griefs du syndicat

Le conférencier affirme que l’absence d’une vraie volonté politique d’élevage plombe les espoirs des éleveurs et présage d’une « disparition progressive » de ce joyau de l’économie nationale. En effet, aux dires du conférencier, au titre de la campagne 2014-2016, sur les 5 milliards de FCFA de subvention promis par l’Etat aux éleveurs, seulement 67,7 millions ont été versés. Pour la campagne 2015-2016, aucune subvention publique n’a été accordée, affirme monsieur Fall. « Le drame, c’est que l’Etat continue à dire partout qu’il a accordé 5 milliards de subvention aux éleveurs », s’insurge-t-il.

Lisez la suite en cliquant ici

Commentaires via Facebook :

PARTAGER