Inter-biennale de photographie : La 2e édition innove !

0

La 2e édition de l’Inter-biennale de la photographie a été officiellement lancée le mardi 1er décembre dernier au siège de la Maison africaine de la photographie à la Bibliothèque nationale à travers le vernissage d’une grande exposition photos. Cette 2e édition, qui se poursuivra jusqu’au 15 janvier, propose un programme d’activités alléchant aux amoureux de la photographie avec quatre sites d’exposition dans la capitale.

Après le succès de la 1re édition de l’Inter-biennale de la photographie, organisée en 2018,  les initiateurs de l’évènement à savoir le Collectif Phot’Art, Réseau des photographes du Mali et son partenaire de la Maison africaine de la photographie (Map), ont décidé de respecter la tradition cette année à travers l’organisation de la 2e édition dont la cérémonie d’ouverture s’est tenue le mardi 1er décembre à la Bibliothèque nationale sous la haute présidence de la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré. Cette cérémonie a enregistrée la présence d’importantes personnalités, notamment la ministre de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille, Bouaré Bintou Founé Samaké, les ambassadeurs de l’Union européenne au Mali et du Royaume du Maroc, le chef du Bureau Unesco au Mali, le représentant de la Coopération suisse au Mali, le directeur de l’Institut français du Mali ainsi que le président du Syndicat national des professionnels des métiers de l’image et du son et plusieurs artistes photographes et le président du Collectif Phot’Art.

Manifestation dédiée à la photographie, l’Inter-biennale se déroule tous les deux ans en intervalle de la Biennale africaine de la photographie ou les Rencontres de Bamako. Cet événement a pour objectif de promouvoir, auprès du public local, la création photographique malienne en palliant le manque de visibilité dont souffre un certain nombre de photographes maliens et résidents au Mali. L’initiative est soutenue par le ministère de la Culture, de la Coopération suisse, de la Fondation Doen et de l’Institut français.

“Cet événement est une initiative novatrice. L’Inter-biennal est un projet fédérateur dont l’objectif est de promouvoir les activités photographiques”, a soutenu la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré, soulignant que cette initiative du Collectif Phot’Art, s’invite parfaitement dans la vision de son département à travers la création d’une synergie d’actions entre acteurs publiques, privés, professionnels et partenaires techniques et financiers. Mme la ministre a profité de cette occasion pour annoncer la tenue du séminaire sur le secteur de la photographie les 18 et 19 décembre prochains au Mémorial Modibo Kéita. Ce séminaire s’inscrit dans le cadre des séminaires “Emergence” pour une vision concertée des secteurs de la culture, de l’artisanat et du tourisme, initiés par le département de la culture.

L’Inter-biennale, a en croire les organisateurs, est un événement fédérateur, créant du lien entre les professionnels du secteur de la photographie et le public, par l’organisation de projets d’exposition collaboratifs et itinérants, ainsi que des actions de médiation à destination des publics habituellement éloignés de la création artistique contemporaine.

L’événement prône l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes. Aussi, l’Inter-biennale offre l’opportunité aux photographes maliens de raconter d’autres récits, d’apporter d’autres regards sur leur environnement et société, de questionner leurs territoire(s), leurs culture(s), leurs identité(s) à travers l’image. Comme en témoignent cette exposition photo des œuvres sélectionnées dans le cadre du concours photographique et cette exposition spéciale dédiée à feu Alioune Ba, l’un des grands acteurs de l’émergence de la photographie au Mali décédé en 2018. Le comité d’organisation de cette 2e édition, aux dires du président du Réseau des photographes du Mali, Seydou Camara, a reçu 66 dossiers de candidature venant du district de Bamako et de plusieurs capitales régionales du Mali. Parmi ces 66 dossiers, 15 photographes ont été choisis par un jury composé d’artistes et de personnalités reconnues dans le domaine de la culture et de la photographie. Et ce sont ces œuvres de ces photographes retenus qui sont exposées sur les quatre sites retenus que sont la Maison africaine de la photographie, le Parc national, l’Institut français du Mali et Bamako Art Gallery.“La particularité de cette 2e édition est la mise en place d’un programme de médiation qui se tiendra du 15 décembre 2020 au 15 janvier 2021. Ce programme est destiné aux écoliers, collégiens et lycéens de Bamako et vise à faciliter l’accès de cette couche juvénile à la création contemporaine et aussi à leur donner une éducation à l’image”, nous a confié le président Seydou Camara.

A noter que cérémonie de clôture aura lieu le 15 janvier 2021 à la Maison africaine de la photographie, cérémonie au cours laquelle trois prix seront décernés aux lauréats désignés par le jury.                                                                              Youssouf Koné

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here