Coopération Douanière Mali- France : La Brigade Fluviale de Mopti dotée de matériels nautique et de communication

2

Gilles Huberson, l’ambassadeur de France au Mali a procédé, le jeudi, 15 janvier 2016, à la remise de matériels  nautique et de communication à la Douane Malienne. La cérémonie s’est déroulée à la brigade fluviale de Samaya, en présence du ministre des finances Hugor Diarra, du directeur général de la Douane, Modibo Kane Keita, du chef d’Etat Major de la Garde Nationale, celui de la Gendarmerie et les responsables et cadres douaniers.

Le directeur Général de la Douane Modibo Kane Keita a, dans son intervention, indiqué que ce matériel offert par la coopération Française n’est pas une première du genre. Selon lui, la coopération Française a aidé l’administration douanière dans le cadre de renforcement de capacité. Il a rappelé l’octroi du DATA center dont son service à bénéficier après les événements de 2012 qui a vu détruire son outil informatique et des dons de matériels dont a bénéficié également  leurs collègues de la sous région(dons de véhicules et de matériels nautiques au profit de la brigade fluviale de Bamako ) pour lutter contre le trafic de produits illicites et de contrebandes. Cette aide a permis à la douane Malienne d’apprendre cette façon de lutte à Kabara, Kayes et Ansongo, a-t-il indiqué. Pour le directeur, il s’agit de pourchasser sur l’eau les contrebandiers. Pour ce faire, la direction a adopté un plan d’opérationnalisation afin de mener efficacement cette lutte. Il a indiqué que la brigade fluviale de Mopti, à l’instar de celle de Bamako, va emboiter le pas. Selon le directeur général, le Mali est un pionnier aujourd’hui  dans le domaine. Gilles Huberson, l’ambassadeur de France, pour sa part, s’est dit agréablement surpris de l’amélioration des conditions à Samaya avec la construction de salles à manger. Il a indiqué que  la France entretien un partenariat fécond avec le Mali et la douane Malienne se situe dans le cadre de cette amélioration constante des capacités de l’administration. Selon lui, la coopération a permis de mobiliser 1 milliards de FCFA pour la construction du système informatique en 2012, le don d’un central téléphonique d’une valeur de 65 milliards de FCFA, a permis aussi à des experts et formateurs douaniers Maliens  d’effectuer 20 missions et l’équipement de 2 brigades fluviales( SAMAYA, Bamako). Bref, la France a consacré 1, 5 milliards de FCFA pour la sécurisation de la douane Malienne en la plaçant au niveau de celles de la sous-région, a dit l’ambassadeur. Il a salué les prises récentes des douanes  Maliennes qui s’élèvent à 15, 5 tonnes de faux médicaments.

L’ambassadeur de la France a indiqué que  le projet de l’école de douane du Mali lui tient à cœur. Pour lui, ceci est une nécessité et la France soutiendra ce projet en impliquant l’Union Européenne. Le ministre des finances a signalé la satisfaction du gouvernement Malien pour ce soutien en matériels nautique et de télécommunication. Il a rassuré que ce matériel fera l’objet d’un bon usage et d’entretien. Car pour lui, le domaine fluvial constitue le ventre moue de la lutte contre le trafic illicite et la contrebande.

Fakara Faïnké

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Nous ne serons jamais independants tant que les fonctions régaliennes qui définissent ce statut ne sont pas assurées par nous-mêmes. Ce matériel peut bel et bien être assuré par le budget du Mali maisbon sang pourquoi laisser la France foutre son nez dans tout. C’est grave. même 0,005% des recettes de la douane suffisent pour équiper ces brigades fluviales. Mais nous sommes d’ternels et assidus MENDIANTS.

Comments are closed.