Edito : Faut-il faire (encore) confiance à IBK ?

89

Sur certains points de la gestion du pays, le président Ibrahim Boubacar Keita serait juste bon à oublier vite et à continuer son chemin, mais la réalité des choses aussi dans notre pays nous oblige à plus d’un titre à l’écouter et surtout à essayer de le comprendre. Toute chose qui différencie le Mali de toutes les autres nations de la planète.

IBK, le président de plus 77% des Maliens avait la tâche de réconcilier le Mali avec lui-même, de donner de l’espoir aux jeunes quant à l’avenir du pays et surtout de prouver aux bailleurs de fonds et aux investisseurs étrangers que le Mali est une destination de choix tant les opportunités sont existantes.

De son élection à aujourd’hui, les faits et les chiffres parlent d’eux-mêmes et le constat sur le terrain reste amer. Certes, reconstruire un pays qui sort d’une crise multidimensionnelle n’est pas chose aisée, surtout s’il fait partie des plus pauvres au monde, mais les actes quotidiens de détournements flagrants du denier public, l’impunité, le népotisme et surtout l’incapacité de choisir des hommes n’ont-ils pas affaibli davantage le président IBK ? En 2016, le Mali reste encore au plus bas point dans les sondages et les indicateurs réels de développement et non les chiffres fictifs d’un certain Ministre en quête de notoriété.

En 2016, devons nous encore continuer à faire confiance aux promesses de notre président IBK ? Une chose est sûre et certaine aucun pays ne s’est construit à la base des promesses, des menaces et des «inchallahs». A bon entendeur…

Moussa  KONDO

 

PARTAGER

89 COMMENTAIRES

  1. Aucun pays ne se construit sans une volonté de la société civile. Le cas du Malin en un exemple. IBK et son gouvernement ne peuvent construire ce pays car ils ont montré leur limite. C’ est le peuple malien de comprendre ça et de leur sanctionné lors des prochaines élections.

  2. Je pense que tout n’est pas encore perdu car le président de la république est un homme de vision et il sait ce que le peuple attends de lui. Nous devons donc le soutenir en cette nouvelle année et je pense que nous ne serions pas déçu car malgré la crise qu’a connu le pays avant son accession au pouvoir et à laquelle des solutions sont en train d’être trouvées; il y a eu quelques avancées dans plusieurs domaines et cela va se poursuivre.

  3. reconstruire un pays qui sort d’une crise multidimensionnelle n’est pas chose aisée, surtout s’il fait partie des plus pauvres au monde 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    Alors pourquoi donc acculer le président IBK de toutes part?
    Il faut qu’on puisse comprendre cela car notre pays ne dispose pas des mêmes potentialités que ceux que nous citons en exemple à tout bout de champ. Alors mettons-nous tous au travail reconstruire notre pays.

  4. Je félicite le président pour ses actions en faveur du bien-être de la population et de la jeunesse en particulier. Je souhaite de tout mon cœur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci aux présidents de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ces actions.

  5. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  6. Je constate qu’il y au moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe.ABI

  7. IBK et son gouvernement ont créé des emplois pour diminué le taux du chômage, commandé des matériels de combat pour nos forces armées. IBK a beaucoup fait pour le Mali durant ces 2ans, grâce à lui que l’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014.
    Et on dit toujours qu’il ne fait rien. A te sabali té sah!

  8. je pense que nous n’avons pas eu tord d’accorder notre suffrage au président IBK.
    Par conséquent nous devons le féliciter pour les avancées connus depuis son accession à la présidence et nous devons le soutenir et l’accompagner pour le reste des projets qui n’ont pas encore connu de réalisation.

  9. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos autorités en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Cependant, je dirai que des avancées ont été notées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  10. « Nous avons l’ambition d’offrir de l’emploi aux jeunes » dixit le président IBK lors de la célébration de la journée nationale de l’industrie.
    En plus des 14 116 emplois du 1er janvier au 31 juillet 2015, 71 652 emplois durables ont été générés par les activités économiques sur l’étendue du territoire national, soit 36% de la promesse du Président de la République. Et du 1er juillet au 30 septembre 2015; 5795 emplois dont 3684 sont des contrats à durée déterminée et 2111 à durée indéterminée.
    Ces chiffres démontrent que la volonté est là il faut donc croire en IBK.

  11. « Je veux être, avec vous et pour vous, l’artisan de l’émergence du Mali de nos rêves. Je veux redonner espoir à cette grande Nation qui rêve d’occuper fièrement sa place, et toute sa place, dans le concert des Nations qui comptent. Pour le Mali, je veux être ce capitaine de bateau qui tient fermement la barre en faisant fi de tous autres calculs mesquins ou de tous agendas secrets. Pour vous, mes chers compatriotes, il n’est pas de sacrifices qui ne méritent d’être consentis, dussent-ils être ultimes »
    JE PENSE QUE TOUT EST DANS CET EXTRAIT DU DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A L’OCCASION DE LA NOUVELLE ANNÉE.
    TOUT LE PAYS CONNAIT DES DIFFICULTÉS ET NOTRE PAYS NE DÉROGE PAS A LA RÈGLE MAIS ON NE DOIT PAS LES UTILISER POUR CALOMNIER CELUI QUI TIENT LE POUVOIR MAIS IL FAUT PLUTÔT PROPOSER DES VOIES ET MOYENS POUR QUE CETTE SITUATION PUISSE ÊTRE JUGULER. LE PRÉSIDENT IBK A PRIS LE POUVOIR DANS DES CONDITIONS QUE NUL N’IGNORE DANS CE PAYS ET DIRE QU’EN DEUX ANNÉES ONT LUI DEMANDE DE FAIRE DU PAYS LE PLUS MODERNE D’AFRIQUE.
    NOTRE PAYS NE POSSÈDE PAS LES MÊMES ATOUTS QUE CERTAINS PAYS QUE CERTAINS CITENT EN EXEMPLES ET SI LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EFFECTUE AUTANT DE VOYAGE C’EST JUSTEMENT POUR RECHERCHER DES PARTENAIRES QUI PEUVENT ENTREPRENDRE DES ACTIVITÉS QUI PUISSENT OFFRIR DE L’EMPLOI A NOTRE JEUNESSE ET BOOSTER NOTRE ÉCONOMIE MAIS MALHEUREUSEMENT IL NE BENEFICIE PAS DE LA COMPRÉHENSION DES UNS ET DES AUTRES A CAUSE DE LA MANIPULATION DE L’INFORMATION QUE FONT DES PERSONNES QUI SE PRÉSENTENT COMME DES SAUVEURS DE CE PAYS MAIS QUI EN RÉALITÉ A UN MOMENT OU A UN AUTRE ONT OCCUPE DES RESPONSABILITÉS TANT AU PLAN NATIONAL QU’INTERNATIONAL SANS QUE PERSONNE ENCORE MOINS LE PAYS NE PUISSENT EN BÉNÉFICIER. COMPRENONS IBK CAR IL EST LA SOLUTION POUR NOTRE PAYS ET AIDONS LE A ATTEINDRE SES OBJECTIFS.
    VIVE LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT AU MALI!

  12. IBK est en train de réaliser les rêves des Maliens, car tous ceux qu’il dit sont en train de réalisé, depuis son arrivé, le Mali a vécu une paix durable et une atmosphère pure, mais malgré tout cela certains cherchent à rendre la situation plus difficile. Il se sacrifie pour le bonheur des Maliens.

  13. Comme il a dit toujours que « LE MALI D’ABORD, LE BONHEUR DE MALIENS », avant son arrivé au pouvoir, le Mali était sur le point de faiblesse, le Mali était dans une situation plus pire due au régime précédent, c’est-à-dire sous ATT le pays vivait dans une situation plus difficile, mais avec l’arrivé d’IBK, le pays marche maintenant à deux pieds sur tous les plans.

  14. Il est venu au pouvoir à peine 20 ans, il a réussi a signé la paix entre le gouvernement Malien et la CMA. Cet accord permet de garantir la paix et sécurité dans tout le territoire national.

  15. Pauvre journaliste, le président de la république est un homme de parole, un vrai patriote, tous les promesses tenus par IBK sont entrain de réalisé, le premier objectif de président de la république était de maintenir la paix et la sécurité dans le pays.

  16. Toi ton visage on dirait plaie là c’est toi qui édite des articles bidons comme ça ,vous les journaliste là même qui vous embauche pour écrire des idioties sur IBK comme ça

  17. Je pense que la population doit comprendre une chose,c’est que nous revenons d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le pays. Donc, les choses peuvent pas aller comme sur des roulettes. Il faut confiance à IBK et son gouvernement et je pense qu’ils ont besoin de nos soutiens pour sortir le pays dans sa léthargie.

  18. Pour ma part, le président IBK a hérité d’un pays presqu’à l’agonie. Mais grâce à sa détermination et son amour pour la mère patrie, il a su redonné vie à ce pays. Partant de là, je souhaiterais que nous peuple du Malien, encourageons le président a redoublé d’effort afin de sortir le pays dans sa situation actuelle.

  19. Le chômage sous l’ère IBK a baissé d’un cran. En effet, lors de son accession à la magistrature suprême a décidé de faire son cheval de bataille le chômage des jeunes à travers la création de 200 000 emplois. Et en deux ans, il a crée 81 000 emplois. Ce qui est à féliciter et à encourager.

  20. Concernant l’équipement de nos forces de défense et de sécurité, je pense que les différents partenariats de sécurité signés par l’Etat et les USA sont des preuves de ce engouement. En plus, il a promis lors de sa tournée à Ségou de doter l’armée d’un hélico. Chose qu’il a réalisée. Donc, faisons confiance au président.

  21. Je pense que la question de l’emploi est une priorité pour le président de la république. En effet, il a promis créer 200 000 et sur ce, il a crée déjà en deux ans de gestion 81 000 emplois. Donc , c’est dire que le président tient ses promesses. Et nous le soutenons dans sa vision. Car, une jeunesse sans emploi est exposé toute formes de vices.

  22. Je pense que la corruption sous l’ère du président IBK a beaucoup baissé et les indices en témoignent. Force est de reconnaître que beaucoup de mesures ont été prises quant à traquer les acteurs et à les punir. A mon humble avis, j’estime qu’il faut attaquer le mal à la racine c’est-à-dire UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT.

  23. Pour ma part, je pense que l’Etat prendra toutes les mesures possibles pour éradiquer ce phénomène. Mais, j’estime que ces mesures à elles seules ne suffisent pas pour y parvenir. De ce fait, il faut un changement de comportement de tous.

  24. Je pense que pour la question sécuritaire, le président a été toujours soucieux de la sécurité des personnes et de leurs biens. Et à cela, il a promis d’équiper les forces armées. Il a déjà fait parlé son cœur en leur donnant un hélico. En plus, l’adoption de la loi de programmation militaire en est une preuve de cette volonté à doter nos forces de moyens efficaces contre le terrorisme.

  25. A mon avis, le Mali revient d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le tissu social. Pour recoudre ce tissu social, il faut de la part de tout un chacun une volonté ferme car on ne peut avoir la paix et la réconciliation que si nous nous donnions les moyens pour y parvenir. Et cela réside dans note état d’esprit et l’acceptation de l’autre tel qu’il est sans distinction de race et d’ethnie.

  26. Pour ma part, je pense que le défi de la paix et de la réconciliation nationale n’est pas la seule affaire du président de la république. A quoi serviraient les efforts du président en faveur de la paix et la réconciliation si nous populations sommes pas préparées à celles-ci ? Donc à mon avis, ce challenge est l’affaire de tous.

  27. Les accords de paix sont dans leur phase d’application qui d’ailleurs est d’une avancée louable. Nous notons la libération de prisonniers et la mise en place de la commission vérité et réconciliation et DDR.
    Les partis signataires de ces accords sont prêts pour aller définitivement à la paix tant recherchée.

  28. Il fait de la bonne gouvernance c’est pourquoi il veut tout mettre en oeuvre pour éradiquer la corruption de notre société. Cela représente un réel frein de développement et il a jugé bon de mandater les nouveaux magistrats de mettre un accent particulier sur la corruption

  29. Aucun malien ne peut se plaindre de la gestion des affaires d’IBK durant cette année. Le pays est sombré dans une crise sans précédent. Conscient de cette situation, je suis convaincu que le bilan d’Ibrahim Boubacar Keïta est salutaire.
    Inconscient de journaliste tu reproche quoi

  30. De grâce , la prochaine foi ne mettez pas cette image sur cet article au risque de faire fuir les internautes
    Franchement ce mec est trop laid

  31. Les institutions financières FMI et autres approuvent le mode de gestion de notre finance et prévoit une croissance de 5,7%. Cette croissance rejaillira sur la population mettant fin aux souffrance de nos parents.
    Il faut bien savoir que toutes ces crises qui secouent le pays ont été crée par ses prédécesseurs donc il fait son mieux pour y trouver les solutions

  32. Les journalistes doivent comprendre qu’un président est jugé sur 5 ans et non 2 ans. Nous pouvons dire que le bilan est positif dans la mesure notre économie est assainie et les actions de développement se posent, nous ne pouvons qu’être fiers du président.

  33. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.

  34. IBK a promis l’équipement des forces de sécurité et doté le camp de Ségou d’un hélico. A cela il faut ajouter les différents accords de partenariat signés avec les USA et l’UE pour la lutte contre le terrorisme.
    Mais il faut que les gens comprennent qu’une crise ne se resoud pas du jour au lendemain et c’est ensemble qu’on peut réussir.

  35. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes plus de 81.863 emplois sur 200.000 promis. Le président travaille et donc nous devons toujours lui faire confiance

  36. Depuis qu’IBK est là l’économie se porte bien grâce à son équipe dynamique, très dévouée au travail. Il ont sure trouver la confiance des partenaires financiers et des financements des projets pour notre pays.

  37. IBK est à saluer et féliciter pour ses efforts pour la paix et la construction des infrastructures offertes aux différentes localités de la région Ségovienne. C’est un bâtisseur dont nous avons besoin ici au Mali.
    Certes, il y a eu des morts cela ne peut montrer inefficacement du président.

  38. Pour sauver le Mali, les Maliens doivent mettre de côté leurs différences politiques, religieuses, ethniques. Le Mali n’a qu’un seul drapeau, une seule armée, un seul territoire. Défendons le Mali et soutenons le président de la République et son gouvernement contre les ennemis de notre Maliba.

  39. La solution du Mali c’est l’union, si on veut que ce pays voie un nouveau soleil, il nous faut unir dans un seul bateau. Le chef de l’Etat a montré l’exemple, il a créé le CFOP pour impliquer l’opposition dans la gestion du pays. Il a ouvert la porte à tous ceux qui sont appelés fils du Mali, bref à tous ceux qui peuvent apporter leurs contributions dans l’édifice nationales.

  40. Le développement, la réunification du Mali dépend des maliens eux-mêmes. C’est à nous de dire non à la communauté internationale pour mal gérance de la crise du nord. C’est à chacun de nous de soulever le Mali au-dessus de toute chose. On est les seuls qui peuvent ressortir le Mali au bout du tunnel. La solution se trouve dans nos mains, alors unissons nos forces et avançons vers un Mali Unis et Prospère. Ne laissons pas les occidentaux nous mettre dos à nos dirigeants.

  41. « Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent ». Ne soyons pas ingrat envers notre président de la République. C’est évident que tout n’est pas résolu, mais force est de reconnaitre qu’il fait tout pour rendre la joie de vivre à son peuple.

  42. Si tout le Mali se donne la main et avancer vers un seul objectif, on n’en sera pas là aujourd’hui. Le malien n’a jamais confiance à lui-même à plus forte raison quelqu’un d’autres. Sinon, en cette période personne n’a besoin de nous dire que le président IBK a attendent nos prières, nos soutiens, notre confiance et surtout notre détermination à ses côtés.

  43. Contrairement aux maliens, les américains ont compris que c’est l’Union qui fait la force. Or, les maliens ne savent qu’élire un président et laissé toutes les charges à ce dernier. Il ne suffit pas seulement de porter quelqu’un au sommet du pouvoir mais aussi de l’aider dans ses taches.

  44. 😳 😳 😳 😳 Le pays ne marchera point à reculons, si nous nous donnons la main et soutenir notre dirigeants. A l’heure où nous sommes, IBK a juste besoin du soutien et la compréhension de son peuple enfin d’avancer. Une chose est sûre, nous savons tous que le Mali a la main tordue depuis un certain temps. Rare sont nos dirigeants qui ont pu été ferme avec les occidentaux, mais IBK l’a fait et plusieurs fois. Ces occidentaux sont prêt à tout pour diviser notre pays, c’est à nous de soutenir au retour notre président. Donnons-lui le courage d’avancer, mettons notre confiance en lui, aidons le à franchir cette étape dure.

  45. Les deux ans d’IBK au pouvoir n’est pas vaines, au moins il a reçu à toucher le cœur de son peuple avec la signature de l’accord de paix et de réconciliation. S’il s’agit de voter, je vous assure que nombreux seront les maliens qui choisirons le président IBK. Un homme stratège comme lui mérite toujours plus venant de son peuple.

  46. Les deux ans d’IBK au pouvoir n’est pas vaines, au moins il a reçu à toucher le cœur de son peuple avec la signature de l’accord de paix et de réconciliation. S’il s’agit de voter, je vous assure que nombreux seront les maliens qui choisirons le président IBK. Un homme stratège comme lui mérite toujours plus venant de son peuple.

  47. « Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent ». Ne soyons pas ingrat envers notre président de la République. C’est évident que tout n’est pas résolu, mais force est de reconnaitre qu’il fait tout pour rendre la joie de vivre à son peuple.

  48. En plus du manque de patience, IBK doit malheureusement faire face à la mentalité retrograde qui caractérise ses detracteurs. Les nornées comprennent difficilement les choses. YAKO!
    Moi je continue de faire confiance à IBK, je ne me suis pas trompé sur l'homme.

  49. Nous devons continuer de lui faire confiance. Il n'y a pas de raison que les maliens doutent de lui un seul instant. On n'aime ou on n'aime pas, IBK est l'homme de la situation. Les actes parlent d'eux même. Les gens ne cesseront jamais de parler. Mais quoique l'on dise de lui, le président malien est dans une dynamique non négligeable. Peut être incomprise jusqu'à maintenant, mais avec le temps, chacun se rendra compte de l'immensité de son travail.

  50. Le choix en IBK n’est pas un choix vain, s’il est à la tête de la nation ce qu’il est capable de conduire cette nation, nous avons eu confiance en lui et en retour il à respecter notre confiance.

    Avec IBK l’espoir est permis, Oui, l’espoir est permis, parce qu’il existe un cadre pour le processus de paix, avec la signature de l’Accord d’Alger, dont la mise en route permettra à notre cher pays de recouvrer la souveraineté perdue dans la région de Kidal.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!

    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.

    Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé».

    Oui, l’espoir est permis, avec des projets structurants pour sortir des villages du noir, de l’obscurité, avec tout l’impact que l’électrification peut apporter, en termes de développement, de sécurité et de joie de vivre dans une agglomération.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali s’acquitte ses dettes intérieures pour relancer l’économie, avec le payement aux banques et aux particuliers de la somme de 500 milliards de nos francs en l’espace de six mois.

    Merci au président IBK…

  51. Arrêtons des critiques qui ne nous mènent nulle part…

    IBK a besoin de soutien des maliens, il doit être soutenu pour le bien de la nation, Jamais l’Etat malien n’a été face à un péril aussi imminent. Les Maliens font face au plus grand défi de leur histoire : vaincre l’ennemi qui menace de détruire leur identité. Quand il y a eu le « 11 septembre », toute l’Amérique s’est mise debout comme un seul homme. Quand la France a été frappée par les terroristes (affaire Charlie Hebdo), tous les Français se sont unis. Quand la Tunisie a été frappée dans son cœur, tous les Tunisiens ont parlé d’une seule voie… Quand un pays est menacé dans son intégrité, sa liberté, sa culture, les fils/filles de la nation se doivent de se donner la main.
    Le Mali est frappée par le terrorisme, le néocolonianisme, l’intégrisme religieux, la guerre géopolitique des grandes puissances…, les Maliens se doivent de s’unir pour y faire face. S’unir pour rester fort ou se diviser pour périr.
    La menace qui plane au-dessus du Mali, n’épargnera personne. Elle ne fera l’affaire d’aucun Malien. Qu’on ne s’y trompe ! Cette menace qui s’appelle « terrorisme religieux » « néocolonianisme » va détruire notre identité et transformer nos vies en enfer.
    Pour sauver le Mali, les Maliens doivent mettre de côté leurs différences politiques, religieuses, ethniques. Le Mali n’a qu’un seul drapeau, une seule armée, un seul territoire. Défendons le Mali. Soutenons le président de la République et son gouvernement contre les « ennemis » du Mali.

    Nous avons tous à contribuer pour faire du Mali comme il a toujours été…

    Vive la République …….

  52. IBK est un vrai travailleur, il a pu redresser le pays en deux ans. Il mérite vraiment le soutien des maliens.
    Une chose est sure : c’est lorsqu’on fournit des efforts ensemble qu’il est important de prendre soin du suivis des travaux. Les maliens doivent accompagner le président dans ses difficiles tâches de la république.
    Alors Mr. le journaliste arrête tes critiques sans aucune importance lorsqu’il s’agit de la république.

  53. Des journalistes sont toujours ouverts aux critiques, Et pourtant, des efforts ont été faits avec Les attentats terroristes déjoués ici à Bamako, les magiques coups de filets réussis par nos forces de défense et de sécurité. Sur la question, le président de la république, fort de sa détermination, s’est engagé à relever notre armée afin d’en faire une vraie armée de métier, dopée aux plans moral, économique et social.
    Je ne vois à quoi s’attend d’autre ce journaliste ?
    IBK est déjà sauver, à toi de te trouver un sauveur…

  54. Oui, nous pouvons continuer de faire confiance au Président IBK
    Oui, nous croyons que c'est l'homme de la situation
    Oui, nous croyons que les maliens sont trop dure avec l'homme,
    Oui, avec IBK le meilleur reste à venir
    Oui, IBK est celui qu'il faut pour un MALI qui aspire au changement
    Le manque de patience est une attitude qui détruit le malien

  55. Oui, nous pouvons continuer de faire confiance au Président IBK
    Oui, nous croyons que c'est l'homme de la situation
    Oui, nous croyons que les maliens sont trop dure avec l'homme,
    Oui, avec IBK le meilleur reste à venir
    Oui, IBK est celui qu'il faut pour un MALI qui aspire au changement
    Le manque de patience est une attitude qui détruit le malien

  56. Comment pouvez-vous parler de mauvaise gestion pendant que les salaires, bourses et autres charges sont régulièrement versés et dans le temps. Mieux, et selon des hauts cadres des milieux financier et économique, les finances publiques n’ont jamais aussi bien géré que ces temps-ci. En tout, cas ceux-là qui opèrent dans le secteur des activités économiques ne diront pas le contraire. L’argent du contribuable n’est plus utilisé comme par le passé. Tous ceux qui s’aviseraient à contourner les principes rigoureux de gestion des ressources publiques l’apprendront à leur dépend. Le chef de l’Etat a donné des orientations claires et nettes pour le traitement des dossiers sans aucune interférence sur la justice qui n’a jamais libre que maintenant. Les diverses interpellations de ces derniers temps et tous ceux qui attendent de l’être, sur la question des détournements de fonds publics constituent des avertissements.

    C’est avec IBK que le pays connaîtra un changement digne de son nom.

  57. Le Président Ibrahim Boubacar a été élu à un score jamais réalisé au Mali avec plus de 77%. Avant lui, personne n’avait obtenu une marée humaine électorale. Peut-être, après lui, quelqu’un d’autre obtiendra difficilement un tel score de la part des maliens. Seulement, en guise de bilan à mi-parcours, c’est-à-dire, ce qu’il a réussi ou non au cours des deux ans passés à la tête de notre pays, la sagesse commande à la fois l’humilité et la retenue. Quoiqu’élu à un score jamais égalé ou plébiscité pour des amoureux de superlatifs, le Président Ibrahim Boubacar Keita, a hérité d’un pays anormal, un pays exsangue, un pays économiquement, socialement et financièrement à terre, des faits de l’invasion jihado-terroriste, de la gestion calamiteuse d’une junte ayant fait irruption sur la scène politique à la faveur de la gestion chaotique des affaires publiques d’un règne corrompu et mercantiliste. Pour ne rien perdre de vue, un pays réduit à sa plus petite expression où absolument tout est prioritaire.

    Nous devons avoir confiance au président IBK et comprendre ce qu'il fait, et Voyons les bons côtés des choses, à bon entendeurs salut…

  58. Dans sa quête de ramener la paix et la quiétude, le régime, il faut le dire et à haute et intelligible, a réussi la prouesse de maintenir le cap économique. Les commentaires de l’UEMOA en font foi. L’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014. Qui dit mieux.
    Tout ça grâce à la bonne gestion du président IBK, Il ne va pas faire tomber le ciel sur le Mali quand même, alors Mr. le journaliste il faut savoir ce que tu dis.

  59. Je ne vois pas où se trouve ton problème Mr. Le journaliste. IBK sais ce qu’il fait et pourquoi,
    Si tu as des soucis pour le pays, t’inquiète pas, le pays roule dans des bonnes conditions.

  60. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils étaient plongé depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre le pays sur la bonne voie de développement, il est en train de mettre en place une solide base de développement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  61. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour se relancer économiquement, sur la scène internationale, pour entamer un procédure de développement durable, pour permettre au MALI de préserver son intégrité territoriale et de faire régner la paix et la sécurité dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces différentes tâches à merveille !!!

  62. “2015 était une année de charnière qui a vu la signature de l’accord de paix, issu du processus d’Alger, la rehausse de l’économie, l’éducation sur de bonne raille, une diplomatie remarquable partout dans le monde, le redressement de la justice et la lutte contre le terrorisme et la corruption crédible et objectif. L’année 2015 a été vraiment une année très salutaire.

  63. Dans les milieux politiques, les avis sont divergents sur le bilan 2015 du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita. Pour la majorité, ce bilan est “positif”. Elle cite, entre autres comme acquis, “l’adoption d’une loi de programmation militaire, le retour des bailleurs de fonds et l’octroi de 15 % du budget à l’agriculture”. La majorité se dit optimiste quant à la mise œuvre de l’accord de paix d’Alger, malgré les difficultés.

  64. Je pense aussi que beaucoup de signaux sont ouverts en 2015. Cela augure quand même de bonnes choses. Donc je pense que le président de la République a eu un bilan assez satisfaisant courant 2015. Je vois aussi que sur le plan économique, beaucoup de choses ont été faites. La confiance retrouvée des bailleurs de fonds, des partenaires techniques et financiers sont aussi des signaux qui ne trompent pas. Je sais que le peuple a beaucoup d’espoir, et je sais que c’est logique. Vous savez, rien ne peut aller sans la sécurité. Je me réjouis d’ailleurs que le gouvernement ait proposé et que l’Assemblée ait adopté la loi de programmation et d’orientation militaire. L’économie et tout ce qui s’en suit sont liés à la sécurité. Et aussi l’octroi de 15 % du budget à l’agriculture, ce sont des signes encourageants qui feront que 2016 augure bien”.

  65. Les mots ne peuvent changer beaucoup de chose. Elle donne de l’espoir, la patience, la confiance et rassure avant la régulation de la situation. Mais au-delà des mots IBK a prouvé réalisé plusieurs œuvres. Il a amélioré plusieurs secteurs notamment l’augmentation des salaires, le classement des cadres et l’adoption d’un budget pour les armements et équipements des militaires qui étaient déposés à l’assemblée nationale depuis 2002 sans être adopté lors des régimes précédents et aussi le changement des conditions de vie des forces armées maliennes.

  66. Oui IBK a gagné son pari d’une manière général. Malgré, qu’il ait hérité d’un pays qui persiste depuis fort longtemps dans une crise multidimensionnelle, il n’était très évident qu’IBK en résulte, ainsi. Sa gouvernance est salutaire car il est actif dans plusieurs domaines. ➡ ➡ ➡ ➡

  67. Depuis l’arrivée d’IBK, il est en train de redresser lentement mais surement toutes secteurs Étatiques. Le pays malgré, la crise multidimensionnelle, il a su repartie sur de nouvelle base. L’économie, l’agriculture, l’éducation, la mine et tant d’autre domaine commence à se rétablir durablement.

  68. Tu as raison, car les maliens font confiance à IBK et IBK aussi fait confiance à ses propres et ses collaborateurs pour établir un travail bien fait. Si les proches et collaborateurs d’IBK ne suivent pas son rythme de travail, la confiance perdra tout son sens et la déception sera très grande entre IBK et son peuple et entre IBK et ses proches et collaborateurs. C’est tout le monde qui payera les pots cassés.

  69. Je pense que l’envie, la détermination, le dévouement, la bonne foi et le sens de patriotisme de vouloir bâtir la nation qui anime le président IBK n’est pas tout à fait réciproque. Les proche d’IBK doivent faire preuve de bonne foi et mettre en exercice leur sens de patriotisme pour enfin sortie le pays de cette crise multidimensionnelle.

  70. Je pense que l’envie, la détermination, le dévouement, la bonne foi et le sens de patriotisme de vouloir bâtir la nation qui anime le président IBK n’est pas tout à fait réciproque. Les proche d’IBK doivent faire preuve de bonne foi et mettre en n’exercice leur sens de patriotisme pour enfin sortie le pays de cette crise multidimensionnelle.

  71. Certes, plusieurs choses se sont passées lors des 2 ans d’IBK. La population lui accord toujours sa confiance et lui offre son soutient permanant, car nous savions qu’il est la solution et le seul actuellement dans le milieu politique malien. Les autres politiciens à la tête du pays seront plus catastrophiques d’IBK, je suis sûr de cela.

  72. IBK doit savoir qu’il a toujours la confiance de son peuple malgré ce dont racontent les détracteurs. Je pense que c’est son entourage qui lui cause tant de souci, car d’autre personnes auxquelles il avait confiance n’ont pas répondu aux attentes. Les proches d’IBK doivent le soutenir et être attentif dans la gestion du pays.

  73. Les maliens entretiennent un mal qui détruit leur existence. Ils n’aiment pas patienter. Ils ne foutent rien pour que les choses avancent et c’est encore eux qui sont impatient. Le régime d’IBK est confronté à un problème de mentalité, et c’est là dessus que le problème est très grave 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

  74. Pourquoi les maliens ne devraient plus faire confiance à celui qu’ils ont envoyés à KOULOUBA???
    Moi, je pense que la question ne se pose même pas. Les journalistes, les détracteurs et les perdrix lui font fausse presse, c’est tout. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Aujourd’hui, les gens pensent te dire qu’ils détestent IBK, mais ces mêmes gens sont incapable de dire avec exactitude le pour quoi. Et c’est là le problème. On ne peut détester quelqu’un et être incapable de donner des raisons qui tiennent. Oui, on peut continuer de faire confiance à IBK. 😳 😳 😳 😳 😳

  75. La patience, rien que la patience. C'est tout ce que je demade aux maliens. Je sais qu'ils sont entre le doute et la confiance envers la personne de leur chef de l'Etat. Mais ils doivent garder la confiance qu'ils lui ont fait pendant les élections présidentielles précédentes, envers et contre tout.

  76. L’année 2016 sera une année de paix de tranquillité, de prospérité, de cohésion et de développement pour le Mali et le monde entier. Bonne et heureuse année 2016.

  77. Notre chef de l’Etat est un homme de parole. Il a toujours tenu ses promesses et continuera de les tenir. Les citoyens maliens doivent faire en sorte d’accompagner leur président et ses actes.

  78. IBK est notre seul espoir. De la sorte où il a été porté à la tête de ce pays, nous ne pouvons compter que sur lui, seulement sur lui. Bonne chance à lui pour l’année 2016.

  79. Les maliens sont victimes de détournements flagrants du denier public, l’impunité, le népotisme depuis belle lurette. Ce n’est pas aujourd’hui que vous devriez attribuer la responsabilité à IBK. Le mandé Massa prend déjà son bâton, pauvre journaliste. Tous les fossoyeurs ont été mis en garde du nouvel système qui doit être adopté.

  80. IBK ne pouvait pas mettre en place des actions robustes dans l’insécurité. Un pays en crise est pris en otage par les circonstances exceptionnelles défavorables. Peu de projets de développement pourront être réalisés. Attendons un certain moment avant de dire qu’en 2016 le Mali reste encore au plus bas point dans les sondages et les indicateurs réels de développement.

  81. Mr le journaliste, les menaces d’Ibrahim Boubacar Keïta sont toutes normales. Il commencera leur mise en scène bientôt. Celles-ci consistent à mettre en garde tous les malfaiteurs. L’année sera pleine de surprises pour les citoyens maliens. Bonne et heureuse année à toutes et à tous!

  82. Il s’agit de traduire tous les malfrats de l’Etat devant la justice. Les simples discours sont finit. Les promesses d’IBK sont en pleines campagnes de réalisations. Une nouvelle structure de lutte contre la corruption a été mise en place dans notre pays.

  83. Au moment où quelqu’un se bat corps et âme pour la cause commune et au moment où toutes ses nuits sont blanches pour voir son peuple heureux, des détracteurs et des pessimistes le critiquent à la longueur des journées. S’il vous plait soyez un tout petit peu reconnaissants. Arrivé en temps de rébellion, il est abouti, à moins de 2 ans, à un compromis pour la paix et la réconciliation nationale.

  84. Mon cher rédacteur, plus vite que la musique, on dance mal. Donc, ce régime est à moins de trois ans, attendons d’abord qu’il fasse ses cinq premières années pour passer aux critiques.

  85. Les maliens ne pourront jamais pardonner certains de leurs dirigeants de l’époque. Notamment Alpha Oumar Konaré et ATT dont les pouvoir incarnaient la corruption, les laisser aller, le favoritisme d’une classe, et l’impunité de certains crimes. Je me souviens d’un propos d’ATT. Quand il disait que lui il ne peut pas enfermer des chefs de familles. Mais une question : les délinquants ont-ils une autre place si ce n’est pas la prison ? Finalement n’encourageait-il pas les malversations ? Des questions qui méritent d’être posées.

  86. Quelle confiance ❓ Il faut seulemnt souhaiter le remplacer par quelqu’un de plus patriote et honnête, comme Zou. ibkalamité est une ordure à mettre à la poubelle au plus vite 👿

  87. Ce n’est l’honneur de IBK, c’est lui-même qui est à jeter aux chiens. 😀 😀 😀 😀

    • Il faut pas insulter les chiens, un peu de respect quand meme! Meme eux ne voudront pas de ce gros LARD de MANDE ZONKEBA 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 . En plus tu risques de te mettre a dos l’organisation pour la protection des animaux pour incitation a l’empoisonnement envers les chiens; donc ne viens plus te plaindre qu’on ne t’aurait pas prevenu hin Yugo 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 .

Comments are closed.