Projet « An Be Koungo » de Plan international : 35 jeunes maliens formés sur le web activisme

0

La Cité des Enfants de Bamako a abrité, le jeudi 4 mars 2021, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation de 35 jeunes maliens sur le web activisme. Cet atelier de 4 jours est organisé par Plan international Mali, en partenariat avec l’Association pour la promotion des jeunes et enfants communicateurs (APJEC). L’un des objectifs de cet atelier est de renforcer les capacités des participant(e)s sur le web activisme et sur l’utilisation raisonnée et efficace de la communication digitale, y compris dans le domaine du plaidoyer.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier de formation était présidée par le directeur pays du Plan international Mali, Lazare Charles Djibode, en présence du coordinateur de l’APJEC, Abdrahamane Ag Mossa et des jeunes participants à ladite formation. Dans ses mots de bienvenue, le directeur pays du Plan international Mali, Lazare Charles Djibode a fait savoir que le Plan International Mali à travers le projet « Renforcement de la société civile pour les droits sexuels et génésiques et la protection de l’enfant au Mali-An Be Koungo » initie une formation pour les jeunes leaders des organisations de jeunesse sur le web activisme. Selon lui, ce projet est une opportunité pour les jeunes qui constituent une frange importante de la société malienne. « En termes de perspectives pour l’avenir du pays, ce sont les jeunes », a-t-il dit. Il a précisé que le Plan international se préoccupe de la jeunesse dans tous ses aspects. A ses dires, cette formation permettra de renforcer les capacités des jeunes. A l’en croire, l’activisme a pour objet de faire bouger les choses tout en dénonçant de manière objective. Dans une interview qu’il a bien voulu nous accorder, le coordinateur de l’APJEC, Abdrahamane Ag Mossa, a indiqué que 35 jeunes (21 filles et 14 garçons) prennent part à cet atelier de formation de 4 jours. « Globalement, cette formation a pour objet de contribuer à faire des jeunes surtout les filles et jeunes femmes, des citoyens actifs et vrais acteurs de changement dans les zones d’intervention du projet « Renforcement de la société civile pour les droits sexuels et génésiques et la protection de l’enfant au Mali_An Be Koungo » au Mali. Pour ce faire, cet atelier vise à renforcer les capacités des participant(e)s sur le web activisme et sur l’utilisation raisonnée et efficace de la communication digitale y compris dans le domaine du plaidoyer », a-t-il dit. Durant les 4 jours de formation, les jeunes se familiariseront avec les modules sur le web activisme, la communication digitale, la cybercriminalité et les moyens de protection, le cadre légal de la communication numérique au Mali.

A.S

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here