Da Na Amassagou : Le Chef d’Etat-major dissout la branche politique centrale Marcelin Guengueré désigné porte-parole à Bamako

1
Situation d’insécurité grandissante dans le centre
Le chef d’Etat-major Général de Da Na Amassagou, Youssouf Toloba

Le mouvement d’auto défense, composé de chasseurs au Pays Dogon, vient de connaitre une phase décisive depuis sa création en 2016.

En effet, la coordination qui pilotait les affaires politiques depuis Sévaré a été dissoute par le premier responsable de la branche militaire, le Chef d’Etat-major, monsieur Youssouf Toloba. L’information est tombée lundi dernier. Au même moment, la nouvelle configuration du mouvement permet la désignation d’un porte-parole du mouvement dans la capitale malienne, Bamako, a-t-on appris auprès de l’Etat-major Général de Da Na Amassagou. C’est ainsi que Monsieur Marcelin Guengueré a été nommé. Il aura désormais la lourde responsabilité de parler au nom de Da Na Amassagou partout où besoin se fera sentir. Il sera épaulé dans cette mission, et par la branche militaire et par les porte-paroles des coordinations des quatre cercles Dogon.

Les raisons d’une telle décision historique ? La branche militaire refuse de se prononcer sur la question pour le moment. «  L’affaire reste à l’interne pour le moment. », nous confie un membre de la branche militaire.

Kèlètigui Danioko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here