Ménaka : Les braquages le lot quotidien des habitants

Les enlèvements de véhicules et de motos sont fréquents à Ménaka, localité située à 350 km de Gao.

 La plupart des enlèvements se font très souvent à la sortie de la ville, les jeudis, jours de foire.  Le 24 décembre dernier, trois hommes armés non identifiés ont enlevé un véhicule à moins de 600 m du check-point tenu par l’armée malienne sur la route nationale allant à Anderramboukane.

“Les braqueurs ont fait descendre les passagers et les marchandises avant de s’enfuir avec le véhicule”, précise une source.

Des patrouilles des Forces armées maliennes (FAMa) sont nécessaires, indique un habitant. Et d’ajouter que les patrouilles des casques bleus n’arrivent pas aux sorties de Ménaka même les jeudis, jours de foire censés être ceux des enlèvements.

Outre les enlèvements de véhicules, il y a également des braquages à domicile. Selon M. Touré, un autre habitant contacté, deux hommes armés se sont introduits nuitamment dans son domicile, il y a quelques jours. “Ils ont pris ma moto et mon téléphone”, a-t-il affirmé.

Sous contrôle des éléments de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) depuis mai 2014, la localité de Ménaka a été reprise en avril dernier par les groupes armés de la Plateforme, après des échanges de tirs.

La population avait organisé une marche pour demander le redéploiement de l’armée malienne dans la ville. Actuellement, des patrouilles coordonnées sont organisées avec les casques bleus de la Minusma.

PARTAGER