Sommet Africités 2015 : Façonner l’avenir de l’Afrique d’ici à l’horizon 2063

1

Selon le conférencier, Boubacar Bah, le présent événement qui se tient tous les trois ans par cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU Afrique) est devenu l’occasion d’évaluer la mise en œuvre des politiques de décentralisation en Afrique. Cette année, a-t-il déclaré, le Mali sera présent avec une cinquantaine de participants (Maires, élus communaux, techniciens etc…) et cinq exposants. A l’en croire, un appel a été lancé aux opérateurs miniers (Rangold et Ashanti gold) et aux chambres consulaires (Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, APCAM, Chambre des métiers, Chambre des artisans). Pour la présente édition, a noté le conférencier, Boubacar bah, l’accent sera mis notamment sur la culture dogon, les manuscrits de Tombouctou, les Associations des pouvoirs locaux, les opérateurs miniers et les chambres consulaires en Afrique du Sud. Pour lui, cette culture dogon est très connue de par le monde pour sa richesse et son caractère singulier. « Notre salon en présentera des facettes avec des expositions de pagnes, d’objets de mariage, de posters géants, de films sur les danses et rites. » a-t-il expliqué.   Avant de rappeler que l’opération de sauvegarde et de réhabilitation des manuscrits de Tombouctou a été largement financée par le gouvernement d’Afrique du Sud. « Des exemplaires de manuscrits (si possible) seront exposés et expliqués » a-t-il indiqué. Parlant des opérateurs miniers et chambres consulaires, le président de l’AMM, Boubacar Bah a expliqué qu’en plus des appuis directs au budget de la commune, les sociétés sud africaines Rangold et Ashanti Gold ont réalisé de nombreuses infrastructures communautaires (Centres de santé, écoles, ouvrages hydrauliques, routes et pistes) dans les collectivités où elles interviennent. Concernant les Associations des pouvoirs locaux, il dira qu’en leur qualité de structures faitières des collectivités (régions, cercles et communes), l’Association des régions du mali (ARM), l’Association des collectivités cercles du mali (ACCM) et l’Association des Municipalités du Mali (AMM) y seront présentes à Johannesburg pour montrer toute leur expertise dans le renforcement des capacités des élus et dirigeants des collectivités depuis l’avènement de la décentralisation et de la communalisation intégrale.

Moussa Dagnoko   

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Tr'es drole, pendant que l'occident donne un cure dent qui par ailleur ne servira mieux à situation en Afrique du sud et environs pour la famine annoncé. Et bien sachez Mme et monsieur que la situation polique actuelle du monde est devenu critiques la géopolitique des ressources devient une zizanie indescriptible. mais comme d'habitude .Les solutions les plus simple qui ne necessitera pas de plan basée sur un maigre 2 milliards. L'idée d'électrification de L'Afrique devrait être plus préoccupant que deux milliard, le cure dent.

Comments are closed.