Trois soldats français morts au Nord du Mali : ce que l’on sait

2
L'avion de François Hollande est... tombé en panne !

François Hollande et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ont rendu hommage à ces trois hommes, engagés dans l’opération de sécurisation Barkhane.

Trois soldats ont trouvé la mort au Mali en raison de l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule blindé. L’un d’eux est mort sur le coup mardi. Les deux autres ont succombé à leurs blessures dans la soirée, selon un communiqué publié mercredi 13 avril

Que s’est-il passé ?

L’explosion est survenue lors d’une opération de la force française Barkhane à l’approche de la ville de Tessalit, au nord du Mali. Selon le ministère de la Défense, les victimes se trouvaient à bord de l’engin de tête d’un convoi logistique d’une soixantaine de véhicules qui a touché une mine et explosé. Le soldat 1ere classe Mickaël Poo-Sing a été tué mardi “sous le coup de l’explosion”. Le maréchal-des-logis Damien Noblet et le brigadier Michael Chauwin sont décédés dans la soirée à Gao, où ils avaient été évacués pour recevoir des soins dans une antenne médicale militaire française.Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Qui sont les victimes ?

Les trois soldats étaient originaires du 511e régiment du train d’Auxonne (Côte-d’Or). Damien Noblet, engagé dans l’armée depuis près de 12 ans, avait déjà participé à plusieurs opérations extérieures, notamment au Kosovo en 2005, en Côte d’Ivoire en 2007, et déjà au Mali en 2013. Michael Chauwin, engagé en février 2014, et Mickaël Poo-Sing, qui avait rejoint l’armée de Terre en février 2015, accomplissaient leur première mission extérieure. Le président François Hollande a exprimé sa “grande tristesse” pour les soldats et adressé “ses condoléances à leurs familles et à leurs proches, et les assure de la pleine solidarité de la Nation en ces douloureuses circonstances”. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian , a également rendu hommage aux trois soldats, “dont la valeur, la motivation et le dévouement étaient reconnus de tous. Ils accomplissaient une mission essentielle dans la lutte globale que notre pays mène contre le terrorisme au Sahel.”

Où en est l’opération Barkhane ?

Le nord du Mali est tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes qui ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée à l’initiative de la France en janvier 2013 et qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, impliquant des troupes de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma, déployée depuis juillet 2013). La force de la Minusma compte près de 11.700 militaires et policiers, selon les effectifs à la mi-décembre 2015. La force française Barkhane mobilise quant à elle 3.500 hommes déployés dans cinq pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad).

M.B. avec AFP

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Trois soldats français morts au Nord du Mali : ce que l’on sait!

    Trois soldats français morts au Nord du Mali : ce que l’on sait!
    Par Le Républicain – 14 Avr 2016

    François Hollande et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ont rendu hommage à ces trois hommes, engagés dans l’opération de sécurisation Barkhane.

    Ce que l’on sait, effectivement c’est adieu à l’esprit des Girondins pendant la révolution française et bienvenue à la vieille logique jacobine, centralisatrice. Une élite qui promeut l’émotion pour remplacer la raison dans la patrie de Voltaire où les héritiers théoriques du Grl. de Gaulle sont devenus de simples gratouilleurs de cabaret sur les politiques et intérieuer qu’ extérieure. Cette émotion peut être pertinente, elle l’est encore, seulement il faut la comprendre qu’à un moment donné son exposition pose problème, c’est à dire un manque de décence: Priez, rendre hommage, c’est tout! Priez comme seul moyen de faire face à la douleur des familles! En tant que Président de la République, en tant que 1er ministre, en tant que ministre de la Défense! On n’a que cela comme slogan de Charlie Hebdo au Bataclan en passant par les soldats: Priez ? « In Gott, we trust », rétablissant très exactement le discours des Américains comme la solution aux terribles drames auxquels font face ces Français!

    Et là sur le coup et simultanément il y a une espèce de prétendu dialog citoyens à la TV où on dit, cela a bougé, vraiment: 0,07% de catégorie de chômeurs qui sont sur la liste A qui n’est pas la liste B, C, D où on a mis tous les gros chômeurs. On en fait une liste particulière, on fait baisser et on dit c’est la reprise, cela reprend, dit-on.
    Entre un F. Hollande qui prie sur des victimes qu’il a lui même envoyé au goulag en attendant toujours la reprise, oui il attend, les Français quant à eux se retrouvent piégés avec des mélenchonistes défenseurs de Robespierre d’une part et des lepénistes partisans de la peine de mort d’autre part, le tout dans la logique cynique d’être réelu comme présenté dans le livre de M. Sarkozy. Vraiment tombés bien bas dans cette France prétendue droit de l’homme et autre monde des Lumières!

  2. ce que l’on sait ??? mais on le sait depuis le premier jour ,un convoi de 60 véhicules transportait des vivres et de l’eau aux 200 soldats français basés à Tessalit ,quand le véhicule blindé de tete a sauté sur une mine . Trois morts idiotes ,comme quoi un blindage ne protège pas à 100% quand l’engin passe sur une mine de trés forte puissance . C’est la faute à pas de chances ,mais mourir si jeune c’est quand meme dommage ,ils n’avaient rien connu de la vie ! 😥 😥 😥 😥

Comments are closed.