Youba Ould Messaoud à la tête du Pmu : Une aube nouvelle pour les parieurs maliens

0

Youba Ould Messaoud, promu directeur général du Pari mutuel urbain (PMU) Mali, à la faveur du Conseil des Ministres du. Il a été nommé en Conseil des ministres du 10 janvier dernier sur proposition du ministre de l’Economie et des Finances. Avec cette nomination, c’est un nouvel air qui s’ouvre sur cette société.

 

Natif de Goundam et membre du Bureau politique nationale du RPM, le parti au pouvoir, Youba Ould Messaoud est titulaire d’un DEA en Droit commercial international de l’Université d’Etat de Kiev. Il est titulaire de plusieurs attestations, notamment en gestion du Centre marketing, finance, management et ressources humaines d’Abidjan et de gestion des approvisionnements et des stocks au Centre d’assistance aux projets, entreprises et sociétés (CAPES).

Jusqu’à sa nomination comme DG de PMU-Mali, il était le Directeur administratif et juridique de la Sonatam, chargé entre autres, d’assurer l’intérim du DG, d’assister le Président du Conseil d’administration et assurer en permanence le suivi et la diffusion des lois et des décrets.

La confirmation de Youba à ce poste n’est pas une surprise pour bon nombre de personnes ayant suivi le parcours de l’homme. Reconnu comme un grand bosseur, doublé d’une courtoisie et profondément soucieux du rendement, Youba Ould Messaoud est celui-là qui saura restituer, sans nul doute, au PMU, ses lettres de noblesse pour le grand bonheur des parieurs et des Maliens. Surtout en ces temps où l’économie connait d’énormes difficultés, l’empêchant d’amorcer un véritable décollage. Homme sérieux qui n’aime pas les tapages inutiles, préférant se dédier entièrement à la tâche qui lui est confiée, saura donner du sourire aux parieurs maliens avec des gains à hauteur de souhait. Le nouveau directeur général est aussi un homme de conviction ayant une large ouverture et une large connaissance des nouvelles missions qui sont désormais sienne à la tête d’une société pourvoyeuse d’argent.

Paul N’GUESSAN

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here