Siaka Diarra de l’UFD au 20ème anniversaire de la disparition de Me Demba Diallo : « Cette Transition doit être une période d’écoute et de cohésion»

0

La Maison des jeunes de Koulikoro a servi de cadre, le samedi 18 septembre dernier, à la cérémonie commémorative du 20ème anniversaire de la disparition de Me Demba Diallo. La rencontre a permis au président de l’Union des Forces Démocratique (UFD), Siaka Diarra, de noter des adhésions massives au parti et d’appeler au rassemblement des Maliens au chevet du pays

Après la traditionnelle visite initiée par feu Me Demba Diallo, en son temps, chez les quatre notabilités de la ville pour avoir leur bénédiction, la délégation s’est rendue à la Maison des Jeunes remplie de militants. A cet effet, le secrétaire général de la section UFD de Koulikoro, Broulaye Goïta, a remercié le président du parti pour la tenue de la cérémonie à Koulikoro, lieu de naissance de l’illustre disparu. Ce fut, selon lui, un moment pour mieux connaître Me Demba, qui était un fervent défenseur de la paix, de la cohésion sociale et de la démocratie. Avant de souhaiter la bienvenue aux nouveaux adhérents.

Le président de l’UFD, Siaka Diarra a tenu à ce que l’évènement reste dans son contexte en demandant d’observer une minute de silence pour la mémoire du disparu. Il a, ensuite salué la présence des nouveaux adhérents tout en les invitant à respecter les idéaux de Me Demba Diallo parce que, selon lui, c’est grâce à ces idéaux que l’UFD est à ce stade aujourd’hui à Koulikoro. Pour le président, feu Demba Diallo doit être fier de son parti, là où il se trouve, pour ses réalisations.

À l’en croire, l’UFD faisait partie des 5 partis politiques éligibles au financement de l’Etat en 2007, elle a ensuite eu l’interpellation positive du président de la Cour Constitutionnelle, grâce à son bilan. Il n’a pas oublié le Fonds Néerlandais qui avait 42 projets, destinés à la formation des partis politiques où, ses deux projets on été retenus sur 5 au Mali en 2008. Il a parlé aussi du succès du parti lors des récentes élections, où le parti a enregistré l’adhésion de nombreux conseillers et des Maires un peu partout au Mali.

S’agissant de ses relations avec feu Me Demba, il rappellera qu’il l’a connu dans son combat pour la liberté, étant étudiant. «Je l’ai connu socialement à Koulikoro et politiquement à Bamako. Je l’ai approché pour ses idéaux. Son acte posé dans le sens du patriotisme, doit nous interpeller, c’est pourquoi, nous avons placé cet événement sous le signe du civisme, du patriotisme et de la cohésion sociale. Nous sommes dans une période difficile de notre pays. Cela doit être un viatique pour tout Malien épris de paix et de justice, de savoir que cette phase de la Transition doit être une période d’écoute, de cohésion et de paix. Nous devons comprendre que quand la case commune brûle, c’est le moment de se donner la main pour éteindre le feu. Le Mali a besoin de tout ses fils aujourd’hui pour l’avenir de notre démocratie ; chèrement acquise, dont Me Diallo est un auteur majeur» a-t-il ajouté.

Pour sa part, le porte-parole des adhérents, Modibo Traoré, indiquera qu’ils ont décidé de rejoindre l’UFD parce que c’est une force montante et 90% de ses membres sont jeunes. Pour lui, c’est le parti qui a de l’avenir, qui a une ossature forte et un bon programme. Et Modibo d’inviter tous les habitants de Koulikoro à rejoindre l’UFD, parce que, à l’en croire, c’est le seul parti dont le président vient de Koulikoro.

Abréhima GNISSAMA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here