Sortie de crise au Mali : l’EPM insiste sur l’urgence de la mise en place du Gouvernement d’Union Nationale

1

La Conférence des Présidents de l’Alliance Ensemble Pour le Mali (EPM) réunit ce jour 19 juillet 2020 à son siège, félicite la délégation de haut niveau de la CEDEAO conduite par SEM Goodluck Jonathan,  Ancien Président de la République Fédérale du Nigeria, pour la qualité des propositions contenues dans son communiqué final.

La Conférence des Présidents de l’Alliance EPM relève avec satisfaction que la mission ait rappelé l’importance et la nécessité du respect des institutions de la République notamment, les voies constitutionnelles pour l’accession au pouvoir.

A juste raison, pour la CEDEAO, aucune forme de changement non constitutionnel ne sera acceptée.

La Conférence des Présidents de l’Alliance EPM se réjouit de la proposition de la mise en place d’un comité technique pour assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations qui sera composé des représentants du Gouvernement, du Parlement, de la Société Civile, de la Magistrature, des représentants des femmes et des jeunes et des représentants de la CEDEAO au Mali.

La Conférence des Présidents de l’Alliance EPM soutient la proposition de la CEDEAO relative à la reconstitution de la Cour Constitutionnelle.

Elle insiste sur l’urgence de la mise en place du Gouvernement d’Union Nationale.

La Conférence des Présidents de l’Alliance EPM exhorte le Gouvernement de diligenter des enquêtes sur les violences ayant entraîné des pertes de vies humaines et des destructions de biens publics afin de situer toutes les responsabilités et prendre les sanctions appropriées. En tout état de cause, l’Etat doit tout mettre en œuvre pour sécuriser le District de Bamako et l’ensemble du territoire national.

Fait à Bamako, le 19 juillet 2020

 Président,

  Dr Bokary TRETA

 Officier de l’Ordre National

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Il faut continuer à vous leurrer car ce ne sont pas des chefs d’état qui pourront trouver un dénouement acceptable à cette crise. Les problèmes sont connus et les solutions aussi. Il n’y a pas à chercher loin. Un seul homme et son équipe ne peuvent pas prendre en otage tout un pays. Il faut le dire haut et fort.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here