Moringa Oleifera : Retour sur arbre plein de vertu

0

Amadou Niane dit Abba est le promoteur d’un jardin exclusivement dédié au Moringa oleifera sis à Médine coura en Commune II du district sur l’avenue Al Qoods route de Koulikoro depuis 7 ans. Ce malien est amoureux de cet arbre originaire de l’Inde du Nord,  connu sous de nombreuses appellations, comme l’arbre de pilon, arbre cheval de radis, ou arbre d’huile.

A la faveur d’une journée d’information et de sensibilisation organisée à l’intention  des hommes de médias suivie des séances de démonstration, Amadou Niane dit Abba dit avoir connu l’arbre en Tanzanie, il y’a 8 ans.« C’est de là que je me suis engagé  pour promouvoir l’arbre qui peut soigner plus de 300 maladies ».

Selon notre spécialiste, presque toutes les parties de l’arbre Moringa oleifera peuvent être consommées ou utilisées comme ingrédients dans les médicaments à base de plantes traditionnelles.

Focus sur le moriga Oleifera 

Pour Abba, le Moringa Oleifera, plante à fleurs de la famille des moringacées originaire de l’Inde est une plante à miracle, « une véritable boite à pharmacie ».

A ses dires, toutes ses parties sont utilisées différemment dans la médecine douce et dans la pharmacopée africaine, Sud américaine et asiatique. « Ses feuilles, ses écorces et ses racines soignent de nombreuses maladies », dit-il. Et d’ajouter  que le Moringa est efficacement utilisé pour combattre la malnutrition. « Une étude en laboratoire à permis de conclure que les feuilles séchées de Moringa contiennent : 4 fois plus de protéine que la viande de bœuf, 3 fois plus de potassium que la banane douce ; 2 fois plus de protéine que le lait ; 4 fois plus de calcium que le lait ; 7 fois plus de vitamine A que les carottes et 7 fois plus de vitamine C que les oranges ».

Les analyses poussées sur de feuilles de Moringa Olelifera

Les résultats relèvement que le Moringa Oleifera est un intrant de grande qualité pour l’élevage, les tiges et les feuilles sont des compléments protéiques très avantageux pour l’alimentation des animaux. « L’animal grandit vite et tombe plus  en chaleur ». selon M. Niane, une cuillère à café de poudre de racines de Moringa Oleifera dans 1,5 litre d’eau à consommer, 1 verre à 2 fois par jour, soigne les maladies suivantes comme l’épilepsie, l’hystérie, le hoquet, l’arthrite, les calculs rénaux, le rhumatisme, les fièvres intermittentes, le trouble de la vessie, le rhume, le laxatif , le spasmes, la fibrome, les myomes, les kystes, les faiblesses sexuelles, la faiblesse nerveuse, le tonus cardiaque, le mal d’oreilles, le mal des dents, l’Oedeme des pieds et inflammations ( faire Cataplasme) , Carminative, les plaies ( faire une décoction et Lavert) , les troubles et infections du foie et de rate.

« Chez les enfants, pour la bonne croissance physique et intellectuelle, pour lutter contre les diarrhées et la malnutrition la poudre des feuilles au dosage d’une cuillère à café par jour 3 fois par semaine est très efficace. Chez les personnes âgées, la poudre des feuilles accélère la régénérescence cellulaire et nerveuse, conduisant  ainsi à l’éveil de la mémoire et à l’amélioration des aptitudes sexuelles ».

Elle leur donne plus d’énergie et soulage contre les malaises liés à la vieillesse. Le dosage est de 1 à 2 cuillerées à soupe par jour à des fréquences régulières. Aussi, dira notre spécialiste que des analyses nutritionnelle ont montré que les feuilles de Moringa oleifera sont plus riches en vitamines, minéraux et protéines que la plupart des légumes

Oumou Traoré

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here